Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Othe, enclave meurthe-et-mosellane en Meuse

Depuis 1790 et la création des départements en France, le minuscule village d’Othe, situé au-dessus de la vallée de l’Othain, à deux pas de la frontière belge, entre Longuyon et Montmédy, est une enclave meurthe-et-mosellane en territoire meusien.

Othe

Othe, hameau meusien en Meurthe-et-Moselle (Crédits photo : Google Maps)

Ce hameau d’une trentaine d’habitants, avec ses trois rues et sa petite place centrale encadrée par une frêle église romane ceinturée par le cimetière communal, cultive l’esprit de clocher et une certaine douceur de vivre. La mairie est d’ailleurs un lieu de rencontres et d’échanges où le fameux couarail lorrain prend tout son sens. Othe revendique ainsi une identité propre, atypique, qui s’est forgée au fil du temps, à la lisière d’influences venues du Pays-Haut, voisin, et de ce Nord meusien avec lequel le village fait corps. Culturellement et économiquement, la commune est cependant principalement tournée vers l’agglomération de Longwy. Les habitants, qui pour beaucoup travaillent à la cité des émaux, n’ont que des avantages à être Meurthe-et-mosellans : transports scolaires gratuits, alors qu’ils sont payants en Meuse, prix du foncier plus élevé, routes mieux entretenues, connexion internet, etc.

A noter enfin pour l’anecdote que seulement 153 mètres de voirie confèrent à Othe le statut d’enclave.

27 avril, 2014 à 18:56


Laisser un commentaire