Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

L’histoire cachée de la Chapelle de la Visitation du Lycée Poincaré à Nancy

La Chapelle de la Visitation du Lycée Poincaré de Nancy a été construite à la fin du XVIIIème siècle. Son histoire est liée à celle des Sœurs des Visitandines. Plus d’un siècle plus tôt, celles-ci acquirent la ferme et les terrains agricoles sur lequel leur couvent, devenu établissement scolaire au début du XIXème siècle, a été bâti. A l’époque, le site ne se situait pas à l’intérieur de la ville de Charles III.

intérieur coupole Chapelle Visitation Nancy

Intérieur de la coupole de la Chapelle de la Visitation à Nancy (Crédits photo : François BERNARDIN pour Wikipédia)

Pendant plus de cent ans, les sœurs prièrent dans la grange de la ferme qui est aujourd’hui occupée par le cloître du couvent. La chapelle fut édifiée par le premier évêque du tout jeune diocèse de Nancy, à savoir Louis-Apollinaire de la Tour du Pin-Montauban. Les fonds affluèrent alors de toute l’Europe, parfois clandestinement, dont notamment d’Autriche, refuge des descendants des Ducs de Lorraine. L’architecte s’appuya sur un traité italien. Le style de la chapelle tranche singulièrement avec celui des constructions de l’époque. L’édifice, de plan cubique, est en effet couronné d’une coupole, elle-même atypique. Les carreaux qui y sont dessinés deviennent de plus en plus petits à mesure qu’ils se rapprochent du sommet, de manière à former un trompe-l’œil et à donner une impression de grandeur.

Même la franc-maçonnerie participa au financement de la chapelle. Le neveu d’une mère supérieur obtint en retour son autorisation pour y organiser des réunions. A la mort de sa tante, il réussit à trouver un accord financier avec celle qui lui succéda. C’est la raison pour laquelle plusieurs symboles francs-maçons sont taillés dans les pierres de l’édifice religieux. En 1791, les hordes révolutionnaires françaises détruisirent une grande partie des portraits des Ducs de Lorraine. Le nouvel Etat français transforma alors la chapelle en « musée des saisies révolutionnaires ». Celui-ci rassembla quelques-unes des rares œuvres commandées par la famille ducale de Lorraine telles que L’Annonciation, peinte par Le Caravage en 1608, ou encore une copie des célèbres Noces de Cana de Véronèse, réalisée par Claude Charles en 1702, afin de décorer le couvent des Cordeliers de Nancy. Un professeur de dessin s’installa également en ces lieux pour y donner des cours. La chapelle devînt ainsi en quelque sorte le premier musée lorrain et la première école des Beaux-arts de Lorraine. En 1802, le couvent des Visitandines et celui voisin des Minimes furent reconvertis en lycée impérial.

A noter que la Chapelle de la Visitation est ouverte lors des Journées européennes du patrimoine. Il est également possible de la visiter occasionnellement par petits groupes sur demande. Nous vous conseillons enfin de passer aussi par la bibliothèque voisine qui abrite un fonds ancien remarquable qui a su échapper aux pillages des dernières guerres.

(Source : Est Républicain du 18/01/2015)

4 février, 2015 à 21:25


Laisser un commentaire