Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

L’EPS du collège et du lycée de Longlaville menacée

Dès septembre 2015, l’Education Physique et Sportive (EPS) au sein du Lycée Professionnel Reiser et du collège des sites de Longlaville et d’Herserange va être mise à mal. En effet, la municipalité de Longlaville va transformer la salle de musculation de la Halle des sports, destinée aux cours d’EPS du Lycée Professionnel, en club house pour le tennis club de la ville. Cette réquisition dégrade directement les conditions de travail des jeunes du LP sur leurs cycles de musculation et impacte directement la programmation des activités sportives des collégiens.

De plus, dans le cadre de la fusion des collèges de Longlaville et d’Herserange, un projet de rénovation est en cours dans lequel l’EPS ne trouve pas sa place.  Aucune infrastructure n’a été prévue pour permettre l’enseignement de cette discipline obligatoire. Le futur collège de 500 élèves partagera la Halle des sports de Longlaville, amputée de sa salle de musculation, avec les 250 élèves du lycée. Avec un seul gymnase pour 750 élèves en 2017, l’EPS ne parviendra pas à conserver l’enseignement de qualité d’aujourd’hui. Pire encore, elle ne sera plus en mesure de respecter les programmes de l’Education Nationale et verra une offre de formation riche se détruire.

Une table ronde s’est tenue le jeudi 15 janvier avec la mairie de Longlaville, les représentants du Conseil Général de Meurthe-et-Moselle (CG) et du Conseil Régional de Lorraine (CR), le corps d’Inspection Pédagogique Régional de l’EPS et les chefs des deux établissements, afin de trouver des solutions. Aucune décision n’a été prise, l’argument financier faisant barrage.

La tâche est d’autant plus compliquée que les interlocuteurs ne sont pas les mêmes selon les établissements – le CG pour les collèges et le CR pour les lycées – et qu’aucun n’assume ses responsabilités. La mairie de Longlaville, pour sa décharge, serait prête à injecter de l’argent dans un projet commun …

Après avoir pris le temps d’alerter, de discuter, de démontrer et d’expliquer l’impact négatif de telles décisions, les enseignants d’EPS des deux établissements entrent progressivement dans l’action pour de mieux se faire entendre.

2 février, 2015 à 21:45


2 Commentaires pour “L’EPS du collège et du lycée de Longlaville menacée”


  1. Karine Lainé écrit:

    Bonjour,
    Bon courage aux collègues d’EPS. Quand je pense que ceux-celles ci ne sont ni formés ni payés pour entreprendre de telles actions, d’une telle ampleur et nécessitant autant de temps, ça me met en colère.
    Je diffuse donc l’information, ce que j’espère le SNEP local fera aussi ( je me méfie même des représentants du SNEP maintenant, c’est dire ! ),
    Bonne continuation,
    K.L

  2. SAILLET écrit:

    Merci Karine !

    Je suis prof d’EPS au collège de Longlaville et c’est vrai que ce ne pas facile de se faire entendre … Cependant, le Snep nous donnent pas mal de billes. Les parents sont entrain de se mobiliser (les mails commencent à tourner).
    Nous avons créé une page Facebook : SOS EPS LONGLAVILLE
    On distribue des tracts, on envoie des couriers au CG, CR, DSDEN, élus des villes alentours, on fait des réunions d’info, on utilise les réseaux sociaux, mais ça ne bouge pas beaucoup.
    Affaire à suivre…
    Alice


Laisser un commentaire