Centre de ressources numériques sur la Lorraine
  • Accueil
  • > Actualité
  • > Julien Strelzyk : « Les problèmes techniques peuvent créer des moments drôles »

Julien Strelzyk : « Les problèmes techniques peuvent créer des moments drôles »

Dans une interview exclusive accordée au Groupe BLE Lorraine, Julien Strelzyk, humoriste lorrain originaire de Metz, nous dévoile les coulisses de son nouveau spectacle et la place qu’il attribue à l’humour dans les relations avec autrui. 

Pouvez-vous nous présentez votre nouveau spectacle ?

Julien Strelzyk : « Mon spectacle s’intitule « En route vers l’Olympia ! » J’ai modifié à deux reprises la mise en scène et de nombreux sketchs. C’est la version 3 du spectacle. Je présente ce qui me stresse : discussions inutiles, l’utilisation du GPS par mon père, les onomatopées par SMS, les interviews de footballeurs … »

Image de prévisualisation YouTube

Vous n’en êtes pas à votre première représentation ni à votre première montée sur scène. Avez-vous une anecdote à nous livrer ?

« En presque quatre ans, je suis monté sur scène 400 fois. Je n’ai pas encore la chance d’avoir un régisseur qui assure toutes les dates. Alors les problèmes techniques peuvent créer des moments drôles. Le micro se décroche, ne fonctionne pas, le son n’est pas lancé au bon moment … A chaque fois, c’est un bon exercice d’improvisation ! Parfois, le public nous demande à la fin : « c’était fait exprès ? » C’est un beau compliment d’ailleurs ! »

En quoi les relations entre Metz et Nancy, parfois tumultueuses, vous ont elles inspirées ?

« Dans ce sketch, j’essaie de comprendre d’où viennent cette rivalité et cette tension difficile à cerner. Je suis pour la paix entre ces deux « nations » ! »

PHO_0924

Julien Strelzyk sait improviser quand il le faut (Crédits photo : Julienverslolympia)

Si l’autodérision peut s’apparenter à une certaine d’ouverture d’esprit, comment ne pas froisser certaines susceptibilités ? L’humour permet-il de combattre les clichés ?

« J’interviens parfois dans des séminaires d’entreprise. Et souvent, les organisateurs ont peur des réactions des dirigeants quant aux blagues que je ferai sur l’entreprise. Je pense que si c’est seulement de la dérision, et si c’est bien formulé, cela ne peut pas heurter. En effet, l’humour et les one man shows permettent ce recul et de réfléchir à certains sujets qui n’avaient pas, pour le moment, fait l’objet d’une réflexion. Je joue un sketch sur les interviews de footballeurs. A la fin du spectacle, on me dit : « C’est exactement ça ! »

Julien Strelzyk

Julien Strelzik entend rester sur sa lancée (Crédits photo : Julienverslolympia)

Peut-on rire cependant rire de tout ? Les caricatures et les stéréotypes mis en avant par les Alsaciens dans le cadre d’une éventuelle fusion avec la Lorraine vous ont-ils fait réagir ?

« Toutes les appartenances à des communautés sont des sujets sensibles. J’aime, dans mes sketchs, que l’on ne se sente pas agressé. Cela reflète aussi ma personnalité. Je peux comprendre que des personnes soient choquées par une caricature oui. »

 

Julien Strelzyk est en tournée en Lorraine.

Il sera :

Le 12 décembre au Lycée Daunot de Nancy pour le Téléthon

Le 13 décembre au NEC de Marly au profit du Téléthon également

Le 10 janvier à Sarrebourg au centre socio-culturel

Le 16 janvier en 1ère partie de Jean-Marie Bigard à Créhange

Le 23 janvier à Troussey, en Meuse

Le 30 janvier à la Salle Braun à Metz

Le 31 janvier à la MJC étoile de Vandœuvre-lès-Nancy

Le 20 février, il organise un plateau d’humour réunissant dix humoristes au Capitole de Saint-Julien-lès-Metz.

Le 7 mars, il se produira au CAC de Saint-Avold pour fêter son 4ème  anniversaire scénique.

 

Vous trouverez plus de renseignements sur son site : www.julienverslolympia.fr.

Retrouvez également Julien Strelzyk sur la page consacrée à l’humour lorrain sur BLE Web TV.

Le Groupe BLE Lorraine remercie Julien Strelzyk pour le temps qu’il nous a accordé.

10 décembre, 2014 à 21:42


Laisser un commentaire