Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.
  • Accueil
  • > Actualité
  • > Guerre de 1870-1871 : le Monument de Mars-la-Tour dépouillé d’un de ses hauts-reliefs par des voleurs !

Guerre de 1870-1871 : le Monument de Mars-la-Tour dépouillé d’un de ses hauts-reliefs par des voleurs !

L’un des deux hauts-reliefs qui ornait la nécropole de Mars-la-Tour a dernièrement été dérobé. Ce n’est malheureusement pas la première fois que le monument est victime de vandalisme.

Monument_morts_Mars_la_Tour

Le Monument aux Morts de Mars-la-Tour n’est malheureusement plus ce qu’il était (Crédits photo : Wikipédia et non « DR » pour Droits Réservés comme on le voit dans certains quotidiens régionaux papiers médiocres peu soucieux de leurs sources)

En effet, en août dernier, des individus mal avisés, armés vraisemblablement d’un pied de biche, avaient déjà tenté de s’emparer de l’autre sculpture en bronze de 250 kg en essayant de la désolidariser de son coffrage, sans savoir que des colonies d’abeilles se nichaient derrière elle. Les hyménoptères avaient alors fait fuir les voleurs. Suite à ce premier avertissement sans conséquence, les élus de Mars-la-Tour avaient décidé de mettre la pièce à l’abri dans l’église communale. Le maire avait parallèlement signalé les faits au ministère des anciens combattants, à qui la responsabilité de l’édifice incombe, afin que toutes les dispositions soient prises pour sécuriser les lieux et remplacer les deux hauts-reliefs par des répliques. A ce jour, son courrier est resté lettre morte. C’est dire tout l’intérêt qu’il a suscité à Paris. Sauf que maintenant il est trop tard, le mal a été fait, vraisemblablement par des ferrailleurs sans scrupule, pour qui seul le métal fondu n’a de la valeur.

Une plainte a été déposée à la communauté de brigades de Mars-la-Tour et une enquête a été ouverte. Des relevés effectués aux abords du site ont mis en évidence des ornières, signes d’un départ précipité du véhicule, ainsi que des traces laissées par le haut-relief. Ce dernier a certainement été traîné sur plusieurs mètres avant d’être chargé.    

Rappelons que le Monument Bogino a été symboliquement érigé à Mars-la-Tour, seul village de la Bataille du 16 août 1870 qui ne fut pas pris par les Allemands. Trois jours après cet épisode sanglant, le conseil municipal de l’époque avait pris un arrêté obligeant la population à enfouir les cadavres des hommes et des chevaux à leur charge. En cet été caniculaire et pour éviter toute propagation de maladies, les habitants avaient rassemblé les cadavres qui jonchaient le bourg et ses alentours dans une fosse commune sur laquelle, cinq ans plus tard était érigée cette stèle. Aujourd’hui encore, les corps de 1 500 soldats morts au combat y reposent.

(Source : RL du 30/10/2014)

Retrouvez d’autres sites et monuments lorrains à sauver sur BLE Fondation.

1 novembre, 2014 à 13:05


2 Commentaires pour “Guerre de 1870-1871 : le Monument de Mars-la-Tour dépouillé d’un de ses hauts-reliefs par des voleurs !”


  1. CV57 écrit:

    Bonjour,
    Ce n’est peut pas tout à fait le dernier de ces larcins métalliques dans les zones de mémoire collective, on ne peut que donner raison au maire de Mars La Tour : la prévention est une priorité.
    Qui peut porter globalement l’action ? Sans doute pas la mission des anciens combattants dont l’essentiel des dotations est constitué de dépenses de fonctionnement, de solidarité et d’indemnisations.
    Peut on avancer l’hypothèse que ce soit aux collectivités de se prendre en main et de montrer qu’elles savent oeuvrer dans l’urgence et l’opérationnel pour assurer une meilleure protection des patrimoines locaux ?

  2. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Bonjour,

    Merci de votre commentaire. En effet. Cela dit, la question n’est pas tant celle de la compétence que de la propriété du monument. Les collectivités peuvent-elles intervenir, même dans l’urgence, sur des œuvres / biens qui ne leur appartiennent pas sans risquer en retour de se retrouver engluées dans des procédures judiciaires si un problème est soulevé ? Car on en est là dans la société actuelle.


Laisser un commentaire