Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Développement du Composite Park de Porcelette

Implanté en 2010 sur un ancien carreau minier situé dans le massif forestier dépressionnaire du Warndt, le Composite Park de Porcelette dispose de 25 hectares aménagés et de 45 hectares de réserve foncière. Il accueille actuellement une centaine de salariés.

Après 25 ans de recherche-développement sur les matériaux composites, il abritera d’ici à la fin de l’année un dispositif de contrôle destructif et non destructif à l’usage des industries automobile et aéronautique. En l’espace de cinq ans, le Composite Park est devenu le centre lorrain de la recherche sur la plasturgie et les composites. La mutualisation des équipements a permis une synergie des plus prometteuses qui n’en est qu’à ses débuts.

Un centre de contrôle non destructif baptisé Composite Integrity s’est installé à Porcelette dès l’ouverture du parc dans le cadre d’ISEETECH. Filiale de Total, SunPower y a lancé en 2012 une usine de panneaux photovoltaïques qui emploie aujourd’hui 80 personnes. Début 2015, Compose Tech Industrie, filiale du Pôle de Plasturgie de l’Est (PPE), s’est implanté sur 1 000 mètres carrés pour produire des résines à haute valeur ajoutée pour les industries aéronautique et nucléaire. La construction d’un nouveau bâtiment de 500 mètres carrés destiné à abriter une plateforme de l’IRT-M2P, basé à Metz, a par ailleurs débuté en juin dernier. De même, avant même son inauguration prévue au mois de septembre, l’hôtel d’entreprises de 1 000 mètres carrés affiche presque complet. Enfin, le PPE s’apprête à transférer ses moyens techniques à Porcelette, afin de créer un grand laboratoire lorrain sur les procédés d’injection RTM (Resin Transfer Molding) et le préformage rapide (fast form).

(Source : L’Usine Nouvelle du 09/07/2015)

20 juillet, 2015 à 22:21


Laisser un commentaire