Centre de ressources numériques sur la Lorraine

» Catégorie : Education


Metz : nouvelle cantine à la Corchade

Commentaires » 0

Le nouveau restaurant scolaire de la Corchade à Metz est désormais opérationnel en cette rentrée 2015. Le bâtiment, d’une superficie de 1 200 mètres carrés, peut servir jusqu’à 250 repas chaque midi. Il accueille dans un cadre agréable avec des couleurs vives et joyeuses les élèves de six écoles maternelles et élémentaires. Ceux-ci sont d’ailleurs initiés au tri sélectif après leur repas. Une attention particulière a été apportée à l’acoustique des lieux, en particulier au niveau des plafonds, des revêtements et du mobilier. De la vaisselle colorée en plastique est même utilisée, afin de réduire le bruit.

A noter enfin que la nouvelle cantine de la Corchade a représenté un investissement de 3,785 millions d’euros.

Education en danger : l’Académie de Nancy-Metz perd encore des postes à la rentrée 2015

Commentaires » 3

L’académie de Nancy-Metz est l’une des rares à perdre encore des postes d’enseignants dans le premier degré à la rentrée prochaine. 19 postes sont ainsi supprimés en Lorraine alors que parallèlement 2 511 sont créés au total en France.

Ces suppressions résultent de la diminution de près de 730 élèves constatée dans le primaire dans notre région. La situation varie cependant d’un département à l’autre. En raison d’une légère hausse de ses effectifs, qui devraient s’établir à plus de 97 300 élèves, la Moselle gagne treize postes, mais concède la fermeture de 121 classes, contre seulement 70 ouvertures. Le directeur académique départemental a préféré renforcer le contingent des professeurs remplaçants d’une cinquantaine de postes. Celui-ci avait en effet chuté de 120 à 30 enseignants en à peine trois ans, engendrant des situations inextricables dans certaines écoles.

La Meurthe-et-Moselle, les Vosges et la Meuse perdent respectivement neuf, seize et sept postes. Malgré des effectifs stables autour de 64 700 élèves, seize écoles ont été fermées au cours de l’été en Meurthe-et-Moselle. De nombreux élus locaux ont en effet privilégié des regroupements pédagogiques entre plusieurs établissements scolaires pour des raisons budgétaires. La démarche a bien entendu était appuyée par le rectorat.

A noter enfin que notre académie perd également 48 postes dans les collèges et les lycées. Pourtant, avec 185 882 inscrits à la rentrée dans le secondaire, les effectifs sont stables. Nancy-Metz est ainsi la seule académie en France à se voir supprimer des postes depuis 2007. L’académie lorraine est enfin la quatrième de France la plus défavorisée en termes de précarité chez les élèves.

Morhange : le collège fait la part belle au développement durable

Commentaires » 0

Les collégiens de Morhange ont intégré à la rentrée 2014 leur nouvel établissement. D’une capacité d’accueil maximale de 600 élèves, ce dernier dispose d’une demi-pension pouvant servir 400 repas et de six logements de fonction, le tout sur une superficie totale de 7 154 mètres carrés.

Baptisé L’Arboretum, le nouveau collège de Morhange porte bien son nom. Le bois est en effet omniprésent dans ses bâtiments (charpente, ossature des murs, planchers, menuiseries, etc.). Le site fait par ailleurs la part belle aux énergies renouvelables et au développement durable. 1 400 mètres carrés de membranes photovoltaïques ont ainsi été installés en toiture pour produire de l’électricité, tout comme des panneaux solaires pour alimenter en eau chaude les sanitaires et les logements de fonction. Le collège possède de même une chaudière mixte bois-gaz, dont 80 % de l’énergie provient des copeaux de bois. Le confort acoustique et lumineux du collège a également été particulièrement soigné.

Le résultat final est étonnant. Dans un style mi-industriel, mi-sylvestre, l’établissement, labellisé Bâtiment Basse Consommation (BBC), devrait voir sa facture énergétique réduite d’un quart.

Cet écrin forestier flambant neuf a représenté un investissement de vingt millions d’euros.

L’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education de Montigny-lès-Metz transférée au Campus du Saulcy ?

Commentaires » 0

L’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education (ESPE) de Montigny-lès-Metz, institution qui forme des enseignants depuis 105 ans, pourrait être transférée au Campus du Saulcy, à Metz, à l’horizon 2018.

Le bâtiment de Montigny-lès-Metz dispose d’un rez-de-chaussée de 1 290 mètres carrés avec une salle de musique, d’une grande salle des fêtes au premier étage et de salles de classe et de logements au second. 260 étudiants y ont été accueillis l’an dernier. Une bonne centaine de plus est attendue à la rentrée.

Le déménagement de plusieurs laboratoires, dont le LEM3 (Laboratoire d’Etude des Microstructures et de Mécanique des Matériaux), dans deux nouveaux bâtiments construits au Technopole de Metz devrait libérer de la place au Campus du Saulcy en juin 2017. S’ils doivent abriter l’ESPE, les laboratoires et les ateliers du Saulcy devront néanmoins être réaménagés. 

Rappelons que la réorganisation de l’ESPE avait déjà entraîné la fermeture du site du Boulevard Paixhans à Metz en 2012. La structure de 10 000 mètres carrés, qui appartient au Conseil Départemental de la Moselle, héberge actuellement l’Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI). Ce dernier doit déménager d’ici un an dans l’ancien bâtiment de l’Ecole Nationale des Ingénieurs de Metz (ENIM), actuellement en cours de rénovation sur le Campus du Saulcy.

A noter enfin que les syndicats craignent un scénario semblable pour l’ESPE de Maxéville près de Nancy.

Le Lothringer Platt enseigné à l’Université de Lorraine !

Commentaires » 0

Le Lothringer Platt fait son entrée à l’Université de Lorraine sous la forme de l’une ses trois variantes, à savoir le francique luxembourgeois. Ce dernier est désormais enseigné à Metz aux étudiants du Mastère LEA (Langues Etrangères Appliquées), options affaires internationales et traduction spécialisée. A la fin de leur cursus, ceux-ci sont employables dans de nombreux secteurs d’activités. 40 % d’entre eux partent travailler au Luxembourg dans les banques, dans l’import-export, la communication ou encore les ressources humaines.

L’an dernier, en phase de test, plus de cent étudiants en première année, sur 250 inscrits, ont suivi des cours de Luxembourgeois.

A noter que le collège de Sierck-les-Bains et le Lycée Hélène Boucher de Diddenowen (Thionville) proposent également désormais l’apprentissage de cette langue en option avec un certain succès. Cette dernière, gage d’une meilleure insertion sociale au Grand-duché, est en effet de plus en plus demandée pour travailler au Luxembourg. A compétences égales, elle permet de faire la différence entre deux candidats à l’emploi.

Un nouveau gymnase pour le Lycée Cormontaigne de Metz

Commentaires » 0

Un nouveau gymnase est en cours de construction à l’arrière du Lycée Cormontaigne de Metz. D’une superficie de 2 100 mètres carrés, il abritera une salle polyvalente, une salle multisport, des bureaux et des vestiaires. L’ancien gymnase de 900 mètres carrés sera quant à lui détruit en janvier prochain. La nouvelle structure, qui représente un investissement de 3,2 millions d’euros, doit être terminée pour la fin de l’année.

A noter qu’une piste d’athlétisme et un terrain synthétique seront également aménagés dans l’enceinte du lycée qui accueille de nombreuses sections sportives. Les abris provisoires du Centre de Documentation et d’Information (CDI) et de la salle des professeurs devront cela dit au préalable être déplacés. Ils intégreront le bâtiment de 6 000 mètres carrés en cours de rénovation à l’entrée de l’établissement.

Une classe pour enfants autistes créée à Metz

Commentaires » 0

Une Unité d’Enseignement Maternelle Autisme (UEMA) sera créée dès septembre 2015 à l’école La Moineaudière de Metz-Magny. Sept enfants âgés de 3 à 6 ans y seront accueillis. Ils pourront être intégrés, au cas par cas, avec les autres élèves de l’école, notamment durant la récréation et les repas, voire même pendant certains cours. Ils disposeront d’un professeur des écoles spécialisé et de toute une équipe pluridisciplinaire composée de deux aides médico-psychologiques, d’un éducateur jeunes enfants, d’un éducateur spécialisé et de personnel paramédical, dont une psychologue, un orthophoniste et un psychomotricien.

A noter qu’une structure similaire avait été ouverte l’année dernière dans les Vosges.

Création d’un Service Militaire Volontaire à Montigny-lès-Metz

Commentaires » 2

Les quartiers Colin et Raffenel-Delarue, situés Rue Franiatte à Montigny-lès-Metz, accueilleront l’un des sept centres de Service Militaire Volontaire (SMV) qui doivent être créés en France métropolitaine.

Ce nouveau dispositif d’insertion professionnelle destiné aux jeunes de 18 à 25 ans en rupture avec la société et le système scolaire s’inspire directement du Service Militaire Adapté (SMA) mis en place et unanimement reconnu en Outre-Mer depuis 1961. Ce dernier, qui enregistre en effet un taux d’insertion professionnelle de 70 %, associe l’instruction des règles militaires de bonne conduite à une formation professionnalisante en adéquation avec les besoins du bassin d’emploi et des métiers en tension. Les entreprises recrutent ensuite ainsi plus facilement les jeunes qui ont été recadrés.

Disposant de locaux d’ores et déjà opérationnels, le site de Montigny-lès-Metz est appelé à devenir le centre pilote de l’ensemble des SMV. Les premiers volontaires et leurs formateurs sont attendus dès l’automne prochain. A terme, près de 500 jeunes devraient y être accueillis en formation militaro-professionnelle.

Pour le maintien des classes bilingues en Lorraine !

Commentaires » 0

Le gouvernement français a dernièrement annoncé la suppression des classes bilingues dans le cadre de la « réforme » des collèges. Cette déclaration fait depuis l’objet d’un véritable tollé, notamment en Lorraine où elles sont indispensables et très prisés. A tel point que la polémique a même gagné l’Allemagne via l’ambassadrice d’Allemagne en France et la chancelière Angela Merkel.

Depuis leur mise en place, les classes bilingues ont démontré toute leur pertinence et leur efficacité. Au lieu d’être supprimées, elles doivent être maintenues et même généralisées. Ces classes permettent en effet à nos enfants d’apprendre deux langues étrangères dès la Sixième à raison d’environ 16 heures hebdomadaires de Langue Vivante 2 (LV2) sur l’ensemble des quatre niveaux du collège (Sixième, Cinquième, Quatrième et Troisième). La ministre française de l’éducation, Najat Vallaud-Belkacem, les juge de son côté trop élitistes et minoritaires. Elle a néanmoins déclaré la possibilité de faire une exception en autorisant l’apprentissage de la LV2 dès la Sixième pour les élèves ayant étudié une autre langue que l’Anglais au primaire, ce qui est souvent le cas dans les zones frontalières. Le volume horaire serait cependant considérablement rabaissé.

Alors que le Land de Sarre s’est dernièrement engagé dans une stratégie destinée à amener une génération entière vers le bilinguisme allemand et français d’ici 30 ans, le repli anachronique des jacobins français est perçu comme une véritable offense en Lorraine et en Allemagne. Il est d’autant plus incompréhensible et ridicule au moment où l’Allemagne a de plus en plus d’emplois à proposer à de jeunes étrangers parlant allemand pour contrer son importante baisse démographique et soutenir la vitalité de son économie.

Pour toutes ces raisons, le Groupe BLE Lorraine exige le maintien et le renforcement des classes bilingues en Lorraine.

Metz : fermeture de l’école maternelle des Primevères et transfert de la Maison des Lu

Commentaires » 0

L’école maternelle des Primevères de Metz-Borny fermera ses portes à la fin de l’année scolaire. En septembre prochain, les 54 écoliers des deux classes de l’établissement seront répartis dans les écoles des Mirabelles, du Domaine-Fleuri et des Mésanges, afin de consolider leurs effectifs. Après plusieurs mois de travaux de réhabilitation, l’école maternelle des Primevères accueillera courant 2017 la Maison des Lutins, qui se trouve actuellement dans le Centre Champagne. La capacité de cette crèche passera de 20 à 30 places. Ce transfert, qui représente un investissement d’un million d’euros travaux compris, devrait améliorer les conditions d’accueils des enfants.

De plus en plus d’écoles attendent désespérément des professeurs remplaçants en Moselle

Commentaires » 0

Dans de nombreuses écoles de Moselle, l’éducation nationale française peine terriblement à trouver un remplaçant lorsqu’un professeur titulaire est absent. A tel point que les élèves restent parfois des jours sans aller en classe.

Cette situation catastrophique résulte du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux qui était appliqué avant 2012. Les enseignants remplaçants ne sont plus que trente actuellement en Moselle, contre 140 avant les suppressions de postes. Il y avait une quarantaine de postes vacants à la dernière rentrée scolaire. Des remplaçants ont dû être affectés à ces postes, ce qui a forcément immédiatement interdit toute possibilité de remplacement ultérieure. Quand l’hiver et ses épidémies sont arrivés, la situation est donc rapidement devenue inextricable. Afin d’y remédier, l’éducation nationale propose de fermer des classes … Quitte à faire n’importe quoi, autant le faire jusqu’au bout. Désolant et inadmissible pour nos enfants.

Metz : une plateforme géothermique pédagogique à l’ENIM

Commentaires » 0

Un puits de 99 mètres de profondeur a été foré devant l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Metz (ENIM). Les ateliers de l’établissement concentrent les équipements de cette plateforme géothermique verticale. Sept sondes sont reliées à un ordinateur qui enregistre les données 24 h sur 24 pour les vingt prochaines années. Un système de pompe à chaleur, qui se veut pédagogique, fait entrer de l’eau froide dans le sol par des tuyaux. Celle-ci en ressort avec cinq ou six degrés Celsius supplémentaires après avoir récupérer la chaleur du sol. L’installation, qui a représenté un investissement de 100 000 euros, permet de chauffer trois pièces de l’établissement messin. A noter que la pompe à chaleur a un coefficient de performance de 4. Autrement dit, pour 1 KW d’énergie électrique insufflé, 3 KW d’énergie thermique sont produits.

12345...13