Centre de ressources numériques sur la Lorraine
  • Accueil
  • > Actualité
  • > Education en danger : l’Académie de Nancy-Metz perd encore des postes à la rentrée 2015

Education en danger : l’Académie de Nancy-Metz perd encore des postes à la rentrée 2015

L’académie de Nancy-Metz est l’une des rares à perdre encore des postes d’enseignants dans le premier degré à la rentrée prochaine. 19 postes sont ainsi supprimés en Lorraine alors que parallèlement 2 511 sont créés au total en France.

Ces suppressions résultent de la diminution de près de 730 élèves constatée dans le primaire dans notre région. La situation varie cependant d’un département à l’autre. En raison d’une légère hausse de ses effectifs, qui devraient s’établir à plus de 97 300 élèves, la Moselle gagne treize postes, mais concède la fermeture de 121 classes, contre seulement 70 ouvertures. Le directeur académique départemental a préféré renforcer le contingent des professeurs remplaçants d’une cinquantaine de postes. Celui-ci avait en effet chuté de 120 à 30 enseignants en à peine trois ans, engendrant des situations inextricables dans certaines écoles.

La Meurthe-et-Moselle, les Vosges et la Meuse perdent respectivement neuf, seize et sept postes. Malgré des effectifs stables autour de 64 700 élèves, seize écoles ont été fermées au cours de l’été en Meurthe-et-Moselle. De nombreux élus locaux ont en effet privilégié des regroupements pédagogiques entre plusieurs établissements scolaires pour des raisons budgétaires. La démarche a bien entendu était appuyée par le rectorat.

A noter enfin que notre académie perd également 48 postes dans les collèges et les lycées. Pourtant, avec 185 882 inscrits à la rentrée dans le secondaire, les effectifs sont stables. Nancy-Metz est ainsi la seule académie en France à se voir supprimer des postes depuis 2007. L’académie lorraine est enfin la quatrième de France la plus défavorisée en termes de précarité chez les élèves.

29 août, 2015 à 17:53


3 Commentaires pour “Education en danger : l’Académie de Nancy-Metz perd encore des postes à la rentrée 2015”


  1. Groupe BLE Lorraine écrit:

    220 983 enfants étaient scolarisés dans le premier degré en 2012 en Lorraine. 209 004 sont dans le public et 11 979 dans le privé. L’académie de Nancy-Metz compte 2 472 écoles maternelles et élémentaires. 2 408 sont publiques et 64 sont privées.

  2. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Les écoles en zone rurale font face à des difficultés particulières d’organisation du service scolaire et périscolaire. L’enjeu est important en Moselle puisque 40 % des élèves du primaire sont scolarisés dans des écoles de quatre classes et moins, voire à classe unique.

    Des progrès peuvent par exemple être réalisés dans l’accueil des enfants autour du temps scolaire grâce à une offre périscolaire mutualisée, la rénovation de bâtiments parfois vétustes, l’accompagnement des enseignants trop souvent isolés, les équipements informatiques et sportifs, les transports scolaires, ainsi que dans l’accès aux lieux de culture dans les territoires les moins bien dotés, etc.

  3. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Elaborée par l’inspection académique, la carte scolaire est définitive. Le plan de mutation et d’affectation des enseignants est en effet élaboré sur la base de ce document. En juin prochain, elle pourra toutefois être amendée, mais sans grand bouleversement. Par exemple, en Moselle, sept postes disponibles permettront d’effectuer des retouches.

    91 classes doivent fermer à la rentrée 2016 en Moselle pour seulement 37 ouvertures. 25 postes de remplaçants de brigade départementale seront créés, tout comme huit postes d’enseignants en surnombre dans les écoles pour des enseignements spécifiques et treize postes dans les réseaux d’aide aux enfants en difficulté.

    La règle des ouvertures et des fermetures de classes se base sur des prévisions du nombre d’élèves à la prochaine rentrée. Une classe est ouverte quand une école présente des sections de plus de 26 élèves en primaire et de 33 élèves en maternelle. Une classe est au contraire fermée lorsque l’établissement comporte des classes de moins de 31 élèves en maternelle et de moins de 25 élèves en primaire.

    A noter par ailleurs que cinq classes uniques sont vouées à disparaître à la rentrée prochaine à Elvange, Coin-les-Cuvry, Nébing, Sanry-lès-Vigy et Momerstroff. Un seuil de douze enfants est nécessaire pour maintenir de telles sections qui impliquent une pédagogie particulière. Or douze enfants sont bel et bien prévus à Momerstroff en septembre. Si la fermeture était confirmée en juin, ces derniers seraient réorientés vers Boulay-Moselle, où l’école primaire est déjà avec 19 classes l’une des plus fréquentées du département.


Laisser un commentaire