Accueil Actualité Innovation : une barre d’effarouchement pour protéger le petit gibier du fauchage

Innovation : une barre d’effarouchement pour protéger le petit gibier du fauchage

2 min lues
0
0
210

Dans la cadre d’un partenariat avec la Fédération des chasseurs de la Moselle, les élèves de 1ère année de CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) en serrurerie-métallerie du Lycée Professionnel interentreprises de Boulay-Moselle ont mis au point une barre d’effarouchement des faisans et autres petits gibiers, afin de les protéger du fauchage. Placée à l’avant de la cabine des tracteurs, cette dernière permet de prévenir les animaux du danger. Effleurés, ils ont le temps de s’enfuir avant le passage des lames.

moissonneuse-batteuse

Les moissons sont souvent fatales à de nombreux petits animaux (Crédits photo : Wikipédia)

A la fenaison, le fauchage n’épargnait pas les couvaisons de gibier à plumes, ni même râles des genêts, faons ou lièvres reposant à terre. De nombreux animaux disparaissaient après le passage des engins agricoles, malgré des techniques de fauchage tardif accompagné de lâcher de chiens. L’idée est à présent de faire adopter cette nouvelle solution de protection de la faune aux agriculteurs et de l’étendre à l’ensemble de la Lorraine.

A noter enfin que la préservation du faisan passe également par le repeuplement des secteurs ravagés. C’est dans cette optique que le premier groupement d’intérêt cynégétique faisan a été mis en place l’an dernier dans un périmètre de 100 000 hectares entre Laquenexy, Morhange et Château-Salins. La zone est gérée par 35 associations de chasse. Celles-ci ont procédé au lâcher de 9 000 bêtes de souche sauvage.

(Source : RL du 28/06/2014)

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Urbanisme : le chantier autour de l’U4