Centre de ressources numériques sur la Lorraine
  • Accueil
  • > Actualité
  • > Investissements et nouveaux contrats à l’usine FVM Technologies de Villers-la-Montagne

Investissements et nouveaux contrats à l’usine FVM Technologies de Villers-la-Montagne

Durement éprouvée par la crise, l’usine FVM Technologies de Villers-la-Montagne est en train de redresser la barre. Le Groupe Arche, qui possède cinq autres sites en France et en Espagne, a en effet décidé de confier à l’équipementier automobile lorrain la production de pièces de moteurs en aluminium pour Renault-Nissan. Quatre millions d’euros ont dernièrement été investis dans cette optique dans de nouvelles lignes de production et la création d’un atelier d’usinage.

Spécialisé dans la fonderie et la fabrication de pièces en aluminium complexes, FVM Technologies emploie 270 salariés, contre 440 en 2007. Le site lutte depuis trois ans contre la baisse récurrente de son chiffre d’affaires et le désengagement progressif de PSA Peugeot-Citroën, son client historique et propriétaire de l’usine jusqu’en 2002. Pour remédier à cette situation, les dirigeants ont réussi à diversifier leur clientèle, afin de ne plus dépendre d’un seul donneur d’ordre. Si bien que le site est désormais homologué par quatre nouveaux constructeurs : Ford, Audi, Renault-Nissan et Daimler-Mercedes.

A noter que trois millions d’euros supplémentaires seront investis cette année dans l’installation de presses à la demande de l’équipementier allemand Getrag, spécialisé dans les boîtes de vitesse, afin de préparer l’exécution d’un contrat de 140 millions d’euros avec Daimler. Celui-ci devrait créer 150 emplois à partir de 2017 à Villers-la-Montagne. FVM Technologies continuera enfin de fournir à PSA des pièces destinées à des modèles anciens.

30 janvier, 2015 à 23:23


Un commentaire pour “Investissements et nouveaux contrats à l’usine FVM Technologies de Villers-la-Montagne”


  1. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Le site FVM Technologies de Villers-la-Montagne, situé près de Longwy, est repris par le groupe chinois Jinjiang, numéro trois de l’aluminium dans l’Empire du Milieu. Avec l’usine lorraine, Jinjiang reprend au total trois des quatre sites du Groupe Arche, dont également SAM Technologies à Viviers dans l’Aveyron et Alfisia à Barcelone. Le groupe Arche avait été placé en redressement judiciaire en décembre 2015 puis en liquidation judiciaire en juin 2017. La société chinoise, qui s’intéresse au marché européen, avait déposé son offre au Tribunal de Commerce de Paris au dernier moment.

    Rappelons que FVM Technologies fabrique des pièces de carters pour l’automobile. Trente emplois seront supprimés sur le site, où travaillent actuellement 216 personnes, dont 21 intérimaires.

    A noter enfin que le repreneur chinois a annoncé vingt millions d’euros d’investissement sur trois ans chez FVM Technologies, afin de réindustrialiser l’outil productif.


Laisser un commentaire