Centre de ressources numériques sur la Lorraine
  • Accueil
  • > Actualité
  • > Jeu vidéo : Ubisoft plonge dans l’histoire de la Grande Guerre en Lorraine

Jeu vidéo : Ubisoft plonge dans l’histoire de la Grande Guerre en Lorraine

Connu pour ses célèbres titres tels que Assassin’s Creed, Far Cry ou encore Watch Dogs, Ubisoft développe également des hits qui procurent une expérience de jeu intense. Le dernier en date, intitulé Soldats inconnus : Mémoires de la Grande Guerre, est dans cette lignée.

jeu Ubisoft soldats inconnus

Ubisoft plonge dans l’univers de la Première Guerre Mondial en Lorraine (Crédits image : Ubisoft)

Le jeu met en scène quatre personnages ordinaires, des soldats inconnus : Karl, expatrié en France, doit retourner en Allemagne contre son gré lors de la déclaration de guerre, laissant derrière lui femme et enfant ; Emile, son beau-père, revêt l’uniforme français ; Freddie, colosse américain en deuil, combat pour la France dans les rangs de la Légion étrangère ; Anna, jeune Belge devenue infirmière sur les lignes du front.

La partie démarre avec Emile, suffisamment âgé pour être grand-père, mais pas assez pour échapper à la mobilisation. Après un transit par la Gare de l’Est, à Paris, il se retrouve sur le front en Lorraine contre les Allemands. Il reçoit auparavant son paquetage et une formation réglementaire à la caserne de Saint-Mihiel.

Véritable fenêtre sur notre passé, le jeu raconte une histoire de quatre destins croisés, d’un amour brisé et d’un monde voué au chaos. Entre amitié, sacrifice et tragédie, chaque personnage tente de survivre à l’horreur des tranchées de Verdun, afin de préserver son humanité face aux atrocités de la Première Guerre Mondiale.

Contrairement à des jeux de guerre plus classiques comme Call of Duty, le dernier né d’Ubisoft, qui possède une identité forte grâce à des musiques orchestrales et à un univers artistique influencé par la bande dessinée, propose une expérience unique, poétique et mélancolique. Bref, un regard neuf et envoûtant sur la Grande Guerre.

(Source : Mylorraine)

29 octobre, 2014 à 21:04


6 Commentaires pour “Jeu vidéo : Ubisoft plonge dans l’histoire de la Grande Guerre en Lorraine”


  1. Herlock écrit:

    Merci pour cette info. Aucune pub n’a été faite sur ce jeu, malgré le centenaire de la Grande Guerre et son prix accessible.
    Je vais sûrement le prendre en téléchargement sur PC, je pourrai vous donner un avis si vous le souhaitez.

  2. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Merci de votre commentaire. Oui, avec plaisir. Le retour d’expérience d’un joueur serait plus qu’intéressante !

  3. Lorrain écrit:

    Merci beaucoup pour ce petit coup de pub bien nécessaire,promo du jeu inexistante,vraiment dommage !

    Effectivement il serait vraiment sympa de votre part Herlock un avis sur ce jeu un fois jouer. :)

  4. Herlock écrit:

    J’ai téléchargé le jeu depuis 2 semaines, mais par manque de temps je n’y avais pas encore joué.
    Après quelques heures, voici donc mes impressions.

    Visuellement le jeu est très agréable, style bande dessinée. Le parti pris ici d’utiliser un style non réaliste permet de traiter un sujet grave sans tomber dans l’ultra-sanglant.

    Qu’on ne s’y trompe pas: le ton est très juste, et on ne cherche pas à « enjoliver » l’horreur de la guerre. Seulement on ne veut pas choquer les joueurs, on veut les amener à se pencher sur ce qui s’est passé il y a 100 ans et qui nous parait pourtant si proche.

    Pas non plus de parti pris concernant les belligérants: il n’y a pas d’un côté les « gentils » alliés et de l’autre les « sales bochs ». Tout le monde est dans le même bateau. Je trouve même très bien d’avoir choisi de traiter le sujet du point de vue de ceux qui avaient dans leur famille des français et des allemands. Cela permet de relativiser sur l’absurdité de la guerre quand on voit ce qu’elle peut obliger à faire, en mettant face à face des membres d’une même famille.

    Les musiques sont sublimes, et nous plongent dans cette ambiance mêlant à la fois des scènes très touchantes, voire légères, et d’autres beaucoup plus graves.

    Le côté culturel du jeu le rend fort intéressant, bien qu’il n’est pas obligatoire de lire les différents articles historiques si on n’en a pas envie (mais ce serait dommage de ne pas le faire). La collaboration avec la série documentaire Apocalypse est tout à fait appropriée.

    Le jeu en lui-même n’est pas d’une difficulté extrême, et c’est tout à fait ce qu’il me fallait car je suis un joueur occasionnel. Je ne suis donc pas rebuté à vouloir y jouer. Il s’agit d’un jeu mêlant un peu d’action et beaucoup de tableaux avec des énigmes à résoudre pour pouvoir avancer. Si on bloque vraiment quelque part, une aide intégrée nous fourni des indices. Il est un peu dommage que le jeu soit très linéaire, pas vraiment de liberté pour se promener un peu partout. Mais là n’est pas le but de ce jeu.

    Je n’ai pas encore fini le jeu, mais quand j’y joue je me sens obligé de ne pas le prendre à la légère, comme si je devais mettre un point d’honneur à me souvenir de ce qui s’est passé ici, chez nous, il y a maintenant un siècle. Et rien que pour ça, ce jeu en vaut vraiment la peine.

    Je vous en reparlerai quand je serai arrivé à la fin de cette histoire.

  5. Lorrain écrit:

    Merci beaucoup Herlock pour vos impressions.
    Jeu qui me tente grandement.

  6. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Merci à Herlock pour son très riche commentaire sur ses impressions de jeu.


Laisser un commentaire