Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

» Catégorie : Sports


Le SAS Epinal retrouve le National !

Commentaires » 0

Avec une équipe profondément remaniée lors de l’intersaison, le Stade Athlétique Spinalien (SAS) a réussi l’exploit de remonter directement en National un an seulement après l’avoir quitté. Les Boutons d’Or ont validé leur ticket pour le troisième échelon français lors de l’ultime journée en concédant le match nul (1-1) au Stade de la Colombière, copieusement garni et habillé de jaune pour l’occasion, face à Moulins, leur dauphin.

Avec 85 points au compteur, Epinal termine à la première place de son groupe de CFA (Championnat de France Amateur).

logo SAS Epinal

Une montée et un titre pour le GET Vosges

Commentaires » 0

Les basketteurs du Golbey Epinal Thaon (GET) Vosges signent leur retour en Nationale 1, troisième division française. Mieux, ils sont même devenus champions de France de Nationale 2 en dominant le club vendéen de Challans 76 à 58 à Calais. Il s’agit du premier titre de l’histoire du club vosgien.

logo GET Vosges

L’Epinal Handball promu en Nationale 1

Commentaires » 0

Après l’accession des filles la saison précédente, l’équipe masculine de l’Epinal Handball goûtera elle aussi au parfum de la Nationale 1, troisième échelon hexagonal. Les Spinaliens ont en effet terminé premier de leur poule de Nationale 2. L’Epinal Handball est aujourd’hui le seul club en France à compter une équipe féminine et une masculine dans l’une des trois premières divisions. Reste désormais à implanter ces deux équipes fanions à ce niveau et à continuer à gravir les échelons pour installer durablement le club dans le paysage du handball français. Pour cela, les Vosgiens devraient bénéficier d’un budget avoisinant les 430 000 euros la saison prochaine. Ils devraient par ailleurs encore plus être portés par la ferveur des 1 200 spectateurs du Palais des Sports.

logo Epinal Handball

Le GBL FC roule au diesel

Commentaires » 0

Sous une chaleur écrasante, le Groupe BLE Lorraine FC n’est pas parvenu à s’extirper de sa poule samedi dernier lors de son premier tournoi de la saison estivale à Garche. Il s’est néanmoins rassuré en remportant la Consolante pour finir 17ème sur 27.

GBL FC Garche 1

Le GBL FC s’est montré intraitable en défense à Garche (Crédits photos : Groupe BLE Lorraine)

Prendre seulement deux buts dans un tournoi et ne pas jouer les premiers rôles. Tel est le paradoxe de ce GBL FC version 2014 qui fit dans l’ensemble bonne impression au Stade de l’Espérance Sportive de Garche à Diddenuewen (Thionville). Le problème est que, parallèlement, nos Alérions ne réussirent qu’à inscrire trois petits buts. En manque d’automatismes et d’inspiration la matinée, les Noirs et Jaunes se faisaient logiquement surprendre au cours de leur premier match de poule. Une défaire 1 à 0 qui aurait pu être plus conséquente si l’arbitre n’avait pas oublié un pénalty suite à une faute grossière de Riboulet, qui retenait l’attaquant adverse pour l’empêcher de marquer dans le but vide. Le match suivant se soldait par un score nul et vierge. La frappe de Mudimba heurtait le poteau juste avant que Riboulet ne sauve les siens en allant au contact sur une sortie autoritaire. Le tournant du tournoi intervînt lors de l’ultime rencontre contre Guénange. Les Noirs et Jaunes, tout comme leurs adversaires, devaient impérativement s’imposer pour se qualifier en huitièmes de finale. Nos Alérions faillirent céder par deux fois. Mais Riboulet était vigilant. Le portier alérioné réalisa tout d’abord une magnifique parade pour repousser en corner une tentative lointaine. Il remporta ensuite son duel en contrant du bout du pied une seconde frappe, avant que Behr ne vienne le suppléer sur sa ligne sur une reprise placée de l’attaquant. Walaster, plus à l’aise en défense, vendangea quelques instants plus tard la balle de la qualification. Esseulé au second poteau à un mètre du but, il tergiversait et ne parvenait pas à pousser de l’entre-jambe la balle au fond des filets. A trente secondes de la fin de la partie, le GBL FC se faisait sanctionner suite à une erreur de marquage de Mudimba. Les derniers espoirs de qualification s’étaient définitivement envolés. Avec seulement un point, zéro but marqué et deux défaites concédées sur la plus petite des marges, le GBL FC terminait bon dernier de sa poule. » Lire la suite

WALASTER : « Mieux armé pour accéder au dernier carré »

Commentaires » 0

Christophe Walaster, responsable au Pôle Sports du Groupe BLE Lorraine et capitaine emblématique du Groupe BLE Lorraine FC (GBL FC), nous livre ses impressions sur l’équipe quelques jours avant le coup d’envoi de la nouvelle saison de tournois estivaux de nos Alérions.

Christophe Walaster GBL FC

Christophe WALASTER entend plus que jamais défendre les couleurs du GBL FC cette saison (Crédits photo : Vincent DI CARLO pour le Groupe BLE Lorraine)

Christophe, quels sont les contours du GBL FC version 2014 ? Y a-t-il des changements par rapport à l’effectif de l’année dernière ?

Christophe WALASTER : « Oui, en effet, l’effectif a été étoffé cette année. Nous avons fait appel à d’autres joueurs du cru, amis et connaissances. Déjà marqué par la présence d’Allemands et d’un Russe, le caractère international de notre équipe sera par ailleurs renforcé par l’arrivée d’un joueur camerounais et d’un autre angolais. Ces derniers devraient nous apporter une touche technique supplémentaire. »

La communication n’est-elle pas délicate au sein de l’équipe ?

« Non, la plupart d’entre nous sont bilingues. La communication sur et en dehors du terrain se fait en français, en allemand, en anglais, voire même en Platt quelquefois ! Le plaisir de jouer ensemble anime notre équipe. C’est une expérience très enrichissante. »

Quels sont les objectifs de cette nouvelle saison de tournois estivaux ?

« Il s’agit avant tout de continuer à prendre du plaisir, de passer de bons moments ensemble et d’intégrer au mieux les nouveaux venus. Bien entendu, nous essayerons d’aller le plus loin possible et pourquoi pas de remporter un tournoi. »

Justement, le GBL FC a-t-il les moyens d’aller au bout cette année ?

« Tout dépendra de la forme du moment, de la réussite, de la justesse de nos choix, ainsi que de beaucoup d’autres paramètres. Cela dit, le GBL FC pourra s’appuyer cette année sur un plus grand nombre de joueurs. Il me paraît mieux armé pour accéder au dernier carré. »

D’un point de vue plus personnel, comment s’est passée la préparation ? Etes-vous d’attaque pour le coup d’envoi de la saison à Garche ?

« Très bien, après des courses le long de la Moselle et quelques séances d’entraînements à Metz, je pense être d’attaque, si je ne souffre pas trop de ma cheville suite à une entorse. Les derniers réglages seront peaufinés au cours des prochains jours. »

A noter que nos Alérions se déplaceront à Garche (Thionville) le samedi 7 juin pour leur premier tournoi de la saison 2014. RDV à partir de 8h30 au stade. Entrée gratuite. Petite restauration prévue sur place. 

Le Metz Handball encore Champion de France !

Commentaires » 0

Le Metz Handball a dernièrement conservé sa couronne de Champion de France. Après avoir battu Issy-Paris 26 à 22, les Dragonnes se sont imposées aux Arènes en finale retour des play-offs 26 à 25 au terme d’un match particulièrement disputé devant près de 4 700 personnes. Il s’agit du 19ème titre de Champion de France pour Metz en 26 ans !

En dépit d’une saison européenne bâclée et d’une élimination précoce en Coupe de France, Metz réitère donc l’exploit de 2013 en réalisant un nouveau doublé championnat Coupe de la Ligue.

Metz_Handball_logo_2014

Le GBL FC démarre sa saison de tournois estivaux à Garche

Commentaires » 0

Pour son premier tournoi estival de la saison 2014, le Groupe BLE Lorraine FC (GBL FC) se déplace à Garche (Thionville / Diddenowen) le samedi 7 juin. Il tentera d’inscrire son nom au palmarès de cette compétition organisée par l’association de supporters du FC Metz Génération Grenat 95.

N’hésitez pas à venir encourager nos Alérions. Ce premier rendez-vous constitue l’occasion de découvrir le nouveau visage de l’équipe et de voir à l’œuvre les recrues.

Informations :

Tournoi de Garche

De 8h30 à 18h00

Stade de Garche, Rue du Coq, 57100 Thionville

Entrée libre

Petite restauration prévue sur place.

logo site mini

Nouvelles installations pour l’Elior Open à Moulins-lès-Metz

Commentaires » 3

Le club de tennis de Moulins-lès-Metz a réalisé d’importants travaux au niveau de ses infrastructures sportives en vue de la prochaine édition de l’Elior Open. Les courts en gazon synthétique, surface détestée des joueuses, ont été remplacé par de la résine de type Greenset. Un terrain supplémentaire a été créé. Le club, qui ne compte que 300 licenciés, possèdent désormais des installations incroyables, dont un Central extérieur unique en Lorraine. Avec son système de grillage amovible, celui-ci dispose de 700 places assises. Avec les fans debout, il peut accueillir jusqu’à 1 000 spectateurs. Une butte a même été aménagée pour donner de la hauteur aux tribunes. L’ensemble des travaux a représenté un investissement de 200 000 euros.

A noter enfin que les ajustements du calendrier international donnent l’opportunité aux joueuses éliminées rapidement à Wimbledon de se rattraper en Lorraine, d’abord à Moulins-lès-Metz, puis à Contrexéville. Doté désormais de 100 000 dollars, l’Open 88 apparaît aujourd’hui comme le troisième tournoi féminin sur terre battue extérieure en France.

Le FC Metz et Cartier retrouvent la Ligue 1

Commentaires » 2

Il faut savoir reconnaître quand on a tort. Il y a près de deux ans, nous fustigions la plongée du FC Metz dans l’enfer du National et la nomination d’Albert Cartier à la tête de l’équipe première. Mais le retour de l’ancien défenseur et technicien de la maison grenat, après une première expérience infructueuse dix ans plus tôt, a fait tout aussi de bien que l’éloignement de Patrick Razurel et de Joël Müller du groupe professionnel. Sous ses ordres, le club à la Croix de Lorraine a en effet retrouvé ses valeurs de travail, de détermination et d’humilité, qui ont forgé son identité et ancré sa dimension sociale dans tout un bassin de vie et au-delà.

Albert Cartier, en remettant de l’ordre à Metz, des vestiaires aux tribunes de Saint-Symphorien, a réussi à fédérer l’ensemble des composantes d’un club, dont l’équipe, dirigée par Dominique Bijotat, faisait pourtant au printemps 2012 l’unanimité contre elle. A tel point que les deux kops, la Génération Grenat 95 en Tribune Ouest et la Horda Frénétik 1997 en Tribune Est, se répondent à présent lors des matchs à domicile dans un écho étourdissant. Chose qui peut paraître banale dans d’autres stades, mais qui était complètement inimaginable sur les bords de la Moselle. Metz a renoué avec la ferveur qui animait autrefois son redoutable antre, cette ferveur qui donne des frissons. Le feu virevoltant du dragon messin fait à nouveau pleinement vibrer Saint-Symphorien. Ce dernier a accueilli en moyenne 13 916 personnes à chaque rencontre, ce qui représente la troisième meilleure affluence de Ligue 2 derrière Nancy (14 698 spectateurs) et Lens (31 016). Les Grenats sont parvenus à attirer quatre fois plus de 20 000 supporters : pour le derby lorrain contre Nancy (23 506), ainsi que face à Lens (20 541), Tours (20 800) et Le Havre (22 732).   

Si le redressement du FC Metz est spectaculaire, il fut aussi rapide. En moins de vingt-quatre mois, le club est passé de l’enfer et de l’anonymat du National au paradis et aux projecteurs de la Ligue 1. Mieux, il a conquis son troisième titre de Champion de France de Ligue 2, après ceux de 1935 et de 2007, onze jours après l’officialisation de ses retrouvailles avec l’élite du football français. Pour cela, Albert Cartier a parfaitement façonné un effectif composé à la fois de jeunes joueurs formés au club et d’éléments d’expérience qu’il a su sublimer pour dominer la Ligue 2 de la tête et des épaules. Le FC Metz a en effet passé 27 journées sur la plus haute marche du podium. Les Grenats se sont emparés des commandes du championnat au soir de la 12ème journée suite à leur victoire face à Angers à Saint-Symphorien le 25 octobre 2013 (1-0). Ils sont ensuite restés premiers jusqu’à la fin de la saison. Meilleur défense de Ligue 2 avec seulement 28 buts encaissés, les Mosellans terminent également cinquième meilleure attaque du championnat avec 55 réalisations. Depuis 1932, date de la création du club, jamais l’équipe première du FC Metz n’était parvenue à aligner sept victoires d’affilée. Les hommes d’Albert Cartier l’a fait entre la 10ème et la 16ème journée en battant successivement Châteauroux (1-0), Brest (0-3), Angers (1-0), Istres (1-2), Dijon (2-0), Bastia (0-2) et Auxerre (3-0). Ils ont également bouclé la saison 2013-2014 par une impressionnante série de onze matchs sans défaites (7 victoires, 4 nuls). Si bien qu’ils finissent avec un total de 76 points, un score identique à celui acquis en 2007 lors de la dernière remontée du FC Metz en Ligue 1. Trois Messins font par ailleurs partie de l’équipe-type de Ligue 2 : Diafra Sakho, le capitaine Sylvain Marchal et Romain Métanire. L’attaquant sénégalais de 24 ans, qui termine 3ème meilleur buteur cette saison, a en plus été désigné meilleur joueur du championnat (20 buts, 3 passes décisives). Il avait déjà inscrits 19 buts l’an passé en National. A noter en outre les excellentes performances de Yeni N’Gbakoto, auteur de 14 buts, et de Kévin Lejeune, 2ème meilleur passeur de Ligue 2 avec 13 réalisations.

Pour toutes ces raisons, Albert Cartier mérite amplement son Trophée UNFP (Union Nationale des Footballeurs Professionnels) de meilleur entraineur de Ligue 2. Ce n’est que juste récompenses et reconnaissance.

De son côté, malgré un départ catastrophique, l’AS Nancy-Lorraine a longtemps espéré elle-aussi accrocher le bon wagon pour la Ligue 1 après le retour, comme au bon vieux temps, de Pablo Correa aux manettes. Ce qui laisse peut-être augurer de nouveaux derbys, aux parfums si particuliers, l’année prochaine en Ligue 1 ? C’est en tout cas tout le mal que l’on souhaite aux deux clubs lorrains.

DHORASOO en ENTRETIEN EXCLUSIF : « Nous sommes prêts à faire bouger les lignes ! »

Commentaires » 0

Dans une interview exclusive de Vikash DHORASOO accordée au Groupe BLE Lorraine, Vikash DHORASOO, ancien joueur de l’équipe de France de football et président de l’association Tatane, nous parle ses projets en Lorraine.

VD Cuvry Tatane

Vikash DHORASOO et l’association Tatane soutiennent le projet de l’Excelsior Cuvry (Crédits photos : Association Tatane & Excelsior Cuvry)

Pouvez-vous nous présenter votre association ? Quelle en est la genèse ? Quelles sont ses missions, ses activités et ses valeurs ?

Vikash DHORASOO : « Tatane est un mouvement collectif et populaire pour un football durable et joyeux. Durable comme une splendide défaite, joyeux comme une action presque mythique racontée à ses enfants. Lancée en avril 2011 autour d’un manifeste co-écrit par Brieux Férot (So Foot) et Pierre Walfisz (producteur) et moi-même, le mouvement Tatane compte aujourd’hui près de 5 000 membres et a reçu le soutien de personnalités aussi diverses qu’Emmanuel Petit, François Bégaudeau, Fred Poulet, Benoît Forgeard, Ernest Pignon-Ernest, Thierry Frémaux, Vincent Delerm, Daniel Cohn Bendit, Rudy Ricciotti, Xavier Beauvois, etc.

Tatane poursuit des objectifs clairs :

-       Valoriser le football comme un lieu de jeu sans enjeu : la défaite doit être dédramatisée et la victoire relativisée ;

-       Développer la dimension de politique publique du football : le sport est un lien social comme les autres ;

-       Démocratiser radicalement la vie des clubs et des associations sportives : le sport est une cité qui a besoin de ses citoyens ;

-       Mettre fin au marché spéculatif dans le football : vers la suppression des indemnités de transferts. »

Quel regard portez-vous aujourd’hui sur le foot et son image ?

« Aujourd’hui nous pensons qu’un réel fossé s’est creusé entre le football paillettes du PSG ou de Monaco et le football du dimanche. Nous pensons chez Tatane que le football ne se résume pas seulement aux salaires des joueurs ou au nombre de maillots vendus. L’arrivée d’investisseurs a modifié l’image du football français ces dernières années. Le football est de plus en plus vu comme un business, un spectacle et les footballeurs comme des artistes en représentation. Pour preuve, le récent rapport Glavany pour un sport durable proposait d’aligner la fiscalité des footballeurs professionnels sur celle des artistes du spectacle. Or, pour nous le football c’est plus qu’un spectacle. »

A l’heure du « foot business », comment votre association arrive-t-elle justement à se faire entendre ? Ne va-t-elle pas finalement à contre-courant de l’évolution de ce sport ?

« Nous nous faisons entendre grâce à nos prises de positions. Nous avons organisé un débat Tatane l’an dernier sur le thème « Faut-il construire des stades ou les abattre ? ». Nous avions invité Rudy Ricciotti, l’architecte du stade Jean Bouin à Paris, entre autres. Quelques mois plus tard nous étions invités à parler de notre conception « du stade Tatane » au Sénat. Nous n’avons pas peur d’être à contrecourant. S’il faut gêner pour se faire entendre, alors nous sommes prêts à faire bouger les lignes ! »

Quel est le projet que vous menez en Lorraine ?

« Nous avons choisi d’aider le club de l’Excelsior Cuvry dans son projet d’achat de buts. Nous sommes « mentors » sur le site de financement participatif kisskissbankbank. Nous aidons les clubs amateurs à monter des projets tels que l’achat de matériel, l’embauche d’un entraîneur ou encore l’organisation d’un tournoi. L’Excelsior Cuvry était pour nous le club idéal pour démarrer cette aventure. Nous le suivons depuis quelques années et il correspond tout à fait à notre vision du football. Les dirigeants ont créé un partenariat avec une équipe du Pérou. Chaque année ils organisent un tournoi grâce auquel des fonds sont récoltés pour une association. Il nous paraissait évident de les aider à financer leur projet. Ils incarnent aussi pour nous le football amateur, le football rural qui a besoin d’aide pour se développer, dynamiser la commune et créer du lien social entre les joueurs, les supporters et les citoyens !

Et d’ailleurs, si le cœur vous en dit, pour 20 euros investis dans le projet, vous pouvez aider le club. En échange, vous aurez votre photo dans leur vestiaire pendant un an. Ce n’est pas formidable ça ? »

Concrètement, comment un club amateur peut-il solliciter votre aide pour se développer ?

« Un club qui souhaite monter un projet peut nous contacter à l’adresse contact@tatane.fr. Nous construisons ensuite avec lui son projet et la présentation sur kisskissbankbank. Nous lui offrons ensuite une visibilité grâce à notre réseau et nous l’aidons à terminer sa collecte. Chez Tatane, nous sommes tous bénévoles et nous avons tous une activité à côté. Nous nous impliquons dans chacun des projets avec passion. »

Enfin, un pronostic pour la prochaine Coupe du Monde au Brésil ?

« On révérait d’une finale Belgique-Honduras complétement Tatane, mais un Brésil-Espagne parait plus probable. Victoire du Brésil sur un but de Lucas, évidemment. »

Le Groupe BLE Lorraine remercie les membres de l’association Tatane et M. Vikash DHORASOO pour le temps qu’ils nous accordé.

Pour plus d’informations sur l’association Tatane et le projet de l’Excelsior Cuvry, merci de suivre ces liens :

http://tatane.fr/

http://www.kisskissbankbank.com/but-en-or.

A lire demain sur BLE Lorraine l’interview exclusive de Vikash Dhorasoo !

Commentaires » 0

A ne pas manquer ! Ancien joueur de l’équipe de France de football et Président de l’association Tatane, Vikash Dhorasoo nous dévoilera mercredi ses projets en Lorraine dans une interview exclusive à lire sur les sites du Groupe BLE Lorraine !

L’incroyable vol de la Coupe de France par les sidérurgistes de Longwy

Commentaires » 0

Le 16 juin 1979, le FC Nantes-Atlantique remporta sa première Coupe de France face à l’AJ Auxerre. Le 10 août, le trophée avait déjà disparu des vitrines du club. Alors que la police s’orienta instinctivement vers la piste d’un supporter fanatique, le coup était en réalité l’œuvre d’un commando de la CFDT (Confédération Française Démocratique du Travail) de Longwy. Près d’un mois après avoir stoppé le Tour de France, les sidérurgistes lorrains s’offraient ainsi une nouvelle tribune médiatique.

Il faut dire que ces derniers luttaient pour la survie de leurs emplois depuis le 9 décembre 1978, jour où ils avaient installé au sommet du crassier de la cité des émaux un SOS lumineux de plus de deux mètres de haut, suite à l’annonce du licenciement de 12 000 salariés. Au lieu de se lancer dans des grèves incessantes, les syndicats décidèrent d’organiser des opérations coup-de-poing. L’idée était de faire parler de leur combat. La Coupe de France de football, symbole du sport le plus populaire, devînt alors un objectif. Un commando de trois personnes fut constitué pour la dérober. Celui-ci organisa d’abord un repérage du centre d’entraînement des Canaris. Pendant qu’un de ses compères était en train d’acheter des autocollants du club, un autre prenait des photos de la coupe. Le troisième remarqua l’ouverture d’un vasistas. Ce fut par-là que le trio pénétra le soir-même dans les locaux, avant de briser la vitrine.

La Coupe de France refit surface deux jours plus tard à Longwy, brandie par les membres masqués du fameux commando. Le trophée de 3,2 kg d’argent pur fit ensuite le tour du marché hebdomadaire de la ville entre choux et carottes. Des centaines de Longoviciens caressèrent, embrassèrent et photographièrent le trophée. A côté de ce dernier, un tronc recueillit de l’argent pour financer le déplacement à Nantes le soir-même d’un bus rempli de syndicalistes partis rendre la coupe et rembourser la vitrine. La colère des dirigeants nantais fut à peine apaisée par le don de 17 assiettes en émaux de Longwy représentant les différentes phases de la lutte. Le club retira néanmoins sa plainte.

Grâce à cet exploit, les sidérurgistes lorrains réussirent une nouvelle fois à mettre leur combat pour la sauvegarde des emplois sous le feu des projecteurs. Mais cette médiatisation n’empêcha malheureusement pas Longwy de boire la coupe jusqu’à la lie.

(Source : RL du 04/05/2014)

1...45678...32