Centre de ressources numériques sur la Lorraine

» Catégorie : Insolite


Un tunnel pour faire ses courses

Commentaires » 0

Un magasin de l’enseigne Super U de 2 000 mètres carrés de surface commerciale devrait ouvrir ses portes au printemps à Œting, près de Forbach. Il devrait permettre de créer 60 emplois. Il sera également doté d’un parking de 220 places et d’une station-service. 

Afin de permettre l’accès à ce supermarché, une bretelle et un tunnel ont été réalisés. Ces aménagements routiers, entièrement financés par Super U, représentent 15 % du coût total de l’investissement de 8,5 millions d’euros. Réalisé sur une route départementale, ce chantier a nécessité la mise en place d’une déviation durant six mois. 

Bons baisers d’Amnéville (Stahlheim) !

Commentaires » 5

La cérémonie des vieux 2011 a été l’occasion pour le maire d’Amnéville-les-Thermes, l’infatigable Jean Kiffer, de fustiger le mépris de la « République » et de proclamer l’avènement de la « Principauté de Stahlheim ». La commune, ou plutôt la « ville-entreprise » fait donc sécession pour pouvoir continuer à prospérer. Incroyable.

http://www.dailymotion.com/video/xghcht

Il faut dire qu’en termes de reconversion, aucun exemple n’est aussi parfait est grandiose que celui d’Amnéville-les-Thermes. L’ancienne cité sidérurgique est devenue un incroyable complexe touristique et thermal qui accueille de nos jours plus de 6 millions de visiteurs par an sur plus de 1 000 hectares ! Cette réussite est également un moteur essentiel pour l’économie locale puisque le centre amnévillois a créé plus de 2 600 emplois directs et indirects après un investissement de 150 millions d’euros et un chiffre d’affaires de 180 millions d’euros. 

Si le site est surtout connu pour son zoo et ses 2 000 animaux, l’un des plus beaux d’Europe, sa station thermale, la plus importante de Lorraine en termes de fréquentation, avec 6 000 curistes par an a aussi fait sa réputation. La salle de concerts du Galaxie, avec 12 200 places, est l’une des plus importantes de France. Elle voit passer chaque saison des groupes et des artistes d’envergure mondiale. Mais le complexe d’Amnéville-les-Thermes c’est aussi l’aquarium Imperator, le domaine forestier du bois de Coulange, un lac, un parc aventure, un golf de 18 trous aux pelouses vallonnées et ombragées, une piscine et une patinoire olympique, un squash, un bowling, une salle Imax 3D avec un écran de 430 mètres carrés, un cinéma multiplex, des discothèques, des pianos-bars, des hôtels et des restaurants ainsi qu’un centre de remise en forme et des musées. Depuis quelques années, le complexe de loisirs abrite l’unique domaine skiable couvert en France avec sa piste indoor, la plus longue du monde. Elle fait été comme hiver le bonheur des amateurs et des professionnels de la glisses. Le domaine comporte également une piste pour débutants de 100 mètres et répond à la demande des écoles de ski. 

La liste des principales activités ne serait pas complète sans évoquer le fameux casino d’Amnéville, actuellement le 4ème de France. Pour fêter ses 20 ans, ce dernier a fait l’objet d’une impressionnante extension 8 650 mètres carrés, ce qui devrait lui permettre de passer à la seconde place des casinos en France. Son espace jeu accueille 500 machines à sous et propose le Texas Holdem Poker, afin de faire d’Amnéville une référence mondiale en la matière. Sa salle des grands jeux est quant à elle dotée de nombreuses de tables. Des espaces modulaires de 400 mètres carrés permettent de même d’y organiser des séminaires et des conférences. Une salle de spectacles de 600 mètres carrés accueille des évènements en collaboration avec le Galaxie. A noter qu’un hôtel quatre étoiles composé de 78 chambres, dont une suite de luxe de 150 mètres carrés, complète le décor extraordinaire du casino. 

Enfin, pour terminer notre exposé sur le complexe touristique et thermal d’Amnéville, signalons que de nouvelles activités seront bientôt installées : la piste de ski indoor sera ainsi dotée d’un tapis roulant et d’un télésiège, un restaurant panoramique surplombera la colline, un simulateur de chute libre en soufflerie sera de même construit au sommet du Snow Hall dans un tube transparent de 12 mètres de haut et une plage artificielle devrait voir le jour ! Rien que cela ! Amnéville ne cache ainsi pas son ambition de devenir le Las Vegas lorrain. 

Légendes et traditions d’Haselbourg

Commentaires » 0

La dame blanche

La tradition veut qu’il y ait à Haselbourg, sur les contreforts des Vosges mosellanes, un abri immense où les paysans se réfugiaient lors des différentes invasions. Ce souterrain avait une issue près du rocher du Coucou, à 150 mètres du fort Romain. La population emportait généralement ses trésors dans cet abri. Lors du passage des Suédois, pendant la Guerre de Trente Ans (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/01/01/discours-du-nouvel-des-ble/), une seule personne survécut. Les nouveaux arrivants cherchèrent plus tard les trésors dont ils avaient entendu parler. Une femme prétendit qu’elle avait vu, un dimanche après les vêpres, une dame blanche, qui lui parut très bonne et qui portait un trousseau de clefs. Cette dame s’adressa à la femme pour qu’elle lui montre l’entrée du fort. Puis elle sembla prendre peur et s’enfuit. Depuis, elle apparait assez fréquemment et elle supplie ceux qu’elle rencontre de la délivrer. On l’entend pleurer les nuits de tempête. Personne n’a encore eu le courage de l’aider et de lui montrer l’entrée du vieux souterrain, ce qui la délivrerait.

D’autres encore prétendent qu’un couvent se trouvait au sommet de la colline, et que le souterrain qui partait de là avait une issue près de Saverne, sortie que les Suédois auraient détruite. Peu avant l’attaque, des nonnes enfuirent un énorme coffre rempli d’or et d’objets précieux dans le souterrain. Depuis, leurs âmes errent sur cette butte la nuit au lieu dit « Höhe » parce qu’aussi longtemps que ce trésor ne sera pas découvert par une personne, les sœurs ne trouveront pas le repos. De temps en temps, elles apparaîtraient aux gens pour trouver enfin leur délivrance.

Il y a plus de cent ans, une nuit, un jeune homme vit dans un verger une dame vêtue de blanc. Elle tenait en main un trousseau de clés et le lui tendit avec insistance. Mais le garçon mort de peur, s’enfuit. La dame blanche se montra alors à une jeune fille, mais elle aussi refusa les clés et s’enfuit. La dame fondit en larmes et disparue. Quelque année plus tard, la dame blanche offrit à nouveau ses clés à un garçonnet qui gardait des oies dans un verger pendant la messe dominicale. Mais, très effrayé, il prit ses jambes à son cou et laissa la dame une fois de plus seule.

Un soir de 1966, une jeune femme, qui allait à la rencontre de son mari, qui était parti se promener avec son chien sur les hauteurs du fort romain, aperçut à une cinquantaine de mètre devant elle une silhouette blanche, ressemblant à une religieuse, qui faisait de grands gestes des mains. La jeune femme observa le phénomène pendant quelques secondes, puis prise de peur, s’en retourna vite chez elle. Peu après, son époux descendit du fort romain avec son chien, prenant le même itinéraire que sa jeune épouse, afin de retourner chez lui. Le jeune homme ne vit absolument rien, mais son chien, qui se serrait contre ses jambes, ne voulu plus faire un seul pas. Son maître fut obligé de le traîner de toutes ses forces sur une dizaine de mètres. Subitement, le chien se remit à marcher normalement. Lorsque le promeneur arriva à la maison, sa femme lui raconta ce qui lui était arrivé. Il constata que le chien avait refusé de continuer sa route au même endroit que la jeune femme avait eu cette apparition. Chose curieuse, la jeune femme n’était pas originaire de Haselbourg et ignorait tout de cette histoire de la dame blanche avant ce jour.

Le Baptistère de la Chapelle Saint Fridolin

On raconte qu’une famille d’anabaptistes exploitait jadis une ferme dans le voisinage de la chapelle Saint Fridolin. Un jour, elle eut l’idée de récupérer le baptistère, lourde cuve en pierre, et de le transporter au moyen d’un attelage de six bœufs, dans la cour de la ferme, où il devait servir d’abreuvoir aux bêtes. Ceci fut fait pendant la nuit. Mais le lendemain matin, la famille constata que le baptistère avait disparu et qu’il avait reprit son ancienne place au milieu de la chapelle. Plus tard, la même expérience recommença, mais, malgré les efforts des six bœufs, on ne réussit pas à faire bouger le baptistère de sa place.

La pierre Saint Martin

Dans la forêt du Kempel, se trouve la pierre Saint Martin, qui n’est plus que le reste d’un ancien menhir. Cette pierre, qui avait la forme d’une table triangulaire, marque depuis fort longtemps les limites entre Haselbourg, Dabo et l’Alsace. Cette table fut posée en son temps, de sorte que le centre donnait exactement le point de frontière entre les trois territoires. Ainsi les seigneurs de ces trois domaines, qui chassaient fréquemment, se retrouvaient autour de cette table pour festoyer, tout en restant sur leurs propres terres. 

Insolite : un émeu à Hambach !

Commentaires » 1

Apres la panthère, le pélican et le crocodile (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/insolite-3/), le bestiaire exotique lorrain s’est agrandi, car un émeu a dernièrement pointé son long cou et ses grandes plumes du côté d’Hambach. 

Originaire d’Australie, l’émeu, qui est souvent confondu avec l’autiche, est reconnu pour sa viande et sa poche de graisse utilisée dans la fabrication d’huiles cosmétiques. 

Une habitante a en effet aperçu l’oiseau dans un champ au beau milieu des vaches. Alertée, une équipe de l’office national de la chasse et de la faune sauvage s’est rendue sur place. Si elle n’a pu observer l’animal, elle a en revanche préconisé au maire de l’euthanasier, dans la mesure où l’émeu est considéré comme un animal dangereux. D’un coup de patte, il peut en effet éventrer une personne, sans compter que l’oiseau se déplacerait à proximité d’une route et pourrait occasionner des dégâts s’il entrait en collision avec une voiture. 

Le maire de Hambach a suivi ces conseils et signé un arrêté autorisant l’euthanasie de l’émeu. Mais pour l’heure, l’animal reste introuvable. 

(Source : Le Républicain Lorrain du 11/11/10) 

Vous avez dit Vandales ?

Commentaires » 1

M. Claude Bellei, actuel maire de Vantoux, a fait une belle carrière dans le monde des médias. Il en aurait fait encore une meilleure dans l’univers du cirque. En interprétant ce numéro magistral sur la scène publique française que constitue ce retentissant changement de nom des habitants de sa commune, il a fait rire le tout Paris et tourner en ridicule toute une région qui essaie de survivre tant bien que mal après la nouvelle saignée qu’elle vient de subir. Cette farce grossière n’apparaîtrait pas paradoxalement aussi dramatique et si pathétique si notre clown n’avait pas d’autres projets beaucoup plus importants à défendre aussi bien à l’échelle communale qu’au niveau de l’agglomération messine et de la région. En effet, le « futur » hôpital Robert Schumann qui doit s’implanter sur une partie du ban communal de notre maire burlesque est aujourd’hui sérieusement compromis après l’annonce du retrait étatique du financement de ce nouvel équipement structurant, et ce malgré les promesses présidentielles en ce qui concerne justement l’aide au financement de ce type de projet. De plus, M. Claude Bellei devrait plus, je pense, user de ses relations dans le monde des médias pour défendre et faire entendre la voix de toute une agglomération qui ne comprend toujours pas la fermeture de la base aérienne 128 de Metz-Frescaty, qui paraît encore plus scandaleuse après les révélations de son homologue de Luxeuil. Ajouter à cela que M. Claude Bellei est accessoirement vice-président de la CA2M chargé de la communication s’il vous plaît. Quel magnifique gâchis quand on sait comment le maire de Vantoux pourrait apporter pour remédier à la défaillance et au manque cruel de communication de toute une ville et de toute une région qui ne savent pas se mettre en valeur et qui ont terriblement raté la formidable exposition médiatique que pouvait offrir le TGV Est. Mais que voulez-vous, quand on se sent l’âme d’un arlequin, la tentation doit assurément être insupportable de ne pas s’offrir en spectacle, de ne pas jouer la Comedia del Arte. Salut l’artiste !

1...910111213