Accueil Actualité Arrivée de nouveaux militaires à Bitche

Arrivée de nouveaux militaires à Bitche

1 min lues
1
0
35

80 militaires et leur familles devraient venir renforcer d’ici l’été le 16ème Bataillons de Chasseurs de Bitche. Le 110ème Régiment d’Infanterie, qui stationne actuellement à Donaueschingen, en Allemagne, devraient en effet être dissous le 24 juin prochain. L’ensemble de son personnel sera par conséquent réaffecté dans d’autres unités du quart Nord-Est de la France.

Ces arrivées ne signifient pas néanmoins que les effectifs du 16ème Bataillons de Chasseurs de Bitche augmenteront. Elles compenseront plutôt le départ des militaires mutés dans le cadre de la diminution des effectifs de l’armée de terre française. Le ministère de la défense mettra à la disposition des 80 nouveaux arrivants des hébergements. Parmi ces derniers, on recense 25 couples qui ont entre deux et cinq enfants. Ils devraient permettre de redynamiser un peu le marché immobilier et les commerces de la cité fortifiée et peut-être même d’y maintenir des classes.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

Un commentaire

  1. Groupe BLE Lorraine

    4 juillet, 2015 à 12:14

    Les effectifs du Camp militaire de Bitche doubleront à l’automne 2015. En 2016, neuf sections devraient simultanément séjourner sur des périodes de trois mois. Le Centre de Formation Initiale des Militaires du rang (CFIM) de la cité fortifiée accueillera ainsi entre 500 et 550 personnels, contre 250 aujourd’hui. L’encadrement permanent sera également renforcé.

    Par ailleurs, l’ensemble des jeunes des unités françaises de la brigade franco-allemande sera aussi désormais instruit à Bitche. Enfin, le 16ème Bataillon de Chasseurs, qui compte déjà un millier de militaires, devrait gagner entre 100 et 150 hommes suite aux récents attentats.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Une médecine transfrontalière

La coopération médicale transfrontalière entre les hôpitaux de Mont-Saint-Martin, en Lorra…