Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Du vin bleu des Vosges

Sa robe est bleue, d’un bleu profond. Le célèbre vin des Vosges est unique. Les vignes dont il provient poussent principalement sur les coteaux de La Neuveville-sous-Montfort, paisible village de 174 habitants dans la plaine. Elles constituent le seul véritable vignoble vosgien. Un vignoble de cinq hectares, bien loin des 40 hectares du début du XXème siècle. Le phylloxera est en effet malheureusement passé par là. Le vignoble vosgien n’a jamais été totalement reconstitué. Quelques milliers de litres de Vin bleu et de Gris fruité sont aujourd’hui produits.

vignoble Vosges La Neuveville-sous-Montfort

Le vignoble vosgien à La Neuveville-sous-Montfort (Crédits photo : Ank2, Wikipédia)

8 avril, 2015 à 22:36


2 Commentaires pour “Du vin bleu des Vosges”


  1. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Le vin bleu des Vosges est certainement l’un des vins de Lorraine les plus originaux. Avec cinq hectares de vignes plantées sur des terrains disséminés à l’orientation favorable à Laneuveville-sous-Montfort, entre Vittel et Remoncourt, la Coopérative de la Plaine des Vosges réunit une trentaine de passionnés qui produisent chaque année près de 10 000 bouteilles de ce vin rappelant la célèbre ligne bleue des Vosges. La coopérative aimerait d’ailleurs bien étendre la superficie de son vignoble, afin de répondre à la demande ce vin authentique et fabuleux. A noter qu’un tiers de la production annuelle en revient aux membres, le reste étant commercialisé à un prix très abordable.

  2. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Une vigne expérimentale a dernièrement été plantée sur les côteaux de Lironcourt, charmant petit village situé près de Monthureux-sur-Saône, par une quinzaine de bénévoles. Celle-ci est constituée de 600 pieds de Chardonnay, de Pinot Noir, de Pinot Gris, d’Auxerrois et de Gamay. L’expérimentation vise à déterminer si ces différents cépages peuvent se plaire dans la plaine vosgienne sous l’effet du réchauffement climatique. Les premières vendanges ne devraient pas intervenir avant trois ans. La vigne devrait permettre de produire un millier d’hectolitres. Si les résultats de cette expérimentation s’avèrent positifs, les collectivités locales pourraient favoriser l’implantation d’un vigneron et commencer à se lancer dans le développement d’une nouvelle activité économique et touristique, gage d’attractivité.


Laisser un commentaire