Centre de ressources numériques sur la Lorraine

» Catégorie : Transports


Nancy : la nouvelle Place Thiers dévoilée

Commentaires » 0

Après plusieurs années de réflexion et trois ans de travaux, la nouvelle Place Thiers a dernièrement été rendue aux piétons.

L’espace a été conçu sur deux niveaux avec un parvis supérieur dédié aux cheminements des piétons et des vélos et un parvis inférieur dans l’ancien niveau -1 du parking souterrain qui a été complètement réaménagé. Le parking donne en effet désormais directement accès aux quais de la gare grâce à un tunnel. Il comprend 447 places de stationnement pour les voitures, 240 places pour les vélos et les motos, une station de taxis de 40 places et 72 places de dépose minute. Des places de parking équipées de bornes de rechargement destinées aux voitures électriques ont également été créées à chacun des trois étages.

La reconfiguration de la Place Thiers, qui a fait disparaître les escaliers et les trémies, a représenté un investissement de 28 millions d’euros.

Le sol de la place est composé de dalles dans lesquelles sont incrustés 756 pavés de verre colorés antidérapants évoquant l’art de l’Ecole de Nancy. A l’intérieur du parking, l’éclairage est sublimé durant la journée par ces pavés colorés. A l’extérieur, sur la place, les pavés reflètent de nuit l’éclairage présent à l’intérieur de l’ouvrage. Plus on se rapproche de la gare, plus le nombre de pavés bleus, jaunes ou encore rouges augmente.

D’ici le printemps, des bancs arrondis en inox inspirés de l’Ecole de Nancy seront installés et éclairés. La façade de la gare devrait également être rénovée par la SNCF qui aménagera parallèlement un nouvel espace d’attente plus grand et plus confortable et renforcera la signalétique à destination des voyageurs. Afin de rendre la Place Thiers moins minérale, 200 arbres devraient de même être plantés sur son pourtour à terme.

A noter enfin qu’un poste de commandement a été installé dans le parvis inférieur, du côté de la Rue Crampel. Celui-ci a pour mission de contrôler sans interruption l’organisation des parkings souterrains du centre-ville de Nancy, ainsi que des caméras de vidéo-surveillance du quartier.

Reconstruction du Pont de Rosbruck

Commentaires » 1

Après sept mois de travaux, le nouveau Pont de Rosbruck, qui enjambe cinq voies ferrées, a été ouvert à la circulation début novembre. Il a été entièrement reconstruit. L’ancien ouvrage, qui datait du début des années 1950, était devenu trop fragile. Seuls les véhicules légers étaient encore autorisés à le franchir. Cette opération d’envergure de déconstruction-reconstruction, très complexe, a représenté un investissement de près de cinq millions d’euros. 14 000 usagers traversent quotidiennement le pont entre Rosbruck et Morsbach sur la RD 603.

A 31 : la régulation dynamique des vitesses devient contraignante

Commentaires » 0

Expérimentée depuis octobre 2013 sur quatre kilomètres, la régulation dynamique des vitesses sur l’A 31 devient contraignante, sous ordre du préfet, dans les deux sens de circulation entre le Triangle de la Fensch à Richemont et la frontière luxembourgeoise à partir de ce lundi 19 octobre.

Les usagers sont donc désormais obligés, sous peine d’être verbalisés, d’adapter leur vitesse en temps réel suivant les injonctions des panneaux à messages variables déployés sur les 26 km de réseau, soit 13 km dans chaque sens. Il s’agit d’une première sur une autoroute non-concédée. Les panneaux fixes indiquant des vitesses vont être progressivement retirés. Dans tous les cas, selon le code la route, l’indication d’un panneau à message variable prévaut sur une indication fixe.

Le système repose sur un algorithme qui ordonne de manière semi-automatique aux heures de pointe, soit le matin de 6 heures à 9h30 et le soir de 16 heures à 20 heures, de rouler à 110 km/h, 90 km/h ou 70 km/h. Par ce mécanisme, les autorités entendent retarder la formation de bouchons dans cette zone sensible du trafic pendulaire frontalier. L’idée est d’augmenter le débit du flux de véhicules en le répartissant plus efficacement sur les deux voies, tout en réduisant les à-coups pour améliorer le confort des automobilistes.

Au pic de congestion du matin, vers 8 heures, la vitesse moyenne entre Richemont et la frontière luxembourgeoise est inférieure à 20km/h. Au retour des travailleurs frontaliers, la traversée de Diddenowen (Thionville) est catastrophique entre 16 heures et 18 heures.

Pour les frontaliers, principaux concernés par la question, le dispositif ne permettra pas de désengorger l’axe autoroutier majeur de la Lorraine dans le Nord mosellan. Tout au plus, il servira à coller des PV supplémentaires.

Il y a une dizaine d’années, il fallait partir à 6h45 de Diddenowen pour éviter les bouchons. L’année dernière, c’était 6h10. Aujourd’hui, c’est 6 heures.

Traversée par plus de 70 000 véhicules par jour, dont 13 % de poids lourds, l’A 31 est complètement saturée au Nord de Diddenowen et la frontière luxembourgeoise. Sur cette portion, le trafic dépasse fréquemment les 3 000 véhicules par heure. Selon les estimations, 15 à 20 000 voitures et 1 000 à 2 000 poids lourds supplémentaires sont attendues d’ici 2030 sur l’A 31.

panneau 70

Inauguration du nouveau siège social de FM Logistic à Phalsbourg

Commentaires » 0

Fleuron de l’économie sud-mosellane, FM Logistic a dernièrement inauguré son nouveau siège dans la zone industrielle de la Maison Rouge à Phalsbourg. Le bâtiment moderne, d’une superficie de 6 000 mètres carrés, accueille les activités administratives des entités du groupe FM. Il a été agrandi de 2 000 mètres carrés. Les travaux, qui ont duré deux ans, ont été réalisés par des entreprises locales. Labellisé Bâtiment Basse Consommation (BBC), le siège vient compléter un site rénové et agrémenté d’aménagements paysagers spectaculaires.

Acteur international incontournable de la logistique, FM Group est resté une entreprise familiale indépendante qui emploie tout de même 19 500 personnes à travers le monde et qui a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de plus d’un milliard d’euros.

New_logo_FM_logistic

La modernisation de la gare de Metz est achevée

Commentaires » 0

Après trois années de travaux de modernisation, la gare de Metz dispose désormais de dix quais opérationnels, contre huit auparavant.

Les quais 4 et  5 ont en effet été surélevés, afin de permettre la descente de voyageurs en les ramenant à une hauteur standard de 55 cm. Ces quais militaires bas, situés au niveau des rails, servaient autrefois à décharger les chevaux. Seuls les trains de passage pouvaient circuler sur ces voies. A présent, les trains de voyageurs peuvent également s’y arrêter en gare de Metz.

La modernisation du nœud ferroviaire de Metz a représenté un investissement de 133 millions d’euros. Grâce à ces deux quais supplémentaires, à 76 nouveaux signaux et à 24 aiguillages neufs, la gare de Metz, qui commençait à être saturée, a gagné en fluidité. Près de 400 trains y entrent et y sortent quotidiennement. Ces différents aménagements devraient  d’augmenter le trafic ferroviaire de 35 %.  

L’ensemble est piloté par le nouveau poste d’aiguillage informatisé de Pagny-sur-Moselle, capable de gérer 370 itinéraires, contre 226 du temps de l’ancien poste électronique de la gare de Metz qui remontait à 1953. Désormais un train en provenance de Nancy peut donc entrer en gare de Metz au même moment qu’un autre en sort en direction de la cité ducale. Avant les travaux, les départs et les arrivées simultanés étaient impossibles. La vitesse d’entrée et de sortie de la gare a enfin été portée de 30 km/h à 60 km/h, augmentant de la manière la ponctualité des trains.

Le renouveau de Commercy

Commentaires » 1

L’implantation de trois entreprises importantes à Commercy, à savoir Safran-Albany, Cockerill Maintenance Ingénierie (CMI) et Concordia Fibers, permet à la ville de retrouver un certain dynamisme après la dissolution du 8ème Régiment d’Artillerie suite aux iniques et odieuses restructurations militaires. La réouverture de la gare de Lérouville témoigne d’ailleurs de ce renouveau. La SNCF a en effet décidé de rétablir l’arrêt de Lérouville sur le train en provenance de Metz. Une pépinière d’entreprises a de même été créée à proximité.

Stop aux déchets sur les bords de nos routes !

Commentaires » 1

Malgré les nombreuses opérations de ramassage, les bords des routes de Lorraine sont de plus en plus sales. A l’issue d’un week-end, les agents d’exploitation de la Direction Interdépartementale des Routes Est (DIR Est) enlèvent parfois jusqu’à 800 kg de déchets par jour : bouteilles en plastique, résidus divers, chaussures, cigarettes, papiers, réfrigérateurs, canapés, machines à laver, voire même échets industriels, etc. Ils trouvent de tout et n’importe quoi.

L’année dernière, ces mêmes agents ont ramassé l’équivalent de 700 kg de déchets par kilomètre le long des axes lorrains dont ils ont la responsabilité. 1 130 tonnes de détritus ont au total été récupérées en 2014. Près de 65 000 heures de travail sont consacrées annuellement à ce ramassage. 

Afin de sensibiliser les usagers à l’amplification de ce phénomène, une pancarte intitulée « déchet monstre » et un personnage réalisé à partir d’objets récupérés sur les bords de nos routes ont été installés au niveau de l’échangeur de Forbach Zone de l’Europe sur l’A320.

Alors maintenant stop aux déchets !

Nouveau parking multimodal à Yutz

Commentaires » 0

Baptisé AéroPark, un nouveau parking multimodal a dernièrement été inauguré à Yutz. Situé en bordure de l’Aéroparc et à proximité de la halte ferroviaire de la ville, il rassemble cinq modes de déplacement : la voiture, le bus, le vélo, la marche à pied et le train.

Le parking permet essentiellement aux frontaliers résidant à Yutz, à Basse-Ham et à Kuntzig, qui prennent le train pour aller travailler au Luxembourg, de se garer facilement et gratuitement. Un bus les amène ensuite directement à la gare en quelques minutes. Le parking, qui dispose de 41 places de stationnement, est en réalité le terminus d’une ligne du futur Transport en Commun en Site Propre (TCSP) porté par le SMITU (Syndicat Mixte des Transports Urbains). Il a représenté un investissement de 360 000 euros, un montant à relativiser par rapport aux 120 millions d’euros que nécessite au total le TCSP.

Nouvelle piste cyclable entre Bitche et Walschbronn

Commentaires » 0

Une piste cyclable flambant neuve relie désormais Bitche à Walschbronn et même Pirmasens, en Allemagne. Le tronçon de 15 km a dernièrement été inauguré. Il a représenté un investissement de 2,1 millions d’euros.

Le circuit permet d’admirer le Château du Weckersburg à Walschbronn, deux fromageries ou encore une fabrique de tonneaux. Entièrement balisé, il traverse des forêts, des villages, ainsi que d’anciennes fermes.

L’Europort Lorraine obtient le terminal ferroviaire chinois à Thionville

Commentaires » 0

Si l’idée initiale était de délester les ports d’Anvers et de Rotterdam, l’Europort Lorraine a en attendant été dernièrement désigné pour accueillir à Diddenowen (Thionville) le terminal d’une ligne ferroviaire qui doit relier la Chine à l’Europe occidentale.

En négociation depuis un an, le projet était resté confidentiel en raison de la concurrence. Les agglomérations de Lyon et de Grenoble étaient par exemple sur les rangs. Le dossier lorrain a eu gain de cause en raison de sa situation géographique stratégique au cœur de l’Europe et de son caractère trimodal associant la route, le fer et l’eau.

La ligne ferroviaire en question existe déjà depuis avril 2013 entre Chengdu, mégalopole de plus de 9 millions d’habitants située dans le centre de la Chine, et Lodz, en Pologne, via le Kazakhstan, la Russie et la Biélorussie. Un train de 40 à 60 conteneurs y circule actuellement par semaine. Une deuxième liaison hebdomadaire est envisagée d’ici la fin de l’année. Afin d’accompagner le développement de la ligne, trois fois plus rapide que le bateau avec un temps de transit de moins de deux semaines, mais deux fois plus chère, deux nouveaux terminaux seront créés. Le premier sera implanté à Riga, en Lettonie, pour desservir l’Europe du Nord, le second à Diddenowen pour l’Europe de l’Ouest.

L’aménagement de ce terminal représente un investissement de 7 millions d’euros en Lorraine. Il sera situé sur l’ancien parc à fonte, en bordure de la gare fret d’Uckange. Un portique de chargement et de déchargement, une plateforme de stockage des conteneurs et une route de circulation verront le jour. Une cinquantaine d’emplois sont annoncés sur le site. Un premier convoi alimentaire pourrait partir vers la Chine dès cet été.

Fleuron de la sidérurgie lorraine dans les années 1970 avant de devenir une friche, l’Europort disposent de 2 000 hectares de terrains disponibles, de près de deux kilomètres de quais accessibles aux bateaux de grand gabarit et d’un accès ferroviaire en plein cœur de l’Europe et à proximité de l’A 31. Sa reconversion pourrait permettre de créer 2 000 emplois à terme. Des contacts avancés avec différentes entreprises logistiques et des industriels spécialisés dans l’assemblage de composants chinois seraient d’ores et déjà noués.

(Source : RL du 10/06/2015)

Implantation de la base de maintenance de la LGV Est européenne à Réding

Commentaires » 0

La future base de maintenance de la seconde phase de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Est européenne sera implantée à Réding, commune limitrophe de Sarrebourg située à mi-chemin entre Baudrecourt et Vendenheim. Le site abritait déjà les bases de travaux, de vie et de stockage du chantier. Le bâtiment sera livré en octobre prochain, quelques mois à peine avant la mise en service de la nouvelle ligne. Le projet, qui représente un investissement de cinq millions d’euros hors taxe, prévoit également l’aménagement d’ateliers et de hangars. 80 agents travailleront sur place.

Twin Jet ouvre une nouvelle ligne vers Bordeaux à MNL

Commentaires » 1

La compagnie aérienne Twin Jet étend son panel de destinations au départ de l’aéroport de Metz-Nancy-Lorraine (MNL). Après Marseille et Toulouse, elle assure désormais une ligne directe vers Bordeaux à raison de trois vols réguliers par semaine. Twin Jet est une entreprise française de transport aérien créée en mai 2001. Spécialiste des lignes aériennes à faible trafic, elle se développe sur un marché de niche. Elle opère pour cela avec des Beech 1900, des avions à turbopropulseurs de 19 sièges. Depuis 2002, elle est partenaire de Flying Blue, le programme de fidélisation du groupe Air France-KLM.

Twinjet_logo

12345...15