Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

» Catégorie : Groupe BLE Lorraine


Interview du Président : « Nous continuerons d’incarner la Lorraine »

Commentaires » 1

Thomas Riboulet, Président du Groupe BLE Lorraine, monte au créneau et analyse la situation actuelle du Groupe et de la Lorraine dans le contexte de fusion des régions.

Président, comment se porte le Groupe BLE Lorraine en ce début d’année 2015 ?

Thomas Riboulet, Président du Groupe BLE Lorraine : « Le Groupe BLE Lorraine est sur une dynamique de croissance. Les objectifs de fréquentation de nos sites ont été atteints en 2014. Nous allons poursuivre cette année notre développement. Nous portons pour cela plusieurs projets d’investissements pour continuer à grandir dans un souci constant de qualité. Par ailleurs, l’équipe s’est étoffée avec l’arrivée de nouveaux contributeurs.

Photo TR article

Pour le Président, la situation socioéconomique actuelle de la Lorraine est le résultat de politiques successives désastreuses (Crédits photo : Groupe BLE Lorraine)

Sur le plan sportif, les résultats du Groupe BLE Lorraine FC ont été satisfaisants la saison dernière avec l’obtention de deux titres mineurs à Garche et à Grostenquin. Il y a néanmoins encore une belle marge de progression.

Il est clair que le Groupe BLE Lorraine est atypique et unique en son genre en Lorraine et même au-delà. Il faut néanmoins savoir qu’il a énormément évolué depuis sa création en 2008. De contributeurs anonymes, il a en effet pris le virage d’une transparence presque sans équivalent dans le paysage médiatique lorrain. Nous sommes par exemple les seuls à communiquer sur notre fréquentation. Nos valeurs sont néanmoins restées toujours les mêmes, à savoir excellence, indépendance et passion. Elles constituent notre ADN et le socle de notre engagement. »

Comment jugez-vous la situation actuelle de la Lorraine ?

« Il faut bien se rendre à l’évidence que la Lorraine est actuellement dans l’impasse. Malgré quelques grandes réalisations symboliques palliatives comme le Centre Pompidou-Metz, le Center Parcs des Trois Forêts ou encore le nouveau Centre des Congrès de Nancy, elle reste figée dans le chômage de masse, la précarité et les querelles de clochers d’élus dépassés et mués par la satisfaction de leur seul intérêt personnel. La situation actuelle de la Lorraine est le résultat de plusieurs décennies de politiques désastreuses depuis la fin de la sidérurgie, dont la gestion a été calamiteuse, avec notamment la condamnation de toute future exploitation minière par l’ennoyage. Les pseudos reconversions proposées nous ont fait passer d’une mono-industrie à une autre, avec tous les travers que cela peut engendrer. Nous ne pouvons aujourd’hui que constater l’ampleur de l’échec des élus régionaux de tout bord, incapables de s’unir dans les moments cruciaux et d’avoir une vision à long terme. Aux errements de ceux-ci s’est ajouté l’impact des arbitrages contestables des gouvernements français successifs, dont les derniers exemples en date ont été particulièrement violents, notamment socialement, avec la fermeture de Gandrange, l’arrêt définitif des hauts-fourneaux de Hayange et les restructurations militaires. Après avoir exploité les ressources de la Lorraine comme une colonie pour se reconstruire après la Seconde Guerre mondiale, la France l’a laissée tomber comme si c’était une pestiférée en lui refilant en prime ses pires déchets nucléaires pour les enterrer à Bure dans un déni total de démocratie.

On comprend dès lors que toute initiative et que toute solution ne pourront venir que de l’intérieur. On ne peut malheureusement aujourd’hui plus compter sur la solidarité de nos voisins et de la France. La situation de la Lorraine est extrêmement frustrante car notre territoire possède toutes les cartes pour s’en sortir et retrouver le rayonnement qui devrait être le sien. Mais à force de gâcher et de gaspiller des occasions immanquables de se relever, cette situation devient de plus en plus précaire. Au risque d’atteindre un point de non-retour ? Cela dit, il n’est jamais trop tard pour se réveiller et se poser les bonnes questions. La résignation n’a jamais permis d’inverser la tendance.

L’heure est grave. Après la Guerre de Trente Ans, la Guerre de 1870-1871, les deux guerres mondiales et les restructurations en tout genre dans son industrie ayant conduit à la suppression de dizaines de milliers d’emplois, la Lorraine vit sans doute l’une des périodes les plus sombres de son histoire. Engluée dans une dépression socioéconomique depuis 2008, voilà maintenant qu’elle s’apprête à perdre son statut administratif pour être diluée dans un ensemble artificiel dénué de sens, pur produit de l’imagination folklorique des têtes pensantes parisiennes. C’est terrible. »

Justement, la fusion parlons-en. Quel regard et quelle analyse portez-vous dessus ? Le Groupe devra-t-il évolué en conséquence ?

« Le pouvoir central affirme que la fusion des régions entrainera des économies. Mais rien ne nous permet actuellement de les appréhender objectivement. Je crois même sincèrement que tout ceci coûtera plus cher en définitive. Là, le périmètre va juste être agrandi sans que ne soit réduit proportionnellement le nombre d’élus du conseil régional de la nouvelle région. Il aurait été nettement plus logique et plus efficient de conserver les régions actuelles et de supprimer les départements pour former des conseils uniques. En Lorraine, cela aurait déjà permis d’économiser durablement quatre conseils départementaux, soit les indemnités de 157 conseillers généraux !

Par ailleurs, les régions s’apprêtent à fusionner sans connaître les compétences et les ressources fiscales qui leur seront confiées. Cela vaut également pour les départements. Le tout à moins d’un mois des élections départementales. On nage en plein délire !

Le gouvernement français a décidé sans concerter la population, qui reste tout de même la première concernée par ce changement, de fusionner la Lorraine avec l’Alsace et la Champagne-Ardenne, en reniant les spécificités de chaque territoire. Cette façon de procédé, antidémocratique, pose à mon sens un grave problème de légitimité et d’appropriation. La fameuse idée de la taille critique pour rivaliser à l’échelle continentale n’a pas plus de sens ici. La Lorraine représente les trois quarts de la Belgique et est plus grande que certains Länder allemands. Il ne s’agit pas d’un problème de taille mais encore une fois de compétences. De son côté, la Corse, peuplée de 320 000 habitants, a le droit de rester seule. Cherchez l’erreur !

Tout ceci m’amène donc à penser que cette nouvelle carte des régions n’est le fruit que de marchandages politiques éloignés de toute logique économique et territoriale. Ce charcutage régional n’est qu’une caricature de démocratie et de décentralisation. Il est temps que les Lorrains prennent conscience qu’ils sont pris pour des cons depuis des décennies, aussi bien par les gouvernements français successifs, que par les élus régionaux.

Un « vrai » Lorrain ne pourra jamais, au fond de lui, accepter la fusion imposée de la Lorraine avec l’Alsace et la Champagne-Ardenne. Il est inadmissible que la Lorraine soit diluée dans un tel ensemble créé de toute pièce simplement pour que M. Hollande laisse une trace de son quinquennat à la postérité. Fusion ou pas, nous continuerons d’incarner la Lorraine. Le contexte actuel doit marquer le retour d’un Groupe BLE Lorraine à l’esprit « combattant ». Nous ne nous dérobons pas. Nous assumons notre rôle de leadership de la contestation de la fusion en Lorraine. Des annonces seront prochainement faites à ce sujet. »

Interview du Président du Groupe BLE Lorraine

Commentaires » 0

Le Président du Groupe BLE Lorraine, M. Thomas Riboulet, s’exprimera, dans une interview à paraître sur nos sites mercredi soir, sur l’actualité du Groupe BLE Lorraine et de la Lorraine en ce début d’année 2015.

Plus d’un million de visiteurs pour le Groupe BLE Lorraine en 2014 !

Commentaires » 0

En 2014, vous avez été 1 002 655 à parcourir les sites du Groupe BLE Lorraine.

Merci à toutes et à tous de votre soutien et de votre fidélité !

Logo BLE Lorraine merci

Hommage à Charlie Hebdo

Commentaires » 2

Fiers de ses valeurs et ardent défenseur de l’indépendance et de la liberté d’expression, le Groupe BLE Lorraine tient à rendre hommage aux victimes de l’attentat perpétré contre Charlie Hebdo. Toute l’équipe s’associe à la peinte de leur famille. Afin de témoigner de notre respect et de notre soutien, la publication est mise en sommeil jusqu’à lundi 12 janvier 2015 sur l’ensemble des sites du Groupe BLE Lorraine.

o-JE-SUIS-CHARLIE-LOGO-facebook

Bonne et heureuse année 2015 !

Commentaires » 0

Le Groupe BLE Lorraine souhaite une très bonne année 2015 à tous ses membres, ses intervenants, ses partenaires et ses lecteurs, ainsi qu’à leurs proches. Que celle-ci vous apporte 2 fois plus de joies, 0 souci, 1 santé de fer et 5 tonnes de bonheur.

A bientôt sur nos sites !

Non à la politique politicienne et à la fusion de la Lorraine

Commentaires » 1

La motion du groupe d’opposition « socialiste et républicain » au Conseil Général de la Moselle aurait dû recueillir l’assentiment des élus de tout bord. En effet, cette dernière demandait la suppression de l’amendement voté à l’Assemblée nationale française désignant, sans débat ni concertation, Strasbourg comme capitale de la grande région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne. Il n’en fut bien évidemment rien, puisque la majorité UDI-UMP départementale l’a refusée en bloc, y compris les soi-disant Messins Nathalie Griesbeck et Denis Jacquat. Ce dernier, absent, avait laissé une procuration.

Pourtant, la perte du statut de capitale régionale serait une nouvelle catastrophe économique et sociale pour Metz après les iniques et odieuses restructurations militaires et le scandale d’Ecomouv’. Depuis l’imposition autoritaire de la nouvelle capitale, le président du Conseil Général de la Moselle, Patrick Weiten, apparaît gêné. Au début du mois de décembre, celui-ci ne s’était déjà pas associé à plusieurs élus de l’Est de la France pour contester ce Diktat de Paris. A l’instar de bien d’autres de ses collègues, il semble en effet préférer pratiquer de la politique politicienne. Pour ces gens-là, éloignés de la froide réalité quotidienne que nous connaissons et que nous subissons tous en ces temps durs, défendre Metz reviendrait étroitement à défendre son maire socialiste, qui était d’ailleurs également étrangement absent au moment du débat. Cela reviendrait de la même manière à défendre le président socialiste du Conseil Régional de Lorraine, Jean-Pierre Masseret, ainsi qu’à faire du tort au président UMP du Conseil Régional d’Alsace, Philippe Richert, proche de Weiten. Si bien entendu, ni le maire de Metz ni le président du Conseil Régional de Lorraine ne méritent d’être défendus, tant leurs choix et leur inaction sont contestables, nous ne pouvons néanmoins admettre une telle caricature et un tel raisonnement.

Face à ces calculs politiciens si réducteurs, face à cette réalité navrante au regard de l‘intérêt général, devenue pourtant si banale, et face à la faiblesse et à l’incapacité des élus lorrains de tout bord à défendre la Lorraine et les Lorrains, il convient d’agir au plus vite. C’est la raison pour laquelle, opposé à toute fusion de la Lorraine depuis le début et prônant une politique du bon sens proche des gens et des territoires, le Groupe BLE Lorraine a décidé, à l’appel de nombreux citoyens réclamant plus de justice et de moralité, de prendre le leadership de la révolte en Lorraine. Il est temps de dire non à tout ce gâchis politique, industriel, économique et social, qui nous empoisonne depuis des décennies. Il est temps de dire non à la fusion de la Lorraine et à sa disparition en tant qu’entité administrative.

Rendez-vous le 10 janvier 2015 à 15h Place Saint-Epvre à Nancy pour dire NON à la fusion lors de la Fête de la Lorraine et des Lorrains.

Ensemble nous résisterons. Ensemble nous réussirons.

De plus en plus de produits lorrains dans les rayons des grandes surfaces

Commentaires » 0

Toutes les enseignes de la grande distribution mettent désormais en avant les produits lorrains, afin de casser leur réputation de pourvoyeurs de produits formatés issus de la mondialisation. Les consommateurs exigent en effet de plus en plus de proximité et de traçabilité dans leurs achats alimentaires.

L’arrivée des produits lorrains dans les hypermarchés initie également un cercle vertueux. Elle permet ainsi de valoriser l’économie locale, la production locale et l’emploi local. En commercialisant des produits lorrains, les grandes surfaces font vivre les salariés d’entreprises voisines qui pourront à leur tour consommer dans la région. Cela dit, les petits producteurs ont du mal à digérer les marges réalisées sur leur dos.

Le poids des hypermarchés tend par ailleurs à reculer dans le commerce de détail. Ainsi, selon une étude publiée en février dernier par l’institut d’études économiques Xerfi, si les grandes enseignes conserveraient 64 % des ventes de détail, de nombreux clients se reporteraient à présent sur les circuits courts et les boutiques spécialisées du Made in Lorraine.

A noter enfin que l’enquête suivie de l’opération du Groupe BLE Lorraine sur le référencement des produits lorrains dans les enseignes de la grande distribution avait initié le mouvement et une certaine prise de conscience de ces dernières. Notre démarche de sensibilisation en faveur de la promotion des produits du terroir lorrain se trouve par conséquent aujourd’hui couronnée de succès.

Le Groupe BLE Lorraine présent au Forum des Associations de Fleury-Pouilly

Commentaires » 0

Le Groupe BLE Lorraine a participé dimanche dernier au Forum des Associations organisé par les communes de Fleury et de Pouilly dans le Sud messin. L’animation du stand BLE Lorraine a permis d’échanger avec les visiteurs et les élus en toute convivialité. L’idée était de présenter et de promouvoir les différentes activités de notre association.

photo stand BLE

Le stand du Groupe BLE Lorraine au Forum des Associations de Fleury-Pouilly (Crédits photo : Groupe BLE Lorraine)

Demathieu Bard, partenaire du Groupe BLE Lorraine

Commentaires » 0

Le Groupe BLE Lorraine est très heureux de vous annoncer son partenariat avec l’entreprise Demathieu Bard.

Société lorraine fondée en 1861 par Pierre et Julien Demathieu à Rohrbach-lès-Bitche, Demathieu & Bard  fait partie des principaux acteurs français indépendants du BTP (Bâtiment Travaux Publics). L’activité du groupe, dont le siège opérationnel est aujourd’hui situé à Montigny-lès-Metz, se répartit en trois pôles de compétences : la construction, les services et le montage d’opérations, ainsi que la préfabrication.

Ce partenariat avec Demathieu Bard fait suite à un travail de recherche méticuleux effectué par des membres du Groupe BLE Lorraine sur les forts et les ouvrages militaires autour de Verdun, dont Demathieu Bard a participé à la construction. Dans le cadre des commémorations du Centenaire de la Première Guerre Mondiale, l’entreprise de BTP lorraine souhaite en effet mettre en avant ses réalisations passées, et plus particulièrement les Forts du Rozelier, de la Laufée, de Vaux et de Douaumont, ainsi que la caserne Marceau, l’hôpital et le Monument aux morts de Verdun inauguré le 1er novembre 1928 par André Maginot. Pour cela, le Président et le Secrétaire Général du Groupe BLE Lorraine ont effectué des recherches en ligne, interrogé des associations d’anciens combattants et consulté les archives départementales de la Meuse, à Bar-le-Duc, et du Service Historique de la Défense au Château de Vincennes, près de Paris.

Rappelons que Demathieu Bard a réalisé des constructions majeures à travers le monde, comme par exemple le Palais Omnisports Les Arènes de Metz, la Ligne à Grande Vitesse Est-Européenne ou encore le Centre Pompidou-Metz en Lorraine. La société, qui a célébré ses 150 ans d’existence en 2011, emploie 2 640 personnes et a présenté en 2013 un chiffre d’affaires de 870 millions d’euros.

Le Groupe BLE Lorraine remercie l’entreprise Demathieu Bard et son entité Demathieu Bard Initiatives pour leur confiance.

logodetb

Le GBL FC finit sur une bonne note à Meisenthal

Commentaires » 0

Pour son dernier tournoi estival de la saison 2014, le Groupe BLE Lorraine FC (GBL FC) a réédité sa performance de 2013 pour se hisser à nouveau à la 5ème place du classement. Il aurait même mérité mieux.

GBL FC Meisenthal 2014

Nos Alérions ont fait bonne impression à Meisenthal (Crédits photo : Groupe BLE Lorraine)

C’est avec un grand plaisir que nos Alérions retrouvaient cette année le cadre forestier et vallonnée du Stade du Heidenberg, à Meisenthal, et son ambiance chaleureuse pour participer au tournoi organisé par l’Entente Sportive de Goetzenbruck-Meisenthal. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le GBL FC a une nouvelle fois fait bonne figure, à défaut de briller aussi intensément que le cristal fait ici dans les Vosges du Nord. Les Noirs et Jaunes se sont en effet appuyés sur une bonne assise défensive, leur marque de fabrique, pour proposer du jeu et obtenir des résultats plutôt probants. En témoignent les nuls obtenus faces à des formations solides, ainsi que leurs deux victoires acquises sans contestation (2-0 et surtout 5-1, avec notamment deux doublés de Hennequin et Behr). Invaincus avec huit points, nos Alérions se dirigeaient donc tout droit vers le dernier carré du tournoi du Bitcherland. Ils chutèrent malheureusement dans l’ultime rencontre face à un concurrent direct. Profitant des approximations de l’arbitrage, ce dernier débaucha des joueurs d’autres équipes, dont en particulier l’un des meilleurs buteurs de la compétition, pour venir à bout du GBL FC sur la plus petite des marges et se qualifier ainsi à la surprise générale. Pire, l’unique but du match fut justement inscrit par le fameux mercenaire en question, avant que celui-ci ne vienne encore contrer à la dernière minute une frappe puissante de Chapouthier qui prenait la direction des filets. Cruel, injuste et profondément immoral. Stoppés dans leur ascension, nos Alérions échouèrent par conséquent aux portes des demi-finales pour terminer 5èmes sur 12 au classement général. » Lire la suite

Dernier tournoi de la saison à Meisenthal pour le GBL FC

Commentaires » 0

Le Groupe BLE Lorraine FC (GBL FC) se déplacera dimanche 20 juillet dans le Bitcherland pour participer au tournoi organisé par l’Entente Sportive de Goetzenbruck-Meisenthal. Il s’agit du dernier rendez-vous de la saison estivale 2014. Nos Alérions tenteront d’honorer leur cinquième place et le Trophée du Fair-Play acquis l’an dernier.

Venez nombreux encourager les Noirs et Jaunes !

Informations :

Tournoi de Meisenthal

De 9h30 à 17h30

Stade Municipal, Rue du Stade, 57960 Meisenthal

Entrée libre

Petite restauration prévue sur place.

logo site mini

Pierrevillers : le GBL FC douché mais pas coulé

Commentaires » 0

Sous les averses orageuses, le Groupe BLE Lorraine FC (GBL FC) a terminé 16ème sur 24 à Pierrevillers, dans les Côtes de Moselle, pour son quatrième et avant-dernier tournoi estival de la saison 2014.

US Bénestroff vs GBL FC

Résultats mitigés pour le GBL FC dimanche dernier à Pierrevillers (Crédits photo : Groupe BLE Lorraine)

En manque d’automatismes, l’équipe inédite alignée par nos Alérions se faisait doucher d’entrée par l’une des meilleures formations de la compétition, qui plus est très en réussite. Les Noirs et Jaunes réussirent ensuite à colmater les brèches. Malgré un second revers consécutif suite à une partie de billard sur un corner adverse, ils décrochèrent leur unique victoire de la journée grâce à une somptueuse frappe croisée en pleine lucarne de Jacob. Le tournant du tournoi intervînt lors de la troisième rencontre contre le FC Pierrevillers au cours de laquelle nos Alérions faillirent créer la sensation en dominant outrageusement les locaux. Pressés et acculés devant leur but, ces derniers commirent à trois reprises des fautes grossières dans la surface de réparation sans que l’arbitre ne bronche malgré la contestation générale. On comprend dès lors qu’avec un arbitrage aussi partial, le GBL FC ne pouvait l’emporter. Pire, il se fit même sanctionner sur un troisième contre assassin de Pierrevillers, après que Riboulet, d’une sortie autoritaire du pied en dehors de sa surface, et une improbable barre transversale aient annihilé les deux premières situations chaudes. Les Noirs et Jaunes conclurent leur prestation du jour par un match nul et vierge pour finir 16èmes sur 24 au classement général. » Lire la suite

123456...8