Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Foudroyée, la Chapelle de Vrémy sera restaurée

La foudre s’est abattue sur la Chapelle de Vrémy, en Pays Messin, le 7 juillet dernier, en début d’après-midi. Le clocher de l’édifice, construit en 1832, s’était alors enflammé. L’ensemble a été sérieusement endommagé. La charpente et la couverture en bois du clocher sont tombées au-dessus de la nef, fragilisant tout l’édifice par de nombreuses fissures. Le risque d’effondrement a contraint le maire à prendre un arrêté de péril imminent pour interdire l’accès du public à la chapelle.

Chapelle Vremy

La Chapelle de Vrémy devrait prochainement retrouver son aspect originel (Crédits photo : Aimelaime)

Depuis la fin de l’été, les experts et les différents corps de métiers se sont déplacés. Ils ont chiffré à 274 016 euros la restauration du monument. Cette dernière sera financée sans subvention, la commune ayant récemment reçu 185 000 euros de provision de l’assurance. Le reste devrait être pris en charge par Vrémy. Des citoyens et des habitants se sont également mobilisés en apportant de l’argent.

Suite au sinistre, le clocher a été bâché fin juillet, afin de le mettre hors d’eau. Une entreprise de couverture doit à présent vérifier l’étanchéité du chœur, qui sera également recouvert de bâches le cas échéant. Les travaux de restauration doivent quant à eux commencer en janvier.

5 décembre, 2015 à 18:07


Un commentaire pour “Foudroyée, la Chapelle de Vrémy sera restaurée”


  1. Groupe BLE Lorraine écrit:

    La foudre s’est abattue le 7 juillet 2015, vers 14h10, sur le clocher de la chapelle de Vrémy, entraînant l’embrasement de celui-ci. Les dégâts étaient considérables : la charpente et la couverture en bois du clocher étaient tombées sur la nef. De nombreuses fissures étaient par ailleurs apparues dans la maçonnerie. Un an après, l’édifice, érigé en 1832 à Failly-Vrémy, en Pays Messin, a été restauré. Un nouveau clocher a en effet été posé début avril.

    La cloche d’origine, qui n’a pas été abîmée par l’incendie, a été remise en place. Elle sonne à nouveau les heures et avec encore plus de vigueur qu’avant puisque ce n’est plus un marteau qui frappe mais le battant lui-même. Afin de célébrer l’évènement, des enfants de Failly, en costumes lorrains, ont défilé dans les rues jusqu’à la chapelle où les attendait une foule impressionnante.

    Les travaux de restauration de la chapelle de Vrémy ont représenté un investissement de 274 000 euros.


Laisser un commentaire