Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Les formes simples s’exposent au Centre Pompidou-Metz

Coproduite avec la fondation Hermès, la nouvelle exposition du Centre Pompidou-Metz (CPM), s’intéresse aux formes simples dans le monde de l’art.

Des outils primitifs à L’oiseau dans l’espace de Brancusi (1936), l’exposition, sobrement intitulée Formes simples, mène les visiteurs à travers une promenade poétique et sensitive constituée de 300 œuvres, dont une majorité de sculptures (Jean Arp, Olafur Eliasson, Anish Kapoor, Kupka, etc.). Ces dernières ont été prêtées pour l’occasion par une centaine d’établissements, à l’image du Musée Guimet à Paris, du Musée de Chicago ou encore du Musée national d’art moderne.

Centre Pompidou Metz - Formes simples023

Très épurée, l’exposition Formes simples propose un cheminement sensoriel aux visiteurs du CPM (Crédits photo : Matthieu BAGANUS pour le Groupe BLE Lorraine)

L’exposition montre comment la nature, le travail des ingénieurs et même les formes mathématiques ont pu influencer le geste de l’artiste, à travers dix-sept sous-sections thématiques, comme par exemple la Lune, le souffle et la géométrie. On y retrouve des œuvres épurées très anciennes comme des disques de silex taillés par les Indiens d’Amérique, une statue de l’homme barbu de Haute-Egypte et une magnifique tête de figurine de Kéros remontant à 2 700 – 2 300 ans avant J-C. On constate une certaine fascination dans de nombreuses civilisations pour ces formes pures. Mais on ne sait pas d’où vient cette fascination, ni même pourquoi ces formes, très présentes dans les sociétés archaïques, ont disparu en Occident vers le Vème siècle avant J-C, avant de réapparaître au XIXème siècle.

Centre Pompidou Metz - Formes simples025

Round Rainbow d’Olafur Eliasson (Crédits photo : Matthieu BAGANUS pour le Groupe BLE Lorraine)

D’autres chefs-d’œuvre plus récents sont également présentés comme le Cube de Giacometti (1933-1934) ou Bronze spheric theme de Naum Gaho. La beauté universelle des boules d’encre noire de l’artiste mosellan Patrick Neu et le cristal soufflé par Susanna Fritscher, commande spéciale réalisée avec les cristalleries Saint-Louis, apportent enfin une touche régionale à cette ballade artistique.

Ouverte depuis le 13 juin, l’exposition Formes simples est visible jusqu’au 5 novembre 2014 en Galerie 2 du Centre Pompidou-Metz.

(Source : RL du 12/06/2014)

4 juillet, 2014 à 23:14


Laisser un commentaire