Centre de ressources numériques sur la Lorraine
  • Accueil
  • > Actualité
  • > De nouvelles missions pour les douaniers messins après l’abandon de l’Ecotaxe

De nouvelles missions pour les douaniers messins après l’abandon de l’Ecotaxe

Les douaniers messins du Service de la Taxe Poids Lourds (STPL), qui ont fait les frais de l’abandon de l’Ecotaxe décidé par le gouvernement français, devraient être affectés à de nouvelles tâches : le prélèvement de la taxe à l’essieu ou Taxe Spéciale sur certains Véhicules Routiers (TSVR), qui a représenté un montant de 168 millions d’euros collectés en 2013 et à laquelle sont assujetties les entreprises, ainsi que la gestion de la Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Energétiques (TICPE) qui est restituée aux convoyeurs de marchandises (270 millions d’euros en 2013) et aux transporteurs de personnes comme les ambulanciers ou encore les taxis (32 millions d’euros).

Les activités TSVR et TICPE de l’interrégion des douanes de Metz, qui regroupe la Lorraine, la Champagne-Ardenne et l’Alsace, devraient donc être transférées à Metz au cours du premier semestre 2015. Ce sera ensuite le tour de celles des autres interrégions. L’ensemble devrait être centralisé à Metz au 31 décembre 2016. 107 douaniers devraient au total être assignés à ces missions, contre 130 à l’heure actuelle partout en France. Metz perd par conséquent une quarantaine d’emplois dans la mesure où 150 personnes devaient initialement être regroupées pour l’Ecotaxe dans le cadre des compensations aux suppressions de postes consécutives aux iniques et odieuses restructurations militaires.

A noter enfin que la création du service messin devrait engendrer la fermeture d’autres bureaux, à l’image de celui de Bar-le-Duc, où quatre douaniers s’occupent de la collecte des TSVR et TICPE. Ou comment déshabiller Paul pour habiller Jacques …

(Source : RL du 24/01/2014)

26 janvier, 2015 à 20:42


Laisser un commentaire