Centre de ressources numériques sur la Lorraine

De la table volante du Château de Lunéville

Le Château de Lunéville disposait au XVIIIème siècle d’une table volante. Ce mécanisme permettait de faire monter, depuis les caves où se situaient les cuisines du château, un plateau mobile de forme ovale sur lequel les domestiques plaçaient les plats des différents services rythmant le repas. Le plateau ainsi chargé montait ensuite grâce aux poulies et aux contrepoids pour apparaître comme par enchantement au centre d’un anneau fixe, autour duquel prenaient place au niveau supérieur les convives du Duc et de la Duchesse de Lorraine. L’intimité, une notion nouvelle au début du siècle des Lumières, était ainsi préservée avec la mise à distance des servants. Il faut dire que 80 officiers et domestiques (chefs de cuisine, rôtisseurs, pâtissiers, chefs d’office, échanson, etc.) s’affairaient chaque jour dans la ruche bourdonnante des cuisines ducales pour alimenter près de 150 personnes ayant « bouche à cour », selon l’expression consacrée à l’époque.

table volante Lunéville

Reconstitution numérique de la table volante de Lunéville (Crédits image : Château des Lumières de Lunéville / Artefacto)

La table volante du Château de Lunéville fut l’une des toutes premières en Europe. Cette innovation mécanique a eu un effet retentissant dans les différentes cours européennes pendant toute la première moitié du XVIIIème siècle. Elle faisait partie de la mise en scène de la salle à manger privée du Château de Lunéville, telle que son inspiratrice, la Duchesse Elisabeth-Charlotte (1676-1744), épouse du Duc Léopold de Lorraine (1679-1729) et experte dans l’art subtil et délicat de recevoir, l’avait voulue vers 1720. Malheureusement, le château, pionnier en la matière, a perdu presque toutes traces de ce système ingénieux.

6 janvier, 2016 à 21:32


Laisser un commentaire