Centre de ressources numériques sur la Lorraine
  • Accueil
  • > Actualité
  • > L’Alsace empêche la Lorraine de planter des vignes par peur de la concurrence

L’Alsace empêche la Lorraine de planter des vignes par peur de la concurrence

Une dizaine de maraîchers biologiques lorrains ont dernièrement planté des pieds de vigne illégaux à Amance, en Meurthe-et-Moselle, afin de protester contre une réglementation qui leur interdit de développer une activité viticole.

vignoble Marieulles-Vézon

L’Alsace fait tout pour freiner la renaissance du vignoble lorrain (Crédits photo : Groupe BLE Lorraine)  

Le Comité de bassin viticole Alsace-Est a ainsi décidé, sans consultation des principaux intéressés, de limiter l’expansion des vignes hors AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) pour protéger le vignoble alsacien d’une éventuelle concurrence de la Lorraine. En effet, les Alsaciens ne souhaitent pas étendre leur vignoble. Cette décision, qui favorise la production alsacienne, permet de stabiliser et de maîtriser le marché au détriment du développement du vignoble lorrain.

Un grand nombre d’exploitants lorrains ne sont donc pas autorisés à planter alors même que la législation européenne permet une augmentation de la surface viticole d’environ 1 % en France. Les Lorrains sont ainsi régulièrement confrontés aux refus du Comité de bassin viticole Alsace-Est. Cet organisme, qui regroupe les deux régions, décide de l’orientation de la production. Si bien qu’au final, les maraîchers partent planter leurs vignes dans d’autres régions ou pays.

4 juillet, 2015 à 17:08


Un commentaire pour “L’Alsace empêche la Lorraine de planter des vignes par peur de la concurrence”


  1. CV57 écrit:

    Le Conseil de bassin viticole Est-Alsace a un rôle consultatif, l’Etat et ces Etablissements Publics y ont aussi une part non négligeable. C’est un préfet de bassin viticole qui prend effectivement les décisions. Sans autre précision, cela ne donne pas en effet le sentiment que figurent dans les critères de décision la question des emplois crées ou conforté dans des territoires fragiles de ce point de vue. Car la viticulture est créatrice d’emplois stables.


Laisser un commentaire