Centre de ressources numériques sur la Lorraine

» Catégorie : Tourisme


Turqueries et autres chinoiseries au château de Lunéville

Commentaires » 0

Vous pouvez venir admirer l’exposition intitulée « Turqueries et autres chinoiseries : l’exotisme en Lorraine au XVIIIème siècle » au château de Lunéville. En effet, au siècle des Lumières, l’Orient lointain et mythique fascine, tandis que l’exotisme sublime le faste du Rococo sous le règne de Stanislas le bienveillant, duc lettré et philosophe. Vous pourrez également vous balader dans les 10 jardins éphémères qui complètent admirablement l’exposition jusqu’au 13 septembre. Offrant des parcours de découvertes aléatoires et de somptueux décors végétaux, ces derniers sont totalement imprégnés de la mode orientale. Le goût et l’intérêt se l’Orient se retrouvent en outre dans les productions des prestigieuses faïenceries de Lunéville. Entre délicates porcelaines de Chine et meuble précieux, cette exposition vous invite donc à un fabuleux voyage à travers les siècles et les continents. Vous seriez bien enfin tentés de lire un conte lorrain ou des mille et une nuits à l’ombre dans les jardins du château, qui se mettent merveilleusement en lumière à la nuit tombée et s’animent de petites surprises les vendredis et samedis soirs. A noter que l’exposition est ouverte tous les jours sauf le mardi, de 10h à 12h et de 14h à 17h. L’entrée est libre.   

Les églises du Pays Messin resteront ouvertes

Commentaires » 0

A l’heure actuelle, dans les villages du pays Messin,  toutes les églises sont généralement fermées au public, les vols ayant refroidi certaines ardeurs. Mais cela pourrait bientôt changer… C’est déjà le cas à Scy-Chazelle, commune de la maison de Robert Schuman. Le prêtre a en effet finalement réussi à faire ouvrir son église fortifiée tous les jours et toute la journée depuis un an. Et il faut dire que cela vaut vraiment le détour ! Si bien que l’idée se répand petit à petit. Désormais il est même question d’étendre la pratique de la porte ouverte à tous les édifices religieux des côtes de Metz. 9 autres églises ont ainsi répondu par l’affirmative en proposant ouverture et même des visites guidées le week-end et les jours fériés, comme à Lessy, Lorry-lès-Metz, Plappeville et Woippy. Il a fallu pour cela trouver un gardien, le plus souvent un prêtre ou un paroissien. Devant le succès de l’opération, l’initiative pourrait maintenant frapper aux portes des secteurs de Lorry-Mardigny, Pagny-sur-Moselle ou encore Amanvillers. Un petit pas pour le tourisme, un grand pour la Lorraine !

glisescychazelle.jpg lessy.jpg

Meisenthal : le nouveau musée dans tous ses éclats

Commentaires » 1

Le nouveau Musée du Verre a dernièrement ouvert ses portes à Meisenthal dans le Bitcherland. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est une éclatante réussite. En effet, le rez-de-chaussée a été rénové de la plus belle des manières, en alliant la chaleur du bois, la clarté des lumières et des verres à la modernité des teintes chocolat. Dans une ambiance d’atelier, symbolisée par le sol gris et les briques, la muséographie est particulièrement soignée et originale. L’histoire de l’industrie du verre, qui a vu naître des maîtres tels Emile Gallé, nous est ainsi contée pas à pas, tout comme les différentes techniques de production de la matière. Les outils sont toujours en lien avec des pièces, qu’elles soient soufflées, gravées, ou encore décorées. En outre, la mise en scène, admirablement éclairée, est à la fois ludique et attractive. Chose rare, le visiteur peut amener à lui les objets, attachés à des élastiques, et même les toucher pour en déceler les moindres détails de fabrication. A noter enfin que le musée du verre, qui attire chaque année plus de 16 000 curieux, sert également d’écrin à une toute nouvelle exposition intitulée L’envers du décors, qui rend hommage au savoir-faire des artistes de l’Art Nouveau et qui est directement en lien avec les pièces dévoilées à Vic-sur-Seille. Vous pourrez venir admirer cette fabuleuse exposition jusqu’au 31 octobre. L’exposition Décorum est quant à elle à voir à la halle verrière de Meisenthal, juste à côté du musée.

Nancy se lance dans le grand bain !

Commentaires » 0

La Communauté d’Agglomération du Grand Nancy (CUGN) réfléchit sur l’opportunité d’implanter sur le site de Nancy-Thermal un centre d’aqualudisme et d’activités médico-sportives. La Ville de Nancy possède en effet un forage sur la nappe phréatique de grès vosgien qui s’étend de Vittel à Amnéville-les-Thermes. C’est d’ailleurs ce dernier qui alimente actuellement la piscine ronde et le bassin olympique intérieur. Mais bientôt, un nouveau forage sera effectué afin de remplacer l’actuel vieillissant. Conscients de tout le potentiel que cela représente, les élus planchent donc désormais sur la création d’un site à l’image de celui d’Amnéville, même si l’idée n’est pas de reproduire ce qui existe déjà, mais au contraire de proposer autre chose. Quoiqu’il advienne l’activité sera maintenue sur le site de Nancy-Thermal.  

 

80 000 visiteurs pour la maison du Centre Pompidou !

Commentaires » 0

Même s’il n’ouvrira ses grandes portes que dans un an, le Centre Pompidou Metz suscite déjà pas mal la curiosité. De très bonne augure puisque la maison du centre, située à la proximité immédiate du chantier, a récemment accueilli son 80 000ème visiteur. Ce beau succès, tout comme celui du premier week-end de Constellation, l’exposition de préfiguration, qui avait drainé plus de 50 000 personnes, laisse à croire que le futur musée sera bel et bien le fer de lance du développement touristique et économique de Metz. A noter que la maison du centre à l’architecture originale et  dessinée par Shigura Ban devrait être démontée cet été. Le projet devenant maintenant réalité et afin de poursuivre les aménagements des abords du Centre Pompidou-Metz, cette dernière n’a ainsi plus vraiment lieu d’être. Il faut dire qu’elle aura parfaitement rempli son office. La ville de Metz, qui en est l’actuel propriétaire, envisage pour le moment deux options pour le bâtiment. La première serait de lui faire faire la promotion, non plus du futur centre d’art contemporain, mais cette fois de tout le quartier de l’Amphithéâtre. Ce qui équivaudrait à la déplacer de quelques dizaines de mètres. La seconde, plus coûteuse dans la mesure où celle-ci devra être démontée puis remontée, l’enverrait du côté du parc archéologique de Bliesbruck où le département de la Moselle a un projet pour elle. Quoiqu’il en soit, nous lui souhaitons longue vie !

maisonprojetcentrepompidou.jpg maisonpompidou.jpg

Valeurs Actuelles fait l’éloge de la Lorraine

Commentaires » 0

Une fois n’est pas coutume la presse française ne tarie pas d’éloge sur notre belle province, dernièrement citée en exemple dans le magazine Valeurs Actuelles. Il était ainsi important pour nous de vous le signaler. Un document particulièrement réconfortant et agréable en ces temps de crise. Comme quoi. Ne perdons pas espoir, mais croyons au contraire en nos forces et nos capacités à nous reconstruire. Mais une fois l’orage passé, il sera temps de régler nos comptes avec nos politiques irresponsables et avec les traîtres de la Lorraine. En effet, prenons un exemple. Pour mesurer l’ampleur de la crise, il n’y a pas mieux que d’utiliser les excellents baromètres publiés mensuellement par le Conseil Economique et Social de Lorraine. Et ses derniers chiffres sont inquiétants, pour ne pas dire édifiants. Le CES confirme ainsi que notre belle province est surexposée à la crise, comme en témoignent les très mauvais chiffres du chômage et le recul de l’emploi. Pire, l’ampleur et la rapidité de ces hausses en font même un « fait historique ». La Lorraine irait-elle de plus en plus mal ? Dans certains domaines économiques et sociaux, malheureusement oui. Et toute la haine et le mépris de Paris à travers les iniques restructurations militaires n’arrangent bien évidemment rien à notre situation. Car depuis fin avril, la Lorraine a enregistré son quatorzième mois de hausse consécutive du nombre de demandeurs d’emploi. Sur un an, la hausse s’élève ainsi à 31,2 %. Ce qui signifie concrètement que depuis le 1er janvier 2009, la Lorraine compte 120 demandeurs d’emploi supplémentaires par jour et près de 4 000 licenciements économiques en quatre mois ! Le nombre des heures de chômage partiel augmente parallèlement à celui des dossiers de surendettement. La situation est pire que jamais. Le chômage des jeunes atteint + 48,5 % sur un an, contre + 39,9 % pour l’ensemble de la France métropolitaine. De même, les bénéficiaires du RMI sont de plus en plus nombreux, 32 830, soit + 1 500 depuis octobre 2008. Pendant ce temps, les offres d’emploi chutent à – 35,9 % sur un an. Les bassins d’emploi de Briey, Sarrebourg, Thionville et Longwy souffrent particulièrement. Bref, le tableau n’est guère reluisant … mais n’oubliez pas, le soleil se lève toujours à l’Est … C’est ce qui nous permet encore de tenir.

Des flammes à la lumière : au nom de la paix

Commentaires » 3

Le deuxième son et lumière de France reprendra cette année encore du service près de Verdun pour le plus plaisir des dizaines de milliers de spectateurs. Retraçant de manière grandiose la célèbre bataille de Verdun et mis en scène par plus de 600 bénévoles passionnés de l’association Connaissance de la Meuse, le spectacle Des flammes à la lumière veut avant tout, depuis sa création en 1993, faire passer un message d’espoir et de paix. Verdun est en effet depuis 1965 la capitale mondiale de la paix. Le son et lumière prend place sur le gigantesque site d’Haudainville, une ancienne carrière de fours à chaux de 30 hectares offrant un espace scénique de plus de 3 hectares. Il faut dire que ce lieu privilégié pour une manifestation d’une telle ampleur et qui offre des possibilités presqu’infinies de développement, tout en retenant les jeux de lumières et le son des explosifs, est particulièrement bien choisi, dans la mesure où la carrière fut pendant la Grande Guerre un lieu de dépôt. A noter que le spectacle nous interroge également sur la nature même de l’homme. Le visiteur a à la fois un regard bouleversant et juste sur cette bataille et sur ces hommes qui l’ont faite entrée dans l’Histoire au sacrifice de leur vie. Le son et lumière se déroule  enfin tous les vendredis et samedis jusqu’au 25 juillet à partir de la tombée de la nuit.

Son et lumière de la place Stan’

Commentaires » 2

Dans le cadre des animations estivales et pour la troisième année consécutive, la Ville de Nancy vous invite à un voyage impressionniste et impressionnant en sons et images sur une des plus belles places du Monde, la place Stanislas. En 2009, 2 nouveaux tableaux seront projetés sur la façade de l’hôtel de ville aux côtés  des 9 autres retraçant les grandes œuvres des artistes lorrains tels que Georges de La Tour, le peintre de la lumière et le maître du clair-obscur, ou en évoquant les célèbres grilles de Jean amour.  Si bien que désormais ce sont bien 11 séquences que vous pourrez apprécier pendant ce magnifique spectacle de 15 minutes fait de poésie et de douceur. Un régal pour les yeux, un plaisir pour les oreilles. Rappelons qu’en 2005 la place Stanislas, rénovée et redevenue piétonne, se trouvait complètement métamorphosée pour le plus grand bonheur des Nancéiens et de leurs visiteurs. Le son et lumière a lieu tous les soirs à 22h45 du 15 juin au 14 août et à 22h00 du 15 août au 20 septembre.

Mercy accueillera un pôle innovation-santé

Commentaires » 0

Un pôle innovation-santé de 43 hectares adossé aux 15 autres du futur hôpital et de la maternité devrait voir le jour sur le site de Mercy, aux portes de Metz, où un bon nombre d’entreprises médicales et paramédicales, ainsi que des laboratoires de recherches, issus du monde des grandes écoles et de l’université, ou tout simplement privés, devraient venir s’y installer. Le projet, qui s’annonce porteur de richesses et de développement, se veut être transversal, dans la mesure où l’ensemble des acteurs économiques et universitaires devrait constituer un réseau d’excellence axé sur l’essor des nouvelles solutions technologiques et innovantes de la santé. Trois activités devraient plus particulièrement être développées sur le site, à savoir, une première directement liée à l’hôpital, une seconde dite périphérique, avec par exemple des établissements de santé pour personnes âgées dépendantes, et une troisième portée autour du handicap et de l’appareillage des personnes handicapées. En effet, la Lorraine peut se targuer de disposer de grandes structures spécialisées, à l’instar du Centre d’Etudes et de Recherche sur l’appareillage des handicapées implanté à Woippy. Par contre, il ne devrait pas y avoir de groupes pharmaceutiques dans la constitution de ce nouveau cluster de la santé.  Même si la commercialisation des terrains ne débutera pas avant le second semestre de cette année, il se pourrait qu’il y ait quand même des implantations avant 2012, année d’ouverture de l’hôpital.

La Lorraine à l’UNESCO : après Vauban Le Corbusier ?

Commentaires » 0

Charles-Edouard Jeanneret, dit Le Corbusier, est né en Suisse en 1887 avant d’être naturalisé français. Il mourut en 1965. Il est considéré comme le plus grand architecte du XXème siècle. Si en 2008, le gouvernement français avait donné avec succès la priorité à Vauban, cette année, c’est bien le dossier Le Corbusier qui sera présenté lors du comité de l’Unesco qui se réunit à Séville du 22 au 30 juin. Cela dit, peu de réalisations du siècle dernier ont été classées au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Voilà qui en dit long sur l’incertitude relative autour de cette proposition pour le moins audacieuse.  Mais avec une liste de 22 biens situés sur trois continents et dans six pays différents, à savoir France, Suisse, Belgique, Allemagne, Argentine et Japon, la candidature Le Corbusier paraît solide. Pour ce qui est de notre belle province, la Lorraine, il faut savoir qu’elle possède deux réalisations importantes de Le Corbusier, à savoir la Cité radieuse de Briey et l’usine standard de Saint-Dié-des-Vosges. D’ailleurs l’une des deux a été retenue parce qu’elle présente plusieurs thèmes couvrant l’ensemble de l’œuvre du célèbre l’architecte. Pour l’histoire, rappelons que, convaincu de l’urgence de répondre à la question du logement pour le plus grand nombre, Le Corbusier n’a cessé de passer de l’individuel au collectif. Malheureusement la Cité radieuse de Briey n’a pas été sélectionnée pour être classée à l’UNESCO, comme nous l’avions envisagé lors de précédents articles, contrairement à celle de Marseille qui date de 1946, dans la mesure où lorsqu’il s’agit de réalisations multiples, seul la 1ère construite et le prototype le plus riche sont retenus. C’est donc bien l’usine standard de Saint-Dié-des-Vosges, l’unique édifiée par Le Corbusier, qui pourrait prochainement figurer parmi la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l’humanité. Cette dernière, située près de la cathédrale, a remplacé l’ancienne manufacture textile détruite en 1944.  Le Corbusier a en effet conçu des modèles d’immeubles, de musées et d’usines qu’il qualifia de standards, afin d’apporter, selon lui, des réponses-types aux besoins de l’homme moderne. 

Massif du Donon : un chalet pour les randonneurs

Commentaires » 0

Un abri tout neuf est désormais à la disposition des randonneurs effectuant le chemin des bornes ou celui des croix bleues dans le massif du Donon, dans les Vosges mosellanes. Ce sont les bénévoles du Club vosgien qui ont réalisé ce magnifique chalet, très utile pour le tourisme. L’abri se trouve non loin du lieu-dit, « Le rond-point du pommier », à 618 mètres d’altitude. Il est certain que les randonneurs aimeront s’y arrêter tant la vue panoramique sur les sommets du secteur est splendide. Ainsi, on peut apercevoir au loin les éoliennes d’Ibigny, l’étang de Gondrexange, quelques roches connues et la belle forêt qui s’étend presqu’à l’infini. Dépaysant à plus d’un titre. Malgré la faiblesse de leurs moyens financiers, les membres passionnés du Club Vosgien n’ont pas hésité à poursuivre leur travail de construction du tourisme au Pays de Sarrebourg. Au moins cela, c’est du concret, pas des paroles en l’air. Bravo à eux, sincèrement. Depuis mars 2008, ils sont ainsi venus une fois par semaine bâtir ce nouvel abri, comme il en existe déjà quelques-uns dans le massif. C’est joli et qui plus est, rudement pratique, dans la mesure où les gens arrivent là après 15 kilomètres de marche. Ils peuvent maintenant s’arrêter et se mettre à l’abri. C’est un confort, de l’accueil du public dans la forêt. Le mobilier rustique, à savoir une grande table et des bancs, a été scellé pour éviter les vols. Un carnet a été accroché au mur afin de recueillir les commentaires des visiteurs. Ce dernier est même déjà étoffé de messages très élogieux. Mais attention, pas question d’y passer la nuit, ce n’est pas un refuge ! 

Record de fréquentation battu par Rando Moselle !

Commentaires » 0

Avec plus de 12 000 participants et des milliers de visiteurs dans la magnifique localité de Saint-Quirin, d’ailleurs labellisée station verte de vacances et classée parmi les plus beaux villages de France, le Festival Rando Moselle a rencontré un formidable succès populaire et a ainsi battu tous les records pour une telle manifestation en Lorraine. Celle-ci commence donc à imposer son caractère unique en France. Et les visiteurs étaient tout sourire à arpenter les sentiers du massif forestier des Vosges mosellanes et de tout le Pays de Sarrebourg. Si bien que le bilan ouvre désormais de nouvelles et prometteuses perspectives en matière de tourisme et de valorisation économique , et plus particulièrement de l’activité de randonnée. Certains professionnels en appellent même à la création d’une agence de guides afin de développer et surtout de pérenniser tout au long de l’année l’offre proposée durant le festival.

1...5859606162