Centre de ressources numériques sur la Lorraine

» Catégorie : Insolite


Une mystérieuse boule de feu observée à Faulquemont

Commentaires » 1

Une étrange boule de feu a été observée dimanche 28 juin vers 22h30 dans le ciel étoilé de Faulquemont. Une vidéo réalisée par un particulier montre un objet incandescent qui traverse le ciel dans une direction Nord-Est Sud-Ouest.

Selon le Groupe d’Etudes et d’Information sur les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés (GEIPAN), il ne s’agirait pas d’un bolide provoqué par une chute de météorite, dans la mesure où le phénomène est trop lent. L’hypothèse d’un bolide provoqué par une rentrée de débris spatial est également écartée. La trajectoire de l’objet ne correspond pas. Les caméras automatiques du réseau BOAM (Base des Observateurs Amateurs de Météores), situées près de Nancy, n’ont par ailleurs rien détecté. Reste encore la théorie d’une lanterne thaïe. En attendant, le mystère demeure à Faulquemont.

Consultation populaire sur l’installation d’une station-service à Montiers-sur-Saulx dans la Meuse

Commentaires » 0

Une consultation populaire a dernièrement été organisée à Montiers-sur-Saulx, charmante commune meusienne de 450 âmes. Les électeurs devaient se prononcer sur l’opportunité de créer une microstation-service au cœur de leur village. La station la plus proche est en effet située à une vingtaine de kilomètres. 170 personnes se sont déplacées sur un total de 340 inscrits, soit une participation de 50 %. Le « oui » l’a largement emporté avec 77,6 % des suffrages.

Fort de ce résultat, le maire va prochainement engager les démarches pour finaliser son projet en lieu et place de deux rangées de quatre tilleuls malades qui seront prochainement abattus. La microstation-service de Montiers-sur-Saulx sera financée par un investisseur lorrain. Elle disposera de deux pompes, une pour le gasoil, l’autre pour l’essence. Les travaux devraient débuter au mois d’août pour se terminer d’ici novembre.

Le Groupe BLE Lorraine salue cette initiative qui fait revivre la démocratie dans nos contrées six mois avant une fusion imposée au peuple lorrain sans aucune concertation.

Des obus en chocolat de Verdun

Commentaires » 0

Plus ancienne confiserie de France, la Maison Braquier de Verdun produit des obus en chocolat qui explosent. Remplis de dragées, jusqu’à 400 grammes pour les plus gros, ils libèrent leur contenu après une légère détonation.

http://www.dailymotion.com/video/xw7oca

Cette idée insolite vient d’un élu verdunois qui souhaitait offrir en 1870 une gourmandise aux généraux de l’époque.

Amnévillous : des citoyens masqués dénoncent des erreurs de gestion à Amnéville

Commentaires » 2

Sous le modèle des Anonymous, de mystérieux défenseurs de la démocratie et de la transparence dénoncent des dysfonctionnements et des errements dans la gestion de la commune d’Amnéville-lès-Thermes et de ses différentes entités, dont notamment le Pôle thermal, le Galaxie et le Snowhall. La fermeture du Musée de la Moto et du Vélo, la récente augmentation des impôts, la situation financière délicate de la ville, ainsi que des situations de favoritisme sont également évoqués.

Amnévillous

La quatrième vidéo des Amnévillous est consacrée aux salaires des directeurs des « satellites » communaux (Crédits photo : Amnévillous)

Les vidéos publiées par le groupe sur Dailymotion font la part belle à la mise en scène. Le ton monocorde et le découpage des syllabes de la voix masculine renforcent la théâtralité de l’instant.

La sphère politique de Stahlheim est vraiment un monde un part, symbolique, mais aussi au centre d’importants enjeux financiers depuis la reconversion de l’ancienne cité sidérurgique en ville thermale et touristique.

Si les déclarations et les annonces des Amnévillous étaient confirmées et corroborées, un grand coup de ménage s’imposerait à Amnéville. Nos concitoyens sont en effet en attente de transparence et de vérité, d’autant plus en période de restrictions budgétaires.

De Bure à Amnéville le cas échéant, la Lorraine en a besoin, plus que jamais.

Des billets de 0 euro à l’effigie de l’Ossuaire de Douaumont !

Commentaires » 0

Après les pièces et les médailles souvenirs, de vrais billets de 0 euro à l’effigie de l’Ossuaire de Douaumont sont disponibles depuis le 1er avril sur le site des champs de batailles de Verdun.

Le papier est le même que celui des autres billets, tout comme l’odeur. Les systèmes de sécurité et de lutte contre la falsification sont également identiques. Ce billet de collection a en effet été réalisé avec des designers fiduciaires, afin d’obtenir un billet qui se rapproche de l’euro. Il s’agit en réalité d’un mix entre l’euro série 1 et l’euro série 2. Le résultat a le format des coupures de 20 euros et la couleur mauve des billets de 500 euros. Chaque billet de 0 euro est unique puisqu’il présente toutes les spécifications techniques, à l’image du filigrane ou encore du numéro de série qui est à chaque fois différent.

100 sites touristiques incontournables ont été sélectionnés pour cette première émission de billets de 0 euro, dont l’Ossuaire de Douaumont. Emblématique de la Première Guerre Mondiale, plus particulièrement encore dans le cadre du Centenaire de ce conflit, celui-ci accueille chaque année plus de 400 000 visiteurs. Le site dispose de 10 000 billets de 0 euro à son effigie vendus sur place 2 euros. Plus de 1 000 sont déjà partis.

billet 0 euro Ossuaire Douaumont

Aqualun’ : les sirènes débarquent à Lunéville

Commentaires » 0

Le centre aquatique Aqualun’ de Lunéville propose depuis quelques semaines une activité originale, l’hydrosirène. Une première en Lorraine et même en France qui permet de nager comme une sirène !

hydrosirène Lunéville

L’hydrosirène, une activité ludique proposée à l’Aqualun’ (Crédits photo : Communauté de Communes du Lunévillois)

Pour cela, les amatrices enfilent une monopalme très rigide en forme de queue de sirène dans laquelle elles insèrent leurs deux pieds joints dans des attaches en caoutchouc. La combinaison moulante est ensuite remontée le long du corps. Une fois dans l’eau, la nageuse est obligée de reproduire le mouvement de natation d’une sirène pour progresser dans l’eau.

Les sirènes lorraines disposent de 1 300 mètres carrés de bassins à Lunéville. D’une superficie totale de plus de 5 000 mètres carrés, Aqualun’ est composé de quatre univers. Le centre dispose ainsi d’un bassin d’activités de 25 mètres de long avec une pataugeoire, un toboggan de 25 mètres et divers jeux de sceaux d’eau, d’un bassin de 50 mètres découvert toute l’année avec un solarium engazonné et d’un espace bien-être composé d’un bassin de balnéothérapie, d’un jacuzzi extérieur, d’un hammam, de trois saunas, de douches sensorielles et d’appareils de cardio-training.

Du vin de jonquille dans les Vosges

Commentaires » 0

Réputées pour leurs vins de fruits et de fleurs et leur fameux vin bleu, les Vosges ont dernièrement ajouté une nouvelle variété à leurs palettes, la jonquille.

jonquilles

Du vin est produit à partir de jonquilles dans les Vosges (Crédits photo : Groupe BLE Lorraine)

Fêtée en grande pompe il y a quelques jours à Gérardmer et déjà préparée en sirop, la jonquille est également désormais utilisée pour faire du vin au pressoir des Truches, à Rochesson. Contrairement à une idée répandue, seule la partie verte de la jonquille est toxique, pas la fleur. Les 1 000 bouteilles de la première cuvée de vin de jonquille ont été commercialisées en 2014. Le goût a beaucoup plus. Cela ressemble au vin de pissenlit, avec une note de miel et un peu plus d’amertume. Le vin de jonquille constitue un bon assemblage sucré amer.

Afin que l’élixir exhale tout son arôme, il faut cueillir la fleur quand le pollen est à point, c’est-à-dire au printemps. Les cueilleurs vosgiens coupent juste au-dessous de la corolle de manière à laisser sur la plante la partie renflée qui contient les graines. La jonquille peut ainsi se reproduire. 400 fleurs sont nécessaires pour faire dix litres de vin, soit 32 000 fleurs pour 800 litres. Celles-ci sont mélangées à du sucre avant la fermentation.

La cuvée 2015 devrait être disponible à la vente sur les marchés vosgiens dans trois mois. Il est néanmoins conseillé de conserver le vin de jonquille quelques mois avant de le consommer. Il peut être servi à l’apéritif ou accompagner avec justesse un dessert et un foie gras. Il peut également servir à déglacer les magrets de canard.

Du vin bleu des Vosges

Commentaires » 1

Sa robe est bleue, d’un bleu profond. Le célèbre vin des Vosges est unique. Les vignes dont il provient poussent principalement sur les coteaux de La Neuveville-sous-Montfort, paisible village de 174 habitants dans la plaine. Elles constituent le seul véritable vignoble vosgien. Un vignoble de cinq hectares, bien loin des 40 hectares du début du XXème siècle. Le phylloxera est en effet malheureusement passé par là. Le vignoble vosgien n’a jamais été totalement reconstitué. Quelques milliers de litres de Vin bleu et de Gris fruité sont aujourd’hui produits.

vignoble Vosges La Neuveville-sous-Montfort

Le vignoble vosgien à La Neuveville-sous-Montfort (Crédits photo : Ank2, Wikipédia)

Spectacle grandiose des aurores boréales en Lorraine

Commentaires » 0

Des aurores boréales ont été observées en Lorraine, notamment en Moselle et dans les Vosges, dans la nuit de mardi à mercredi, peu après minuit.

aurores boréales Lorraine

Aurores boréales observées dans le ciel étoilé de Lorraine (Crédits photo : Kévin LECLERCQ et Guillaume HOBAM)

Ce phénomène météorologique aussi rare que magnifique sous nos latitudes a été immortalisé par deux photographes de l’association Alsace-Lorraine chasseurs d’orages, à savoir Kévin Leclercq et Guillaume Hobam, près de la Côte de Delme. Cela faisait dix ans que ce spectacle naturel grandiose ne s’était pas produit en Lorraine.

Rappelons que les aurores boréales proviennent de l’interaction entre les particules chargées du vent solaire et la haute atmosphère de la Terre. Elles se produisent généralement dans les régions proches des pôles magnétiques. En cas d’activité magnétique solaire intense, l’arc auroral peut s’étendre jusqu’à des zones beaucoup plus proches de l’équateur.

Une météorite aperçue dans le ciel lorrain

Commentaires » 1

De nombreux témoins ont aperçu dimanche soir, vers 20h45, une boule de feu avec une traînée verte fendre la voûte céleste à grande vitesse. Le phénomène a été observé en Lorraine, en Alsace, en Suisse, en Allemagne, en Belgique, au Luxembourg et en Autriche.

Image de prévisualisation YouTube

L’International Meteor Organization (IMO) accrédite la thèse de la météorite. La détonation qui aurait été entendue  indique que la boule de feu a pénétré profondément dans l’atmosphère terrestre. Personne ne sait par contre si le météore, qui a disparu des écrans radars près de Zurich, s’est écrasé ou s’est désintégré en mille morceaux.

L’or pour le whisky lorrain !

Commentaires » 0

De l’orge à malt, des eaux de qualité. En Lorraine, tous les ingrédients sont réunis pour faire du whisky. Et du bon. Notre pays bénéficie par ailleurs d’un climat adapté au vieillissement des eaux-de-vie. Les chocs thermiques ont en effet tendance à accélérer le vieillissement. A tel point que le whisky d’un producteur distillateur de Rozelieures, dans le Lunévillois, a dernièrement décroché la Médaille d’Or au salon de l’agriculture de Paris. Il faut dire qu’il s’agit d’un whisky unique, produit, réalisé et vieilli en Lorraine.

whisky lorrain

Un hôtel signé Philippe Starck à Metz

Commentaires » 3

Le célèbre designer français Philippe Starck, à qui l’on doit notamment les fameux lampadaires pivotants de la Place De Gaulle, a réservé le premier hôtel au monde entièrement imaginé et conçu par ses soins à Metz, une ville qu’il affectionne tout particulièrement.

hôtel Starck Metz

L’Hôtel Starck fait déjà parler de lui et de Metz (Crédits image : DEIS)

Cet hôtel extravagant 4 étoiles comportera 90 chambres, 9 suites, un spa, deux restaurants et une salle de fitness. Il s’inspire directement des folies que s’offraient les princes du XIXème siècle. D’une superficie de 5 000 mètres carrés sur douze étages, l’établissement à l’architecture stupéfiante sera élevé dans le Quartier de l’Amphithéâtre, non loin du Centre Pompidou-Metz.

L’hôtel, qui aura la forme d’un grand parallélépipède rectangle en verre dépoli, sera surmonté d’une reproduction d’une maison du XIXème siècle construite par l’architecte Eduard-Hermann Heppe, au 22, Avenue Foch, à Metz. La bâtisse perchée de style néorural sera entourée d’un jardin et d’arbres. La surface vitrée de l’immeuble sur lequel elle reposera sera matifiée dans les tons gris. Philippe Starck affirme avoir imaginé cet ensemble en se baladant dans le Quartier Impérial et la Nouvelle-ville (Neue Stadt), édifiée par Guillaume II.

Le bâtiment, d’une cinquantaine de mètres de haut, deviendra le premier Immeuble de Grande Hauteur de Moselle (IGH). Cette création spectaculaire a été sortie du périmètre protégé de la gare de Metz sous la pression de l’architecte des bâtiments de France pour finalement s’insérer dans le gigantesque complexe immobilier et commercial Muse, dont le chantier a dernièrement commencé.

L’hôtel Starck, à la décoration sobre et élégante, s’élèvera au milieu d’un verger planté de mirabelliers. Sa gestion sera confiée à un groupe hôtelier. L’établissement représente un investissement privé de 25 millions d’euros. Les travaux pourraient débuter mi-2016 pour une ouverture de l’hôtel en 2018.

12345...13