Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Le premier Burger King de Lorraine a ouvert à Semécourt

Annoncé depuis des mois, le premier restaurant Burger King de Lorraine a dernièrement ouvert à Semécourt, en Moselle, près du centre commercial Auchan.

D’une superficie de 442 mètres carrés, l’établissement dispose d’une piste de drive et de 175 places assises, dont 60 en terrasse extérieure. Afin d’optimiser la prise de commande et de fluidifier les files d’attente, six bornes interactives ont été installées. Cent personnes, dont une majorité travaillant à temps partiel, ont été recrutées.

A Semécourt, la chaîne de restauration rapide a dévoilé son nouveau concept de restaurant, à l’image de son flagship store de La Défense à Paris. D’autres Burger King devraient prochainement ouvrir dans l’agglomération messine, notamment à Metzanine début 2016 et dans le futur centre commercial Muse.

logo Burger King

3 janvier, 2016 à 12:54 | Commentaires (3) | Permalien


Bonne et heureuse année 2016 !

Le Groupe BLE Lorraine souhaite une très bonne année 2016 à tous ses membres, ses intervenants, ses partenaires et ses lecteurs, ainsi qu’à leurs proches. Que celle-ci vous apporte 2 fois plus de joies, 0 souci, 1 santé de fer et 6 tonnes de bonheur.

A bientôt sur nos sites !

bonhomme neige

1 janvier, 2016 à 12:26 | Commentaires (0) | Permalien


Implantation de Huayisheng Mould à Faulquemont

Huayisheng Mould France Technical Center est un sous-traitant chinois spécialisé dans la production de moules pour les constructeurs automobiles. L’entreprise a dernièrement décidé de s’implanter à Faulquemont après avoir visité plusieurs sites en France et en Europe. La présence du golf et du restaurant gastronomique le surplombant ont convaincu l’investisseur.    

La société s’installera dans un bâtiment relais réalisé en onze mois par le District Urbain de Faulquemont (DUF) après un investissement de plus de deux millions d’euros. Huayisheng Mould y finalisera les moules bruts produits en Chine destinés à fabriquer des planches de bord, des consoles et des panneaux de portes par injection plastique. Le site disposera également d’un centre de maintenance pour les pièces d’usure des moules.

L’industriel chinois a d’ores et déjà annoncé investir quatre millions d’euros en matériels de production. Une vingtaine de personnes en CDI devrait prochainement être recrutée. Celles-ci suivront un parcours de formation spécialement conçu par l’entreprise qui entend à terme se développer en Europe.

A noter enfin que d’autres projets sont en cours de finalisation sur la zone industrielle de Faulquemont, à l’image de l’extension de Tonelli France qui est spécialisé dans le cartonnage destiné à l’industrie automobile. Actuellement composé de huit employés, l’effectif de la société devrait quadrupler d’ici l’été 2016 grâce à un contrat passé avec un géant du meuble en kit. Le DUF est un très bel exemple de la reconversion de l’après-mine. Environ 5 200 personnes travaillent sur les six zones du District où vivent plus de 25 000 habitants.

logo Huayisheng Mould

30 décembre, 2015 à 14:48 | Commentaires (0) | Permalien


Chaudières à pile à combustible : une maison pilote à Marange-Silvange

Une chaudière à pile à combustible est présentée dans une maison pilote à énergie positive située à Marange-Silvange. Une première en France dans le domaine de la construction neuve individuelle signée Viessmann en partenariat avec Maisons d’en France.

La haute technologie de l’installation permet d’extraire les molécules d’hydrogène, afin d’alimenter le cœur d’une pile à combustible. La réaction électrochimique qui en résulte peut produire en continu pendant vingt heures le chauffage et l’électricité d’une famille de quatre personnes. La chaudière à pile à combustible réduit par ailleurs de 30 % les émissions de CO2, le tout pour une facture de moins de 300 euros par an pour un pavillon de 140 mètres carrés. En attendant une démocratisation de l’appareil, il faut tout de même débourser près de 20 000 euros pour un tel équipement.

Viessmann fabrique déjà des chaudières à pile à combustible pour le marché allemand dans son usine implantée à Faulquemont. Il faut dire que l’électricité est deux fois plus chère dans ce pays qu’en France. La  ville de Forbach est également pionnière en la matière puisqu’une crèche, un logement de concierge et deux autres appartements en cours de rénovation sont dotés d’une pile à combustible.

D’ici quelques années, chacun d’entre nous devrait être son propre producteur d’électricité. Cette autonomie permettrait de suppléer ERDF qui a de plus en plus de difficultés à gérer les pics de consommation. Le surplus produit pourrait ainsi être injecté dans le réseau. A l’avenir, le stockage d’énergie devrait par ailleurs occuper une place importante une fois que des avancées technologiques dans le domaine des batteries auront été réalisées. Viessmann y travaille justement en collaboration avec Panasonic.

30 décembre, 2015 à 14:31 | Commentaires (0) | Permalien


Rénovation urbaine à la Cité du Wiesberg de Forbach

Le Sud de la Cité du Wiesberg, à Forbach, s’apprête à être métamorphosé. La Société Nationale Immobilière (SNI) Sainte-Barbe s’est en effet dernièrement engagée dans un programme de réhabilitation de 198 logements qui représente un investissement de 6,7 millions d’euros. Celui-ci porte sur 33 immeubles de six logements chacun.

Un montant de 33 700 euros sera attribué à chaque logement, afin notamment de renforcer l’isolation thermique. Le système de chauffage collectif sera par exemple remplacé par des chaudières à gaz individuelles. Les loggias extérieures, également appelées séchoirs, seront fermées. Des celliers pourront y être créés. La rénovation concerne aussi une remise aux normes électriques et la réfection des colonnes de gaz. Des balcons suspendus seront par ailleurs créés. Les portes de garages seront de même remplacées, les halls d’entrée seront repeints et l’installation de réception télévisuelle sera refaite.

A noter que l’architecture Emile Aillaud qui caractérise la Cité du Wiesberg, classée patrimoine du XXème siècle, sera préservée. Les façades des immeubles arboreront prochainement du rouge brique, du gris, du bleu foncé et un peu de violet.

Le bailleur social espère clôturer cette première tranche pour octobre 2016. Une seconde campagne de travaux similaires est en effet envisagée pour 198 autres logements du Wiesberg après 2016.

30 décembre, 2015 à 13:24 | Commentaires (0) | Permalien


Des tournures du Parler Lorrain : « Tu veux le journal pour toi lire ? »

Dans le domaine linguistique, on aurait tendance à supposer que les emprunts appartiennent toujours au domaine lexical. C’est une erreur : de nombreux emprunts appartiennent au domaine syntaxique. En ce qui nous concerne, de nombreuses tournures de Parler Lorrain sont en effet directement empruntées à la syntaxe germanique.

Ainsi le très lorrain « attendre après », qui se substitue au simple « attendre » du français courant, est un emprunt direct au « warten auf » allemand. Illustration à la campagne :

− La Marie : Le camion du boulanger est passé ? Je ne l’ai pas entendu corner ?

− La Paulette : T’es complètement beulou ou quoi ? Tu ne vois pas que j’attends après ?

Autre exemple très fréquent qui se retrouve notamment en Moselle, où l’on ne dit pas « il y a dix ans » mais « il y a dix ans en arrière ». Il s’agit d’une reprise du « zehn Jahren zurück » allemand. Illustration :

− La Paulette : C’est quand même étonnant que le boulanger fasse sa tournée des villages avec un 4X4 qui a un pare-choc pour chasser les éléphants ?

− La Marie : Surtout qu’il y a dix ans en arrière, il la faisait avec un combi Volkswagen qui remontait à l’époque où il jouait au gugusse déguisé en hippie !

Troisième exemple : l’emploi du pronom personnel à la forme forte accompagné du verbe à l’infinitif en fin de phrase, tels que  « moi picoler », « nous manger », « toi beugner », qui sont repris du « um … zu », suivi de l’infinitif, germanique. Illustration :

− Le Jojo : J’ai la pépie : je boirai la mer et les poissons ! Allez, la Marie, apporte-moi voir la topette de mirabelle pour moi picoler !

− La Marie (qui vient juste d’adhérer au MLF) : On n’a pas le temps, sacré tauré ! Je viens juste de préparer des patates en brôlotte pour nous manger ! Mais t’auras pas de pain : je viens de queuter le boulanger ! Et arrête de faire le peut ou je vais chercher la grande pêlotte pour toi beugner !

La Paulette, la Marie et le Jojo sont des personnages hautement imaginaires, quoique tout particulièrement bien imités. Je ne voudrais froisser aucun Lorrain en particulier !

Jean-Paul BOSMAHER, professeur de lettres à la retraite et écrivain pour le Groupe BLE Lorraine.

M. BOSMAHER est l’auteur de plusieurs ouvrages de références sur la Lorraine, dont notamment le Parler Lorrain paru en 2014 aux Editions du Quotidien.

27 décembre, 2015 à 13:01 | Commentaires (0) | Permalien


Inauguration de la première épicerie Vosges Terroir à Epinal

La toute première épicerie Vosges Terroir a dernièrement été inaugurée à Epinal. Située près de la gare, 2 Avenue Dutac, elle est implantée au sein de la boutique Papilles Insolites, elle-même labellisée par la Chambre d’agriculture des Vosges. 80 produits mettent à l’honneur la gastronomie, le patrimoine culinaire et le savoir-faire des Vosges. Des fromages de montagne, des miels de sapin ou encore des viandes fumées sont à déguster. Les références présentées ont une couleur et une saveur typique de la contrée, voire même une connotation innovante à l’image du travail délicat du safranier ou du trufficulteur.

logo Vosges Terroir

27 décembre, 2015 à 12:53 | Commentaires (0) | Permalien


Fermeture d’Eurodial-Le Père Georges à Florange

Le Tribunal de Grande Instance de Diddenowen (Thionville) a prononcé le 17 décembre dernier la liquidation judiciaire de la société Eurodial-Le Père Georges, implantée dans la zone industrielle Sainte-Agathe à Florange. L’annonce a été brutale pour la trentaine de salariés qui perdent leur emploi au moment des fêtes. Adhérent de la charte « La Lorraine Notre Signature », Eurodial était spécialisée dans la préparation de produits à base de viande. L’entreprise avait succédé à la société d’exploitation des Etablissements Pierre Ucko, elle-même liquidée il y a environ un an et demi.

27 décembre, 2015 à 12:43 | Commentaires (0) | Permalien


Joyeux Noël !

Le Groupe BLE Lorraine vous souhaite un très joyeux Noël, à vous, à votre famille et à vos proches.

boules de Noël Metz

25 décembre, 2015 à 12:18 | Commentaires (0) | Permalien


C’est Noël au Groupe BLE Lorraine !

Images de Noël au siège (Crédits photos : Groupe BLE Lorraine)

Noël BLE 1

Noël BLE 2

Noël BLE 3

Noël BLE 4

Noël BLE 5

Noël BLE 6

24 décembre, 2015 à 0:03 | Commentaires (0) | Permalien


La Féerie de glace Disney à Metz en images

Découvrez notre reportage photos sur la Féerie de glace Disney à Metz (Crédits photos : Groupe BLE Lorraine).

Féerie de glace Metz 1

Féerie de glace Metz 2

Féerie de glace Metz 3

Féerie de glace Metz 4

Féerie de glace Metz 5

Féerie de glace Metz 6

23 décembre, 2015 à 23:38 | Commentaires (0) | Permalien


La magie de Noël à Metz en images

Découvrez notre reportage photos aux Marchés de Noël de Metz 2015 (Crédits photos : Groupe BLE Lorraine).

Noël Metz 2015 1

La Grande Roue installée Place d’Armes face à la Cathédrale Saint-Etienne

Noël Metz 2015 2

Manège et tour en bois des commerçants Place Saint-Louis

Noël Metz 2015 3

Marché de Noël de tradition Place Saint-Louis

Noël Metz 2015 4

La crèche de la cathédrale

Noël Metz 2015 5

La cathédrale assiégée depuis le Sentier des Lanternes

Noël Metz 2015 6

Féerie de lumière magique au Sentier des Lanternes

Noël Metz 2015 7

Boules de Noël contemporaines de Meisenthal exposées à l’Hôtel du Département de la Moselle

23 décembre, 2015 à 21:57 | Commentaires (0) | Permalien


123456...355