Accueil Actualité 64 millions d’euros investis par Air Liquide à Richemont

64 millions d’euros investis par Air Liquide à Richemont

2 min lues
0
0
10

Leader mondial des gaz industriels, Air Liquide emploie près de 400 personnes sur une vingtaine de sites en Lorraine, dont le plus emblématique est celui de Richemont. Ce dernier se trouve au centre d’un vaste réseau de canalisations de plus de 600 kilomètres destiné à livrer en gaz les clients industriels de ce grand carrefour transfrontalier. Afin d’adapter ses installations situées à proximité de l’autoroute A 30 aux besoins des différents bassins industriels de Lorraine, Air Liquide a investi 64 millions d’euros dans sa centrale de production de Richemont. Une nouvelle unité de séparation des gaz de l’air entièrement automatisée, baptisée Richemont 3, d’une capacité de production d’oxygène de 1 100 tonnes par jour, a ainsi été construite. Elle vient compléter les deux unités Richemont 1 et 2 qui datent des années 1970.

Depuis la fermeture des hauts fourneaux de Hayange, Air Liquide livre moins de gaz, mais plus d’oxygène et d’azote. L’entreprise dessert notamment les usines sidérurgiques lorraines d’ArcelorMittal, mais aussi luxembourgeoise de Belval et de Differdange, Riva à Neuves-Maisons, Saint-Gobain à Pont-à-Mousson, mais aussi Total et Arkéma sur la plateforme pétrochimique de Carling-Saint-Avold, ainsi qu’Ineos à Sarralbe.

La modernisation de la centrale Air Liquide de Richemont, qui a fêté son 50ème anniversaire en 2010, avait déjà été engagée entre 2004 et 2007 avec l’automatisation des unités. Le chantier avait alors permis de lever les astreintes de nuit, mais également d’améliorer le process et de réduire la consommation en énergie du site.

logo Air Liquide

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Metz relié à Marseille par le TGV

Les Lorrains appelaient depuis longtemps de leurs vœux l’ouverture d’une ligne directe ave…