Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Les Eparges : un monument 1914-1918 vandalisé

Après les récentes détériorations perpétrées sur des monuments de la guerre de 1870-1871 à Amanvillers et à Saint-Ail, ainsi qu’à Mars-La-Tour, c’est maintenant un symbole de la Première Guerre mondiale qui a lui aussi été dernièrement pillé aux Eparges, près de Verdun. Le bas-relief en fonte représentant Jeanne d’Arc portant un soldat mort posé sur le monument du 160ème Régiment d’Infanterie de l’écrivain Maurice Genevoix a en effet été volé. Inauguré en 1935, l’œuvre de Maxime Del Sarte, sculpteur qui a perdu son bras gauche aux Eparges en janvier 1916, a ainsi résisté à la Seconde Guerre mondiale mais pas aux voleurs de métaux. Ces derniers ont massacré à coups de masse le monument pour décoller le bas-relief.

27 mai, 2015 à 20:20


Un commentaire pour “Les Eparges : un monument 1914-1918 vandalisé”


  1. CV57 écrit:

    Alors on fait quoi ? Sachant qu’il n’y a pas d’innombrables monuments en bronze susceptibles d’attirer les malfrats, on ne dispose pas assez de moyens en électronique pour monter un bon gros piège ? on attend que tout disparaisse ? Dommage, aux Eparges il y a encore pas mal d’engins explosifs à moitié enterrés : ils auraient pu « tomber » dessus. Avec une masse, c’est un peu dangereux.


Laisser un commentaire