Accueil Actualité Réintroduction de lynx en Allemagne et dans les Vosges du Nord

Réintroduction de lynx en Allemagne et dans les Vosges du Nord

3 min lues
5
0
3,908

Une vingtaine de lynx, une espèce qui a quasiment disparu d’Europe occidentale, notamment en raison du braconnage au XIXème siècle, sera réintroduite à partir de mars dans les forêts du Palatinat, en Allemagne, et donc dans les Vosges du Nord attenantes. D’ici six ans, 45 prédateurs, aussi solitaires que discrets, devraient peupler un vaste territoire de 30 000 km² qui inclut le Bitcherland.

Lynx

Le Lynx s’apprête à faire son grand retour dans les Vosges du Nord (Crédits photo : Martin Mecnarowski)

L’opération représente un investissement total de 2,75 millions d’euros. Elle est en partie financée par l’Union Européenne et menée par la Fondation Nature et Environnement de Rhénanie-Palatinat avec le soutien du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord.

Les lynx qui seront relâchés dans les forêts du Palatinat et des Vosges du Nord seront au préalable capturés dans les Carpates ou dans le Jura suisse. Ils seront ensuite mis en quarantaine plusieurs semaines pour être vaccinés et équipés d’un collier GPS et d’une puce électronique. L’idée est de pouvoir les géolocaliser en temps réel. Chaque lynx devrait s’approprier un territoire de 100 à 400 km².

Rappelons que le lynx avait déjà été réintroduit dans les Vosges dans les années 1980 avec un faible succès. Il ne resterait en effet plus qu’un seul individu en liberté. Au total, près de 8 000 lynx vivraient encore en Europe, principalement en Europe de l’Est et en Scandinavie. Longtemps considéré comme une espèce nuisible et chassé pour sa précieuse fourrure, ce grand prédateur avait progressivement disparu de nos contrées. Après le loup, il signe donc lui aussi son retour en Lorraine.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

5 Commentaires

  1. Franck

    9 février, 2016 à 14:09

    C’est une très bonne nouvelle!
    Mais je lui conseillerais plutôt de rester du coté allemand si il ne veut pas finir comme son cousin vosgien.
    Ce pose aussi le problème des passages pour la faune aux nombres trop insuffisants (autoroutes, chemins de fer, voies naviguables,…) pour permettre la connexion avec d’autres noyaux de populations et ainsi éviter un isolement avec risque de consanguinité.

  2. Groupe BLE Lorraine

    4 mars, 2019 à 14:51

    Après deux siècles d’absence, le lynx est dernièrement revenu dans le Bitcherland. Un individu a en effet été photographié dans le Forêt de Walschbronn. Il s’agit de Palu, né en 2017 dans la forêt du Palatinat. Il a été identifié grâce aux rosettes de son pelage. Ces dernières sont propres à chaque individu de l’espèce. Avec son frère Filou, il est le fruit de la première reproduction de lynx avérée dans le cadre du projet européen Life. Ce programme de réintroduction est porté depuis 2016 par la Fondation nature et environnement de Rhénanie-Palatinat en collaboration avec le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord.

    Rappelons que ce félin a quasiment disparu d’Europe occidentale au XIXème siècle à cause du braconnage. Chaque lynx s’approprie un territoire de 100 à 120 km².

  3. Groupe BLE Lorraine

    26 novembre, 2020 à 20:55

    Au Bitcherland, comme dans d’autres endroits de Lorraine, le lynx avait disparu dans le courant du XVIIIème siècle, victime du braconnage. L’espèce a fait l’objet de plusieurs programmes de réintroduction dans les Vosges à partir des années 1980 et en 2016 dans le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord en partenariat avec le Land de Rhénanie-Palatinat. Ce dernier programme, qui a représenté un investissement de 2,75 millions d’euros financés notamment par des fonds européens, a permis de relâcher plus d’une vingtaine de lynx de part et d’autre de la frontière. Les scientifiques savent depuis qu’entre trois et cinq individus du plus grand félin d’Europe rôdent dans le Bitcherland. Un lynx avait en effet déjà été repéré à Walschbronn en 2019 et plus récemment un autre a pu être filmé à proximité d’un cours d’eau par une caméra qui a été installée pour observer la présence de cigognes noires. Il faut savoir qu’un mâle adulte peut occuper un territoire qui recouvre une superficie de 20 000 hectares, contre 10 000 hectares pour une femelle.

  4. Groupe BLE Lorraine

    6 août, 2021 à 23:22

    Lycka, femelle lynx réintroduite en mars 2020 dans les forêts du Palatinat dans le cadre du programme Life, a mis au monde au printemps dernier deux petits dans les Vosges du Nord. C’est la première fois que le lynx s’y reproduit depuis sa disparition au XVIIIème siècle. Ce félin emblématique retrouve petit à petit sa place en Lorraine.

  5. Groupe BLE Lorraine

    18 décembre, 2021 à 16:58

    Le loup et le lynx confirment leur retour en Lorraine, notamment dans les Vosges et dans les Vosges du Nord comme l’attestent les preuves apportées par les pièges photographiques en forêt. La présence d’au moins un loup et un lynx dans le Massif du Donon, au Pays de Sarrebourg, ne fait par exemple plus de doute depuis la fin de l’hiver dernier. Equipés de balises de géolocalisation, les lynx réintroduits en Rhénanie-Palatinat sont quasiment tous allés vers le Sud. La population de lynx est actuellement de dix individus, dont une femelle. Sept d’entre sont d’ailleurs issus de différentes opérations de réintroduction. Plus précisément, en Lorraine, on compte notamment trois lynx dans les Vosges du Nord, quatre dans les Hautes-Vosges et un dans le Massif du Donon. Deux autres sont restés près de la frontière, côté allemand.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Gandrange : la fin de toute une époque …

L’aciérie de Gandrange a été construite dans les années 1960 sur une surface de 370 hectar…