Centre de ressources numériques sur la Lorraine
  • Accueil
  • > Actualité
  • > Forbach, ville test pour la chaudière à hydrogène et à pile à combustible

Forbach, ville test pour la chaudière à hydrogène et à pile à combustible

Ancien bastion du charbon lorrain, Forbach est en passe de devenir le laboratoire du chauffage du futur et plus particulièrement de celui à hydrogène, réputé plus écologique et économique.

Viessmann et GrDF pour les chaudières, ainsi que Panasonic pour la pile à combustible, sont en effet en train d’expérimenter depuis un mois leurs prototypes dans des appartements et des équipements publics ne dépassant pas 120 mètres carrés dans la cité du Bassin houiller. Deux chaudières à hydrogène ont été installées à la crèche Arc-en-ciel, dans le quartier du Wiesberg, et dans le logement communal du concierge de l’école de musique et de la salle de gymnastique. Une autre chaudière équipera fin octobre deux logements situés Rue des Alouettes. Ces prototypes disposent également d’une pile à combustible, élément indispensable à la transformation du gaz naturel en hydrogène, qui, mélangé à l’air, produit de la chaleur et de l’électricité. La pile fonctionne pendant vingt heures en continu. A l’heure actuelle, la chaudière est capable de produire de la chaleur pour alimenter un radiateur (750 watts à l’heure) et de l’électricité pour quelques lampes (1 kilowatt à l’heure). Par conséquent, un complément au gaz naturel s’avère encore nécessaire pour suppléer la technologie à l’hydrogène. Viessmann mise néanmoins sur une économie de 20 % sur les factures de gaz et d’électricité à la crèche du Wiesberg et dans le logement du concierge. L’idée est ensuite que l’expérimentation menée à Forbach débouche sur une production en série de chaudières à pile à combustible et une commercialisation. Il faut aujourd’hui compter entre 10 000 et 15 000 euros pour une telle installation. Mais les économies à moyen terme doivent rapidement permettre d’amortir l’investissement.

Forbach n’a pas été choisi par hasard par les industriels pour mener ce test. La ville est déjà à la pointe dans ce domaine. Elle abrite en effet un Pôle de compétences Alphea hydrogène. Des ingénieurs travaillent depuis plusieurs années sur ce gaz et ses applications.

Cela dit, cette technologie innovante n’est pas autorisée à l’heure actuelle en France. L’idée de ce test est donc aussi de faire évoluer la législation. L’expérimentation, qui doit durer jusqu’en 2015 à Forbach, représente un investissement de près de 200 000 euros pour les collectivités territoriales.

(Source : RL du 12/10/2014 et du 17/10/2014)

26 novembre, 2014 à 22:40


Un commentaire pour “Forbach, ville test pour la chaudière à hydrogène et à pile à combustible”


  1. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Pour la première fois en France, trois chaudières fonctionnant avec une pile à combustible et à l’hydrogène ont été testées durant deux ans à Forbach. Initiée par GRDF en partenariat avec Viessmann, ce test devait valider que la technologie était au point. Les résultats énergétiques sont bons. La commercialisation du produit constitue désormais la prochaine étape. Rappelons que les chaudières expérimentales ont été branchées dans un logement de concierge, dans une crèche accueillant 25 enfants et dans un petit collectif d’habitation.

    La pile à combustible transforme le gaz naturel en hydrogène qui produit de la chaleur mais aussi et maintenant de l’électricité. A Forbach, les piles ont permis de couvrir 100 % des besoins en chauffage et de production d’eau chaude, ainsi que 25 à 50 % des besoins en électricité comme l’éclairage. Si bien que la facture d’électricité a baissé de 40 à 100 euros par an. Chaque bâtiment a pu couvrir 20 à 30 % de ses besoins en électricité, en sachant que le système reste encore perfectible. Une diminution des émissions de CO2, allant parfois jusqu’à 20 %, a par ailleurs été constatée. La législation française doit maintenant évoluer, afin de lancer la commercialisation de cet équipement à grande échelle sur le marché de l’habitat individuel.


Laisser un commentaire