Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Arrêt définitif de la centrale thermique de La Maxe

La centrale de production d’électricité EDF de La Maxe, au Nord de Metz, a dernièrement été arrêtée après 44 ans d’activité. La rénovation de ses deux tranches s’avérait en effet beaucoup trop coûteuse pour répondre aux nouvelles normes environnementales qui entreront en vigueur au 1er janvier 2016. D’une capacité de 500 Mégawatts, le site a été coupé du réseau d’électricité.

centrale La Maxe

La centrale thermique de La Maxe sera démantelée (Crédits photo : NavyEx)

En septembre, la centrale sera transférée au centre de post-exploitation d’EDF. Celui-ci supervisera les étapes de la sécurisation et de la déconstruction des installations qui devraient s’étaler sur dix ans.

Les 110 salariés du site seront en grande partie redéployés à la centrale nucléaire de Cattenom. Une vingtaine d’entre eux partira cependant à la retraire.

25 avril, 2015 à 14:59


Un commentaire pour “Arrêt définitif de la centrale thermique de La Maxe”


  1. CV57 écrit:

    On peut penser sans doute que la déconstruction est aussi un chantier important de recyclage et réutilisation des matériaux, et peut être en synergie avec d’autres chantiers voisins, pas seulement « refermé » sur ceux qui relèvent d’EDF ?
    Et il y a le sujet de la réutilisation du site, une vaste surface desservie par l’embranchement ferroviaire, la Moselle canalisée et bien entendu l’A31 et un peu plus loin l’A4. 10 ans n’est probablement pas tout à fait de trop pour la réflexion et engager la préparation de cette reconversion.


Laisser un commentaire