Centre de ressources numériques sur la Lorraine

» Catégorie : Loisirs


Les Vosges profitent de la crise pour faire le plein

Commentaires » 1

Certains professionnels du tourisme du massif estiment en effet que la crise leur a été favorable, ce qui aurait expliqué la hausse de fréquentation des Franciliens. Les Vosges jouent d’ailleurs très bien la carte du massif de proximité facilement accessible tout en véhiculant l’image de stations authentiques, familiales et à taille humaine. Ces dernières auraient ainsi durant la dernière campagne hivernale récupéré une partie de la clientèle des Alpes. Ce phénomène traduit-il alors une recherche d’un meilleur rapport qualité-prix ? Renvoie t-il de même uniquement au contexte de crise ? Peut-être aussi que des gens, après plusieurs années d’absence, redécouvrent les Vosges, tout simplement. Il est encore trop tôt pour le dire. Toujours est-il que l’enneigement naturel exceptionnel n’a pas été non plus étranger à la performance réalisée par les stations du massif vosgien. Si les pistes ont ouvert le 29 novembre et fermer le 29 mars, il aurait été encore largement possible de skier après cette dernière date.  Paradoxalement, il n’est pas exclu que le réchauffement climatique soit un atout pour les Vosges, dans la mesure où le ralentissement du Gulf Stream, ce courant marin de l’Atlantique régulateur du temps, pourrait renforcer le climat semi-continental, provoquant ainsi des hivers plus rigoureux et des été plus chauds et humides. Quoiqu’il en soit, les Vosges restent, été comme hiver, la véritable locomotive du tourisme en Lorraine. Ainsi, Nancy et sa place Stanislas, Metz qui croit à l’attrait de son futur Centre Pompidou et de sa cathédrale, Verdun et ses champs de batailles, Amnéville et son centre thermal et de loisirs, ou encore Meisenthal et Saint-Louis-lès-Bitche qui font étinceler le verre et le cristal restent encore des étapes plutôt que des destinations à part entière. Ce qui n’est pas le cas des Vosges qui concentrent un tiers de l’hôtellerie et plus de la moitié des campings et des gîtes en Lorraine. En outre, des enquêtes tendent à montrer que le massif vosgien est avant tout perçu comme le cadre d’un séjour avant d’être un lieu d’activités. Ainsi, on y vient pour la beauté et la calme reposant de ses paysages.  A noter enfin, que les Vosges demeurent toujours le paradis des excursionnistes tout en conservant une forte vocation touristique.

Et les vieux métiers reprennent vie !

Commentaires » 5

C’est désormais devenu une véritable tradition à Azannes dans la Meuse. Chaque année des milliers de visiteurs (39 960 en 2008) se pressent chaque dimanche de mai pour venir admirer les Vieux métiers. Qui plus est, ces derniers s’agrandissent cette année. Ainsi, un authentique barbier reprendra vie sur place. Retraité d’un village meusien, ce dernier rouvrira son salon Maxime, rue des Artisans, dans la fameuse grange principale. Héritier du savoir-faire de trois générations, il rasera gratis ! De même, le jardin potager s’est agrandit d’un espace réservé aux vieux légumes. De nombreuses variétés ont ainsi été sélectionnées par des jardiniers du coin. Ces dernières seront donc ressuscitées dans le jardin du vannier, à côté de l’éolienne. Enfin, non loin de la ferme du laboureur et de ses animaux, la maison du manœuvrier est en train de sortir de terre. Il s’agit ni plus ni moins de la bâtisse mitoyenne d’un paysan journalier, autrement dit, un salarié qui travaillait à la journée pour le compte du fermier. La modeste maison sera achevée en 2010 et comportera une travée constituée de trois petites pièces, à savoir, cuisine, chambre et poulailler.  A noter que le hall d’accueil a été transformé et mis aux normes de sécurité. 360 mètres carrés abriteront désormais de petits producteurs locaux et leurs spécialités : jus de pomme, charcuterie de la ferme, etc. L’espace restauration proposera quant à lui des menus typiques lorrains.

Chambley : 20 ans déjà !

Commentaires » 0

Pour fêter ses 20 ans, le Lorraine Mondial Air Ballons vient officiellement de rentrer dans le top 10 des évènements en France en termes d’affluence, d’après le classement établi par le secrétaire d’Etat français chargé du tourisme. Un beau cadeau d’anniversaire pour l’édition 2009 qui promet déjà pour l’occasion d’être somptueuse. Ainsi, il est d’ores et déjà annoncé un boom dans les inscriptions des participants. Une belle fête aérospatiale en perspective puisqu’un millier de montgolfières venues du monde entier et plus de 350 000 visiteurs sont attendus du 24 juillet au 2 août sur l’aérodrome de Chambley.  77 nations ont en effet été invitées à participer à cet évènement de renommée internationale. La Lorraine endossera donc son plus beau costume pour cette fête inoubliable sur un site naturel préservé de plus de 200 hectares et sous un ciel des plus éclatants.  Ainsi, 20 ans obligent, le programme au sol comme dans les airs a été étoffé. Au menu, 2 envols quotidiens de montgolfières, 10 nocturnes organisées autour de différents thèmes comme le cinéma en plein air, l’astronomie, … 20 manèges et bien d’autres surprises comme le Master international de Voltige Planeur ainsi que la présentation de l’ensemble des disciplines aéronautiques seront par exemple proposés. Une vraie ville aéronautique en trois dimensions prendra place: virtuelle (multimédia, simulateurs), dynamique (baptêmes de l’air) et statique (expositions, conférences, ateliers). Pour beaucoup, le Lorraine Mondial Air Ballons 2009 devrait être le plus beau de tous. Un rendez-vous à ne manquer pour rien au monde…

Saint-Quirin en ordre de marche !

Commentaires » 0

Les 30, 31 mai et 1er juin, la commune forestière et bucolique de Saint-Quirin, dans le Pays de Sarrebourg, accueillera le 3ème Festival Rando-Moselle. En 2008, ce festival international avait attiré plus de 10 000 marcheurs, démontrant ainsi le fort potentiel touristique du massif forestier. La renommée de Rando-Moselle dépasse aujourd’hui largement les frontières de notre belle province et est en passe de devenir une référence du tourisme de randonnée en France. Les organisateurs doivent dès lors répondre à l’immense attente suscitée par un large public, composé aussi bien d’amateurs que de professionnels. Plus que jamais l’accent sera mis sur la qualité cette année afin de préserver tout le caractère authentique de la manifestation. Pour cela, les itinéraires vont être revus, afin de valoriser les points de vue et d’améliorer l’accès au patrimoine. 

Vigy : le vélorail gagne du terrain !

Commentaires » 0

Alors que sa douzième saison vient tout juste de débuter, l’association mosellane annonce le prolongement du parcours existant jusqu’au château Saint-Sixte de Freistroff. Jusqu’alors, les visiteurs partaient de Vigy pour gagner Aboncourt, 12kilomètres plus loin, avant de revenir à Vigy. Un parcours en boucle long de 18 kilomètres constitué d’une première et légère descente au début et d’un retour en montée. Désormais, les groupes pourront prendre un bus à Aboncourt pour aller visiter le château Saint-Sixte de Freistroff. Une journée complète pourra alors leur être proposée avec pique-nique sur place, visite et contes pour les enfants. L’intérêt de cette formule groupe est qu’elle répond tout aussi bien aux demandes des personnes handicapées (2 vélorails sur 13 sont adaptés aux fauteuils roulants), des centres aérés ou des clubs de séniors désireux de faire un peu d’exercice en pleine forêt. Cela dit, pour certains, 18 km, même avec un engin de 110 kg, ce n’est pas assez long ! D’où les négociations en cours entre l’association, la communauté de communes du Haut-Chemin et celle de l’Arc mosellan à Guénange, afin d’obtenir le rachat de la gare de Hombourg-Budange et des 800 mètres de voies attenantes qui appartiennent encore à la SNCF. Du nouveau en perspective pour le vélorail et pour bientôt ! 

Vosges : on remet ça ?

Commentaires » 0

A quelques jours du coup d’envoi des festivités de la 44ème Fête des jonquilles, la Perle des Vosges se met à l’heure estivale. Après un hiver exceptionnel, servi par quatre mois de neige naturelle, la station des Vosges se prend à rêver d’une saison estivale du même calibre. http://memorix.sdv.fr/5/www.republicain-lorrain.fr/infoslocales/region_articles/2067023938/Position1/SDV_RL/default/empty.gif/35303764616333373439633934366230?

Toute la ville de Gérardmer se prépare une nouvelle fois à entrer en ébullition. La fameuse Fête des Jonquille approche à grands pas. C’est désormais une tradition solidement ancrée sur les pourtours  du lac. En effet, tous les deux ans et depuis 1935, environ 1 500 enfants des écoles du canton ratissent les pentes des montagnes qui dégringolent dans la vallée, afin de cueillir les quelques 350 000 jonquilles qui serviront à habiller la vingtaine de chars prévus pour le défilé du corso fleuri. Cette année le rendez-vous est fixé le dimanche 26 avril. Mais les professionnels du tourisme n’attendent pas le pic de fréquentation promis par l’évènement pour mettre les bouchées doubles. La préparation se fait en amont et cette année sans transition. Ils passent directement de l’hiver à l’été. Pas question donc de perdre le rythme. La saison estivale pourrait d’ailleurs débuter plus tôt que prévue. Cela dit, rien n’est encore gagné, cela serait sous-estimer les caprices du climat des montagnes vosgiennes. 

» Lire la suite

Preisch : le paradis du golf

Commentaires » 0

Seul golf de notre province à compter 27 trous, Preisch organise 70 compétitions cette saison et accueillera son premier « Pro-Am » international. Un évènement à lui seul. Au Grand-Duché, les adeptes ont pris l’habitude de considérer le  Château de Preisch à Basse-Rentgen comme le septième golf du Luxembourg. Ce n’est donc pas un hasard si 80 % de ses membres sont des résidents luxembourgeois. Il faut dire aussi les golfeurs qui fréquentent le green de Preisch représentent pas moins de 27 nationalités différentes, soit une par trou. Et ils ont bien raison de venir car le parcours et les terrasses de l’hôtel restaurant offrent une superbe vue panoramique sur les collines et autres vallons mosellans desquels se détachent en arrière plan les tours de Cattenom. En outre, le domaine sportif de Preisch a adopté une charte environnementale, qui implique notamment une réduction de 30 % de sa consommation d’eau. De son côté, l’Office National des Forêts (ONF) assure un suivi de la gestion des 52 ha de forêts et des 7 ha d’étangs, soit une bonne moitié de la surface totale du site. Tous publics, le restaurant, est l’un des axes de développement de Preisch. Tout comme les séminaires et les futurs swings jazz sessions qui vont être organisées avec les conservatoires de Luxembourg et Thionville. Enfin comme nous l’évoquions précédemment, le site accueillera le championnat de France Mid-Amateur 1ère Division. Réservé aux amateurs de plus de 35 ans, cette compétition réunira à Preisch les seize meilleures équipes hexagonales du 8 au 12 juillet prochain. 

Un parc, trois vocations

Commentaires » 0

Le futur parc communal de Nauvigne à Lorry-lès-Metz, qui s’étendra sur 89 ares, aura une triple vocation, à savoir : constituer un espace de quiétude, de loisirs et d’organisation de manifestations. Il sera composé de quatre éléments majeurs : une couverture forestière de 60%, ce qui représente une centaine d’arbres et arbrisseaux environ d’une douzaine d’essences différentes, une mare desservie par des sources et envahie d’une végétation spontanée peuplée de batraciens, un mur d’enceinte en semi-continu de 180 mètres de vieilles pierres, ainsi qu’un espace partiellement dégagé. 8 places de parking ont par ailleurs déjà été créées à l’extérieur et des ouvertures seront percées dans le mur afin d’accéder au parc via plusieurs rues. Enfin, un petit arboretum sera constitué et un jardin de sculpture en pierre de Jaumont verra le jour. Ce parc qui doit créer la jonction entre les nouveaux quartiers et le vieux village sera doté d’un éclairage de basse consommation. Une belle initiative pour cette charmante commune du Pays Messin.

Le Parc animalier de Sainte-Croix s’agrandit

Commentaires » 1

Plusieurs innovations et de nouveaux pensionnaires viennent enrichir le Parc animalier Sainte-Croix à Rhodes en Moselle, dont les infrastructures ont été entièrement revues au cours de la fermeture hivernale, riche en travaux. Ainsi, le restaurant a été complètement réaménagé et doté d’une nouvelle salle belvédère donnant directement sur la prairie où l’on peut généralement observer le troupeau de cervidés, qui est l’un des plus importants du monde. Les visiteurs pourront également voir trois ratons laveurs ainsi que deux bisons d’Europe, arrivés récemment, et dont l’espèce est très menacée, dans la mesure où il ne reste plus qu’un millier d’individus captifs. Enfin, au cours de leurs pérégrinations, les visiteurs pourront désormais s’aventurer sur un sentier spécialement conçu pour être emprunté pieds nus. Sur 250 mètres environ, petits et grands pourront fouler la terre et les matières afin de redécouvrir des sensations naturelles surprenantes. Un autre rapport à la nature en somme …

1...3334353637