Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Une cité sur le climat en projet à Chambley

Baptisé Climate City, un projet de laboratoire unique au monde devrait voir le jour sur la base de Chambley.

L’idée est d’associer des entreprises porteuses de technologies nouvelles et des chercheurs internationaux pour créer des écosystèmes nouveaux capables de concevoir des produits, des systèmes pointus, des méthodes et des mesures pour faire face au changement climatique et l’étudier. Jusqu’à présent, les acteurs du climat, de l’aéronautique et du spatial n’ont jamais travaillé ensemble.

Ce projet de cité aéronautique et climat est porté par European XLab, une entreprise toulousaine créée il y a un an. Au mieux, cent emplois sont annoncés d’ici trois ans. 1,5 million d’euros doivent au total être injectés dans le projet.

15 août, 2015 à 17:54


2 Commentaires pour “Une cité sur le climat en projet à Chambley”


  1. CV57 écrit:

    Bon, c’est le plus grand flou. L’association de la question du climat et du spatial n’est pas trop nouvelle. Toulouse n’est pas un point de départ par hasard. Quel est vraiment le sujet précis de ce partenariat ? Autre chose que d’attirer des fonds publics ? Quels partenariats et avec quels industriels ? Quels bataillons d’ingénieurs ?
    Cordialement.

  2. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Le siège social de Climate City se situe à Paris, afin de renforcer son caractère international. La direction technique et le centre de recherche et de formation seront quant à eux basés à Chambley. C’est là que seront conçus, calibrés et réglés les climate birds. Il s’agit de drones, de ballons sondes et d’autres nouvelles technologies capables de survoler des zones urbaines de 0 à 1 500 mètres d’altitude. Dix à vingt engins mesureront chacun cinquante paramètres principaux pour comprendre le changement climatique en cours. Les informations seront collectées localement, puis transmises à Chambley pour le traitement des données et le retour aux clients. Un site internet du climat sera parallèlement créé pour une analyse plus globale et positionner la cité comme un interlocuteur incontournable du changement climatique.

    A noter enfin que le permis de construire du bâtiment futuriste et écologique devrait être déposé fin mai.


Laisser un commentaire