Accueil Actualité Future Maison de l’enfance à Bitche

Future Maison de l’enfance à Bitche

2 min lues
3
0
133

La future Maison de l’enfance de Bitche est en construction sur le site de l’ancien 4ème Régiment de Cuirassiers. D’ici début 2015, elle rassemblera une crèche, un périscolaire de 85 places et le Relais d’Assistantes Maternelles (RAM) dans un bâtiment de 1 300 mètres carrés de Haute Qualité Environnementale (HQE). De la ouate de cellulose et de la fibre de bois seront utilisés comme isolants. La structure présentera une architecture soignée avec des volumes simples alliant bois et lumière. Elle disposera également d’un patio intérieur qui sera ouvert sur la nature, ainsi que d’une toiture végétalisée.

Avec une halte-garderie dans les locaux du Lycée Saint-Augustin mis en vente et un périscolaire mal adapté dans les salles de l’école pasteur, la Maison de l’enfance devenait indispensable pour la commune. Celle-ci représente un investissement de 3,73 millions d’euros hors taxe. Elle s’inscrit dans le cadre de la reconversion de la friche militaire du 4ème Régiment de Cuirassiers, située à l’entrée Nord de la ville, en éco-quartier qui devrait aussi comprendre un lotissement, une résidence pour seniors ou un marché couvert.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

3 Commentaires

  1. Groupe BLE Lorraine

    16 février, 2015 à 23:36

    Le 4ème Régiment de Cuirassiers de Bitche fut dissous le 28 juin 1997, après 354 ans d’existence. 850 hommes, dont 200 officiers et sous-officiers, quittèrent alors la ville. Depuis, des bâtiments ont été détruits et d’autres transformés. Mais le 4ème Cuir, comme on le surnomme, reste encore aujourd’hui une friche militaire en plein cœur de la cité. En plus des six anciens bâtiments militaires rachetés par la Sorepim pour en faire un hôtel ou une résidence pour seniors et de la Maison de l’enfant en construction, 166 logements pourraient être créés d’ici 10 ou 15 ans. L’aménagement et la transformation du quartier fera également la part belle à de nombreux espaces paysagers.

  2. Groupe BLE Lorraine

    5 décembre, 2015 à 17:30

    La société Sorepim, constituée de capitaux français, allemands et luxembourgeois, ne rachètera pas le quartier autrefois occupé par le 4ème Régiment de Cuirassiers, situé à la sortie de Bitche. Une promesse de vente avait pourtant été signée avec la Ville, mais l’entreprise n’a pas les reins assez solides financièrement pour réhabiliter les six bâtiments. La Sorepim projetait de transformer cet ancien quartier militaire en hôtel, en centre de formation hôtelière et en centre de congrès.

    C’est finalement la société à capitaux chinois Tethys, qui a déjà acquis le Collège Saint-Augustin à l’Evêché pour 1,1 million d’euros, qui devrait racheter les six bâtiments à la Ville pour 250 000 euros avant la fin de l’année. Ces derniers seraient reconvertis en hôtel et en logements destinés aux étudiants et aux intervenants du futur Pôle d’enseignement supérieur Saint-Augustin. Tethys entend y aménager un Centre national d’études littéraires, de médecine chinoise et de recherches. Au total, l’entreprise serait prête à investir dix millions d’euros dans la rénovation du collège et du 4ème Cuir. Le chantier devrait créer 500 nouveaux emplois. 80 autres seraient directement créés par Tethys pour les services et la gestion des différents pôles d’enseignement.

  3. Groupe BLE Lorraine

    9 décembre, 2015 à 20:15

    La Maison de l’Enfant a dernièrement été inaugurée à Bitche. Elle a représenté un investissement d’un peu plus de quatre millions d’euros.

    La structure a permis de regrouper le multi-accueil pour la petite enfance Les Bitchoun’, ainsi que le service périscolaire L’Ile aux enfants. Ces deux équipements manquaient en effet de place et ne disposaient pas de locaux fonctionnels.

    Le site devrait à terme être complété par un lieu d’accueil enfants-parents et un relais parents assistants maternels.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Nancy : 428 places supplémentaires en détention

Bientôt la vielle prison Charles III ne sera plus qu’un mauvais souvenir dans la cité duca…