Centre de ressources numériques sur la Lorraine

» Catégorie : Loisirs


Fermeture du Coq Hardi à Verdun

Commentaires » 1

Quelques mois après la fermeture de la quincaillerie Weber et de la librairie Ducher fin 2014, une autre institution de Verdun, à savoir l’Hôtel-restaurant Le Coq Hardi, a dernièrement baissé le rideau.

Coq Hardi verdun

L’Hôtel-restaurant Le Coq Hardi a fermé ses portes à Verdun (Crédits photo : Google Maps)

Créé en 1827, l’établissement de 33 chambres, ancien relais de diligences, avait perdu une grande partie de sa clientèle depuis plusieurs années en raison de tarifs jugés trop élevés.  Après 58 ans d’exploitation par les mêmes propriétaires, la fermeture du Coq Hardi pose de manière générale la question de l’hébergement dans la ville à un an du Centenaire de la Bataille de Verdun.

Non loin de là, sur l’autre rive de la Meuse, les travaux de rénovation du Mess des officiers, appelé à devenir un hôtel quatre étoiles, viennent quant à eux de commencer.

Ouverture de Tigerworld au Zoo d’Amnéville

Commentaires » 0

Le nouvel espace Tigerworld du Zoo d’Amnéville est officiellement ouvert au public depuis le 11 avril. La salle de près de 2 000 places assises, dont le plafond central se trouve à 16 mètres du sol et le diamètre atteint 53 mètres, accueille un spectacle de dressage unique au monde. Neuf tigres évoluent dans une arène ceinturée par une cage grillagée de plusieurs mètres de haut. Tout autour, les décors imposants s’inspirent du merveilleux site d’Angkor au Cambodge. Un écran circulaire de 43 mètres, sur lequel sont projetées des ambiances différentes allant d’éruptions volcaniques à une forêt tropicale luxuriante mêlant cascades et oiseaux colorés, entoure la scène. Le dépaysement est total tant la mise en scène et les effets spéciaux sont impressionnants.

Tigerworld 1

Tigerworld a représenté un investissement de 18 millions d’euros (Crédis photo : Zoo d’Amnéville)

Selon la saison, une à trois représentations de ce spectacle seront données par jour. D’une durée de 45 minutes, ce dernier vise à mettre en valeur les capacités physiques des tigres et à sensibiliser le public, par l’émerveillement, aux menaces qui pèsent sur ces animaux. Un film d’une dizaine de minutes, consacré à la conservation des tigres dans le monde, fait d’ailleurs partie du spectacle. Une Maison du tigre, située juste à côté de l’entrée principale, a également été construite pour présenter plus en détails et de manière didactique cette espèce. Non loin de là, les tigres disposent de parcs extérieurs d’une superficie totale de 600 mètres carrés avec perchoirs et piscine. Après chaque spectacle, les visiteurs pourront aller les admirer en toute sécurité.

Tigerwolrd 2

Neuf tigres participent à ce spectacle unique au monde au milieu de décors époustouflants (Crédits photo : Zoo d’Amnéville)

A noter enfin que Tigerworld a représenté un investissement de 18 millions d’euros et a généré une dizaine d’emplois. 124 personnes travaillent à temps plein au Zoo d’Amnéville, auxquelles s’ajoutent une centaine de salariés supplémentaires en haute saison.

Tigerworld 3

La salle de spectacle de Tigerworld peut accueillir près de 2 000 personnes assises (Crédits photo : Zoo d’Amnéville)

Succès de la 47ème Fête des Jonquilles de Gérardmer

Commentaires » 0

Grâce à une météo exceptionnelle, la 47ème Fête des Jonquilles de Gérardmer, dans les Vosges, restera dans les annales. Avec plus de 60 000 visiteurs venus admirer les fanfares et les 35 chars magnifiquement ornés de plus de deux millions de jonquilles le long des 2,5 km de parcours, le record d’affluence a été battu. Après ce défilé grandiose et original, sur les rives du Lac et en centre-ville, le cœur de la Perle des Vosges a battu jusque tard en soirée sur les terrasses.

Fête Jonquilles Gérardmer 2015

Le monstre du lac : toute la ville de Gérardmer s’est métamorphosée le temps d’un week-end ensoleillé (Crédits photo : Marielle et Christophe PREVOT-THOUVENIN)

Nouveautés 2015 : Dino Raft, la vallée des dinosaures de Walygator

Commentaires » 0

La thématisation des zones du parc d’attractions Walygator, situé à Maizières-lès-Metz, se poursuit. Après Space World en 2014, voici The Lost World (Le Monde Perdu) qui s’inspire directement de l’univers de Jurassik Park. Les fameuses bouées aquatiques s’appellent désormais Dino Raft. Au travers d’une descente en rafting, les visiteurs vivent l’expérience d’un explorateur dans la vallée des dinosaures. Le parcours est ponctué de brachiosaures, de vélociraptors, d’un cératosaure ou encore d’un tyrannosaure. Non loin de là, une nouvelle attraction, baptisée Dino Bike, propose de pédaler en binôme sur des dinosaures volants pour s’élever toujours plus haut.

Dino raft Walygator

Le parc a également aménagé un superbe arboretum qui recense 50 espèces d’arbres remarquables parmi les 300 présentes sur le site. Chaque variété est identifiée par un panneau informatif qui renforce la dimension pédagogique du parc, notamment pour les scolaires, qui se verront remettre un fascicule.

A noter enfin que l’espace Spooky Mension a été créé pour les petits dans la Garden Party située en face de Waly X’Press. Il s’agit d’une structure gonflable de plus de dix mètres de haut équipée de trois toboggans de 90 mètres de long, achetée 30 000 euros aux Etats-Unis.

De la Tête de Veau de Rambervillers

Commentaires » 0

La ville de Rambervillers, dans les Vosges, est réputée pour sa tête de veau. Cette spécialité, née d’un différend avec Epinal, est célébrée chaque année par la Confrérie des Gaubregueux Gousteurs de Teste de Veau de Rambervillers. Cette dernière a été créée le 31 mars 1968 par les confréries des Taste-Andouilles et Gandoyaux du Val d’Ajol et des Anystiers du Roy du Baillage d’Epinal.

tête de veau

La Tête de veau est une spécialité de Rambervillers (Crédits photo : Arnaud 25, Wikipédia)

La Confrérie des Gaubregueux Gousteurs de Teste de Veau de Rambervillers défend et valorise la tête de veau, ainsi que la cité vosgienne qui fût la deuxième ville à recevoir la Légion d’Honneur en France. Son chapitre a lieu le dimanche 15 jours avant Pâques. Sa célèbre foire accueille chaque année plus de 150 exposants et plus de 20 000 visiteurs.

A noter que l’appellation « Gaubregueux » est un terme Rabelaisien. Les « Gaubres » étaient des hommes qui aimaient la bonne chère et festoyer. Les « Gueux » étaient quant à eux les pauvres du châtelain.

La tenue des membres de la Confrérie est composée pour les hommes d’une blaude bleue roy sur laquelle est brodé l’écusson d’une tête de veau et d’un chapeau mou en feutre noir. Les femmes portent simplement de leur côté un boléro et une jupe de même couleur.

Au Père Fouettard : Une microbrasserie-pub-restaurant en projet à Saint-Nicolas-de-Port

Commentaires » 1

Une microbrasserie-pub-restaurant est actuellement en projet à Saint-Nicolas-de-Port. L’établissement, qui doit s’installer dans un ancien bâtiment industriel de 450 mètres carrés à rénover à proximité du Musée Français de la Brasserie, comprendra un pub-restaurant de cent couverts qui proposera des plats traditionnels lorrains, une salle de spectacles de cinquante places destinée à organiser des évènements familiaux, professionnels et associatifs, ainsi qu’une brasserie de six hectolitres qui produira des bières artisanales de qualité et accueillera des ateliers de formations.

Image de prévisualisation YouTube

La structure, qui permettra de compléter l’offre touristique communale et de dynamiser le tissu économique local, prendra la forme d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC). Cette dernière, qui donne la possibilité à des personnes physiques ou morales de se réunir autour d’un projet commun, repose sur le principe « une personne, une voix ». Chacun dispose par conséquent d’une voix à l’Assemblée Générale, quel que soit le nombre de ses parts. Le capital social de l’entreprise est variable, afin de permettre la libre adhésion des sociétaires. L’ensemble garantit la solidité et l’indépendance de la société. 250 parts sociales de 1 000 euros ont été émises. Une partie des bénéfices sera distribuée aux actionnaires après une période d’activité de cinq ans.

Le projet représente un investissement total de 600 000 euros. 88 promesses de souscriptions ont pour le moment été collectées.

Plus d’informations sur : http://auperefouettard.fr/.

logo Père Fouettard microbrasserie

Un hôtel signé Philippe Starck à Metz

Commentaires » 3

Le célèbre designer français Philippe Starck, à qui l’on doit notamment les fameux lampadaires pivotants de la Place De Gaulle, a réservé le premier hôtel au monde entièrement imaginé et conçu par ses soins à Metz, une ville qu’il affectionne tout particulièrement.

hôtel Starck Metz

L’Hôtel Starck fait déjà parler de lui et de Metz (Crédits image : DEIS)

Cet hôtel extravagant 4 étoiles comportera 90 chambres, 9 suites, un spa, deux restaurants et une salle de fitness. Il s’inspire directement des folies que s’offraient les princes du XIXème siècle. D’une superficie de 5 000 mètres carrés sur douze étages, l’établissement à l’architecture stupéfiante sera élevé dans le Quartier de l’Amphithéâtre, non loin du Centre Pompidou-Metz.

L’hôtel, qui aura la forme d’un grand parallélépipède rectangle en verre dépoli, sera surmonté d’une reproduction d’une maison du XIXème siècle construite par l’architecte Eduard-Hermann Heppe, au 22, Avenue Foch, à Metz. La bâtisse perchée de style néorural sera entourée d’un jardin et d’arbres. La surface vitrée de l’immeuble sur lequel elle reposera sera matifiée dans les tons gris. Philippe Starck affirme avoir imaginé cet ensemble en se baladant dans le Quartier Impérial et la Nouvelle-ville (Neue Stadt), édifiée par Guillaume II.

Le bâtiment, d’une cinquantaine de mètres de haut, deviendra le premier Immeuble de Grande Hauteur de Moselle (IGH). Cette création spectaculaire a été sortie du périmètre protégé de la gare de Metz sous la pression de l’architecte des bâtiments de France pour finalement s’insérer dans le gigantesque complexe immobilier et commercial Muse, dont le chantier a dernièrement commencé.

L’hôtel Starck, à la décoration sobre et élégante, s’élèvera au milieu d’un verger planté de mirabelliers. Sa gestion sera confiée à un groupe hôtelier. L’établissement représente un investissement privé de 25 millions d’euros. Les travaux pourraient débuter mi-2016 pour une ouverture de l’hôtel en 2018.

La nouvelle bibliothèque de Behren-lès-Forbach aménagée dans l’ancienne église Notre-Dame

Commentaires » 0

La nouvelle bibliothèque municipale de Behren-lès-Forbach a dernièrement été transférée dans l’ancienne église Notre-Dame qui a été complètement réhabilitée après deux ans de travaux. L’édifice religieux, œuvre de l’architecte nancéien Jean Prouvé, a été officiellement désacralisé, afin d’être transformé en espace culturel.

Refaite du sol au plafond, avec des matériaux modernes et blancs et de nombreuses ouvertures, l’église a complètement changé d’aspect. Les 8 500 ouvrages de la bibliothèque de Behren-lès-Forbach peuvent désormais être consultés dans un bel espace clair et lumineux de 400 mètres carrés, contre 70 auparavant dans le sous-sol de la Maison des associations.

De la Docte Insigne et Gourmande Confrérie des Taste-Andouilles et Gandoyaux du Val d’Ajol dans les Vosges

Commentaires » 1

La Docte Insigne et Gourmande Confrérie des Taste-Andouilles et Gandoyaux du Val d’Ajol a été créée le 15 février 1965. Son ultime dessein est de promouvoir l’andouille du Val d’Ajol, célèbre spécialité locale, qui prétend au titre de meilleure andouille vosgienne, fabriquée avec de l’échiné de porc et des chaudins (gros intestin du porc) aromatisés. La marque est déposée. Seuls cinq bouchers-charcutiers de la région sont autorisés à en faire usage.

La Foire à l’andouille existe depuis le Moyen-âge au Val d’Ajol. Elle a lieu au milieu du mois de février, avant la période de jeûne du Carême. Autrefois foire aux bestiaux, elle fut fixée le troisième lundi de février par une ordonnance royale signée par Louis-Philippe, le 6 août 1831.

Aujourd’hui, la célèbre confrérie vosgienne intronise lors de cet évènement ses nouveaux membres Place aux Andouilles. Elle décerne par ailleurs son très sérieux prix littéraire de l’Andouille qui récompense une œuvre écrite à la gloire de l’andouille rédigée sur du papier sulfurisé de boucherie.

Création du Route du Fer numérique dans la Vallée de la Fensch

Commentaires » 0

Les petites maisons de mineurs alignées sont caractéristiques de l’urbanisme dans la Vallée de la Fensch. La Cité Gargan de Hayange est d’ailleurs l’un des plus anciens exemples d’urbanisme industriel en France. Pensée par les maîtres des forges, elle résume parfaitement le paternalisme d’alors : une hiérarchie dans l’habitat mais des ouvriers et des patrons ensemble face au haut-fourneau, leur mère nourricière.

Chapelle des mineurs Cité Gargan Hayange

La Chapelle des Mineurs, Cité Gargan, à Hayange (Crédits photo : Wikipédia)

Une application pour Smartphones sera disponible d’ici la fin de l’année 2015 pour raconter cette aventure industrielle et humaine. Cette Route du Fer numérique sera accompagnée de panneaux physiques. De nombreux paysages naturels, à l’image par exemple des prairies calcaires d’Algrange, seront également mentionnés. Le parcours sera ainsi l’occasion de découvrir un visage méconnu de la Fensch, qui ne finit jamais de surprendre ses visiteurs.

Nouveautés 2015 : pandas roux et renards polaires au Parc animalier de Sainte-Croix

Commentaires » 1

Dès le mois d’avril, le Parc animalier de Sainte-Croix, à Rhodes, accueillera deux ou trois pandas roux dans le cadre d’un programme européen de préservation de l’espèce. Cette dernière est en danger d’extinction en raison de la disparition de son milieu naturel. La déforestation à outrance détruit en effet les forêts du Népal, du Nord de l’Inde et du Sud-Ouest de la Chine et du Tibet dans lesquelles elle vit. Des programmes de sauvegarde avec reproduction en captivité sont donc initiés à travers le monde pour tenter de sauver ces animaux.

Panda roux

Le Parc animalier de Sainte-Croix accueillera cette année des pandas roux (Crédits photo : Christian MEHLFÜHRER pour Wikipédia)

A Sainte-Croix, les pandas roux seront installés dans un enclos spécialement créé pour eux sur le parcours pieds nus au cœur de l’espace du Voyage de Néo, Mission biodiversité. Ce dernier est destiné à présenter des espèces emblématiques menacées de disparition, afin de sensibiliser le public à la protection de l’environnement. Comme il s’agit d’animaux arboricoles, une partie de forêt, où se trouvent les plus grands arbres, leur a été réservée. Autour d’eux, le parcours pieds nus sera complémentent réaménagé sur le thème Tibet-Himalaya. A noter également que l’espace consacré au Voyage de Néo sera désormais accessible aux poussettes grâce à la création de nouvelles passerelles à l’arrière de l’île.

D’autres nouveaux pensionnaires seront par ailleurs accueillis au parc. En effet, des renards polaires seront présentés dans la zone réservée aux animaux nordiques près des rennes et des chouettes harfangs.

Enfin, l’enclos des sangliers est en cours de rénovation. Le public pourra donc bientôt mieux les observer. Quatre nouveaux hébergements insolites en bois et en toile de tente verront aussi le jour face à la plaine des cerfs.

Travaux d’isolation des galeries et au restaurant « La Voile blanche » au Centre Pompidou-Metz

Commentaires » 3

Quelques semaines après que la membrane du Centre Pompidou-Metz (CPM) ait retrouvé sa blancheur originelle, une nouvelle phase de travaux a dernièrement débuté au musée d’art contemporain. Il s’agit cette fois d’isoler les galeries d’exposition 1 et 2, la galerie 3 ayant déjà été rendue étanche en 2014.

galerie CPM

L’isolation des galeries du Centre Pompidou-Metz doit permettre de réduire le montant de sa facture énergétique (Crédits photo : Groupe BLE Lorraine)

La performance énergétique du bâtiment n’a semble-t-il pas vraiment préoccupé les architectes Shigeru Ban et Jean de Gastines. Le CPM n’avait curieusement pas été conçu au départ pour résister à l’hiver lorrain. Il avait ainsi précédemment fallu imaginer une solution pour que la membrane blanche du centre ne cède plus systématiquement sous la masse de la neige au niveau des piliers. Ce problème réglé début 2014, il convient désormais de remédier aux déperditions de chaleur anormales de la structure. L’idée est de réduire la facture énergétique du CPM de 20 % d’ici 2016 pour lui faire économiser 180 000 euros par an. La structure s’est en effet acquittée de 980 000 euros de chauffage en 2013. Les premières mesures prises pour faire baisser la note ont permis de ramener ces frais à 900 000 euros. A l’instar de tout lieu d’exposition, le CPM doit en effet maintenir une température et une hygrométrie constantes pour préserver les œuvres. En dessous de 21°C, il est formellement proscrit d’exposer une œuvre. Les prêteurs et les assureurs sont extrêmement vigilants au respect de ces normes. Ces travaux d’isolation des galeries 1 et 2 sont intégralement pris en charge par les assurances dans le cadre de la garantie décennale.

Metz Métropole va engager parallèlement l’extension du restaurant La Voile Blanche, désormais exploité par Sodexo Prestige depuis juillet 2014. En accord avec les Bâtiments de France, cet agrandissement d’une centaine de mètres carrés sera intégralement financé par la communauté d’agglomération, propriétaire du musée. Il permettra de doubler la capacité du restaurant, trop étroit pour être rentable avec seulement une soixantaine de couverts. Le chantier, qui représente un investissement de 350 000 euros, consistera à fermer par une véranda un tiers de la terrasse de 300 mètres carrés de l’établissement qui accueillait auparavant un chapiteau. Le nouvel espace sera clos par un toit plat blanc et des baies vitrées mobiles, sans cadre apparent. Sobre, l’ensemble ne dénotera pas avec l’architecture du CPM. Un rideau de 20 mètres de long protègera les clients du Soleil. La pièce sera confectionnée par la maison Garnier Thiébaut, qui fabrique du linge de maison haut de gamme dans les Vosges. Au sol, des dalles formeront des motifs géométriques. Les travaux devraient commencer en mars pour se terminer avant l’été. D’ici quelques mois, La Voile blanche pourra donc recevoir des grandes tablées, notamment pour des mariages. A noter enfin qu’un escalier extérieur sera également prochainement installé, afin d’accéder au restaurant sans passer par la grande nef du musée.

123456...37