Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Ouverture du Musée de la 2 CV à Vallérysthal

L’association Musée de la 2 CV s’est installée en 2011 dans un bâtiment de l’ancienne cristallerie de Vallérysthal, commune de Troisfontaines, dans le Pays de Sarrebourg. Les bénévoles ont en effet dû quitter l’ancienne forge de Framont, dans la vallée de la Bruche, suite à l’effondrement d’une partie de la charpente. La municipalité de Troisfontaines a vu dans l’arrivée de cette collection de 80 modèles et de milliers de pièces détachées un attrait touristique. Une convention devrait prochainement être signée pour permettre l’ouverture du site au public dès le printemps, le samedi tous les quinze jours. Pour des raisons de sécurité, chaque groupe de visiteurs sera limité à 19 personnes.

La 2 CV a été fabriquée par Citroën de 1948 à 1990 à plus de cinq millions d’exemplaires. Parmi les modèles exposés à Vallérysthal, le public pourra découvrir une méhari glacière et une 2 CV d’Angleterre. Construite à mille exemplaires entre 1952 et 1958 outre-Manche, la 2 CV y a subi un échec commercial. Officiellement, il n’en reste que cinquante exemplaires, dont quinze roulants. Il y en a un au conservatoire Citroën à Aulnay-sous-Bois et une à Vallérysthal datant de 1954. Ses flèches de direction et son pare-brise démesuré en font une exception. La voiture appartenait à un major de l’armée britannique qui avait attrapé la tuberculose et qui souffrait de problèmes de dos. Comme il était grand, il ne voyait rien assis au volant de sa 2 CV. Il a alors demandé une modification du pare-brise. La collection comporte également une 2 CV sur chenilles adaptée par un Norvégien, une 2 CV volante unique qui a participé à des meetings aériens, une 2 CV Porsche, une 2 CV pompier, des Charleston, des Dolly bicolores, une 2 CV James Bond 007, une 2 CV auto-école avec des hublots à l’arrière pour réussir ses créneaux, des 2 CV cabriolets, une 2 CV montgolfière, une 2 CV parapente, ainsi qu’une citroneta aux allures de pick-up.

19 février, 2014 à 20:14


Laisser un commentaire