Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.
Entrez les mots clefs à chercher :
 

Reconversion de la BA 128 de Metz-Frescaty : des projets qui capotent

Commentaires » 0

Les 380 hectares de terrain et les 170 000 mètres carrés de bâti de l’ancienne Base Aérienne 128 (BA 128) de Metz-Frescaty, fermée en août 2012 suite aux iniques et odieuses restructurations militaires de 2008, ont été cédés à l’euro symbolique à la Communauté d’Agglomération de Metz Métropole. Plusieurs projets qui avaient été initiés ou envisagés pour […]

Un nouveau Hollywood en Lorraine ?

Commentaires » 0

Une partie des anciennes friches industrielles de Bata (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/05/01/reconversion-culturelle-pour-bataville/), à Moussey, pourrait bientôt se transformer en studios de cinéma. Les friches de Bataville seront-elles bientôt reconverties en studios de cinéma ? (Crédits photo : Fab) Les sept hectares de friches bordées d’un canal, sur lesquelles se dressent des bâtiments neufs modulables à souhait et […]

La Lorraine du cinéma en panne

Commentaires » 3

La Lorraine peine à attirer les grosses productions cinématographiques. Dans la mesure où l’éloignement de Paris n’est plus une excuse grâce au TGV, plusieurs raisons peuvent expliquer ces difficultés. Tout d’abord, la Lorraine s’est décidée à accueillir des films qu’à partir de 2004. Elle fut l’une des dernières à oser se lancer dans l’aventure. Depuis, […]

Après Pompidou-Metz, Center Parcs !

Commentaires » 3

Ca y est ! Quelques jours après avoir inauguré en grande pompe et avec ferveur le Centre Pompidou-Metz, la Moselle a dernièrement procédé à l’ouverture d’un second équipement d’envergure internationale : le Center Parcs du Pays de Sarrebourg, à Hattigny. Les 2 200 premiers touristes sont ravis ! Et c’est toute la Lorraine qui exulte ! Les habitants de ce petit […]

L’exorcisme : entre fantasme et réalité

Commentaires » 6

De nos jours, trois prêtres exorcistes officient en Lorraine sous l’autorité de leurs évêchés. Ils se veulent des oreilles attentives à la détresse humaine et préfèrent la thèse de l’âme égarée à celle de l’esprit possédé.  Si la consultation est gratuite, le seuil de la porte est néanmoins difficile à franchir, et surtout bien contrôlé. […]