Accueil Actualité Festival de Lorquin : un arrêt pour mieux rebondir ?

Festival de Lorquin : un arrêt pour mieux rebondir ?

2 min lues
1
0
2

Le Festival international ciné-vidéo-psy de Lorquin 2011 est annulé. La manifestation créée en 1977 au Pays de Sarrebourg réunit pourtant plus d’un millier de festivaliers chaque année, au mois de juin, autour d’une centaine de projections. 

Mais comme nous vous l’avions annoncé l’année dernière (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/09/29/psychose-sur-le-festival-psy-de-lorquin/ et http://blefondation.e-monsite.com/rubrique,engagement-associatif,760090.html), l’association Festival psy, également gestionnaire du Centre National Audiovisuel en Santé Mentale (CNASM), est souffrante. Placée en procédure de sauvegarde par le tribunal correctionnel de Metz le 18 janvier, la structure endettée a six mois pour équilibrer ses comptes. Une période d’observation est reconductible si nécessaire, afin d’éviter le redressement judiciaire. Plusieurs subventions ont d’ores et déjà été promises par des partenaires exceptionnels. Mais pour passer l’année et garantir sa survie, l’association compte sur le centre hospitalier spécialisé de Lorquin pour reconduire son soutien annuel de 20 000 euros. 

Au terme de la procédure judiciaire, la guérison est possible. Car la structure a de la ressource. L’association possède en effet un fonds documentaire unique et des compétences qui peuvent lui permettre de résister. 

La Région Lorraine souhaite enfin que l’association développe un projet de réseau de santé. Si l’idée est vague, elle incite néanmoins la structure à se tourner davantage vers le grand public et à réunir les champs médicaux et sociaux sur des actions communes. 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

Un commentaire

  1. DUFAU Alain

    7 septembre, 2011 à 11:21

    Bonjour,
    merci de me tenir au courant du devenir du festival de Lorquin.
    Festival important pour les publics passionnés de cinéma, pour les auteurs et réalisateurs du monde entier.
    Le festival de Lorquin rend visible des expériences nécessaires depuis l’autoscopie jusqu’à la création cinématographique. L’intérêt grandissant pour les questions de représentations et de comportements personnels et collectifs dans une société en perte de sens commande à la reprise du festival.
    Très cordialement,
    Alain Dufau

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Montenach : une maison dédiée à la nature

La première planche de la future maison de la nature de Montenach a symboliquement été pos…