Centre de ressources numériques sur la Lorraine
  • Accueil
  • > Actualité
  • > PSA Peugeot Citroën choisit Trémery pour sa nouvelle ligne de production de moteurs essence

PSA Peugeot Citroën choisit Trémery pour sa nouvelle ligne de production de moteurs essence

PSA Peugeot Citroën a dernièrement annoncé que sa nouvelle ligne de production de moteurs trois cylindres EB Turbo PureTech essence sera aménagée à Trémery. Opérationnelle à l’horizon 2018, cette ligne, qui représente un investissement de 60 millions d’euros, vise à répondre à la forte demande commerciale des moteurs essence du constructeur automobile. 200 000 devraient sortir du site mosellan par an pour équiper les modèles cœur de gamme du groupe, c’est-à-dire les citadines DS3, 208, 2008 et C3, ainsi que les berlines DS4, 308, 3008 et C4.

Trémery était en concurrence avec les sites de Trnava, en Slovaquie, et de Vigo, en Espagne, où PSA dispose déjà d’usines d’assemblage, mais pas de lignes de production de moteurs. Si le coût du travail est plus élevé en Lorraine, avec notamment un salaire moyen supérieur d’un tiers par rapport à celui de Vigo et de près de 50 % supérieur à celui de Trnava, Trémery parvient à le compenser par des frais de transports moins onéreux du fait de sa plus grande proximité avec les sites d’assemblages finaux des véhicules de Sochaux, Mulhouse, Poissy et Rennes. Pour prendre sa décision, la direction de l’entreprise a également comparé le coût de la transformation d’une ligne de production existante à Trémery et le coût d’une nouvelle construction à Vigo pour arriver à la conclusion que ce dernier était supérieur à celui de la flexibilisation d’une ligne existante.

Ce choix constitue une excellente nouvelle pour l’industrie lorraine. Il permet en effet de pérenniser le site de Trémery, très dépendant de la production de moteurs diesel. Plus importante usine de moteurs diesel au monde avec 1 577 000 moteurs conçus en 2014, dont 80 % de diesel, Trémery était en effet menacé par la baisse des ventes de ce type de motorisation suite aux débats sur la pollution et les annonces d’interdiction d’accès à certains centres villes. La nouvelle ligne de production de moteurs essence permettra ainsi au site mosellan de diversifier sa production, en augmentant la part de moteurs essence qui y sont assemblés. A noter que la Communauté de Communes des Rives de Moselle avait acheté 22 hectares du site PSA de Trémery, pour un montant de 6,6 millions d’euros, afin de favoriser l’implantation de cette nouvelle ligne.

Créée en 1979, l’usine de Trémery a fabriqué le 40 millionième moteur de son histoire en janvier 2015. PSA Trémery est le premier employeur privé de Lorraine avec 3 720 salariés, dont 400 intérimaires. Outre PSA, le site fournit également Jaguar, Toyota, Ford et Land Rover. Le pôle industriel qu’il forme avec le site voisin de Metz, où 893 000 boîtes de vitesses ont été produites en 2014, regroupe au total 5 340 salariés. En comptant les sous-traitants et les emplois indirects générés, près de 12 000 emplois sont liés à la présence de PSA en Moselle.

logo PSA

29 mars, 2015 à 20:39


Laisser un commentaire