Accueil Actualité Déconstruction de l’église du Plateau de Mont-Saint-Martin

Déconstruction de l’église du Plateau de Mont-Saint-Martin

3 min lues
6
0
20

Malgré la colère des opposants à la décision du diocèse de Nancy, la démolition de l’église Notre-Dame-de-l’Assomption, dite du Plateau, de Mont-Saint-Martin est imminente. Une Maison pastorale doit être élevée en lieu et place de l’édifice construit en 1959. Ce dernier étant devenu trop cher à entretenir au vu du faible nombre de fidèles.

église Notre-Dame-de-l'Assomption Plateau Mont-Saint-Martin

L’église Notre-Dame-de-l’Assomption à Mont-Saint-Martin (Crédits photo : Wikipédia)

Des manifestants se sont rassemblés le jour théorique du lancement des travaux de déconstruction, afin de réaffirmer leur attachement à l’église. Il faut dire qu’il aurait été plus judicieux de la réaffecter à des fins culturelles plutôt que de la détruire. Des dessins d’enfants, des fleurs et un bandeau noir ont été symboliquement accrochés aux grilles de protection du chantier.

Plus que la perte d’un symbole, les opposants dénoncent un choix inadapté, aussi bien en termes de coûts que de services. En janvier 2011, une commission « immobilier » composée de décideurs et de représentants des sept paroisses du secteur pastoral du Pays-Haut a été créée. En juin 2012, un projet, élaboré et chiffré avec le concours d’un architecte lorrain, a obtenu l’approbation de la majorité des membres. Evalué à 450 000 euros, ce programme prévoyait de conserver l’église du Plateau en l’état actuel, voire de la vendre à la commune de Mont-Saint-Martin pour la reconvertir en centre culturel. L’investissement aurait alors principalement concerné la réhabilitation de la Maison paroissiale de Longwy-Haut et l’aménagement d’un espace situé sous l’église Saint-Barthélemy de Mont-Saint-Martin en salle de réunion pour 100 personnes. Mais le projet a été abandonné en septembre dernier sans que l’on sache vraiment pourquoi. Le diocèse a alors décidé de procéder à la démolition de l’église et de construire une nouvelle Maison pastorale excentrée. Ce choix représente quant à lui une dépense de 750 000 euros. Incompréhensible.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

6 Commentaires

  1. Groupe BLE Lorraine

    5 février, 2014 à 21:30

    Les rassemblements et les pressions n’ont pas suffi. Devant des habitants en pleurs, la destruction de l’église Notre-Dame-de-l’Assomption sur le Plateau, à Mont-Saint-Martin, a commencé. Elle devrait durer une quinzaine de jours.

  2. BOULNOIS CALOYANNIS DIDIER

    6 février, 2014 à 14:24

    Bonjour, je soutiens le collectif de cette Eglise. J’aimerais entrer en contact avec ce collectif. J’attends votre réponse. Merci.
    Fraternellement
    DIDIER

  3. Groupe BLE Lorraine

    6 février, 2014 à 18:28

    Bonjour,

    Merci de votre intérêt et de votre message. Malheureusement, nous n’avons pas les coordonnées du collectif en question.

    Bien à vous,

    Le Groupe BLE Lorraine.

  4. Lionel

    16 février, 2014 à 20:14

    c’est une veritable honte de détruire un monument religieux, je pense qu’il y a qu’en France que l’on peut voir ça, contrairement à ce que le maire a dit, c’est avec son accord que la decision de detruire cette eglise a ete prise alors que la comunaute protestante de Longwy avait fait une proposition de rachat de l’eglise à l’eveque de Nancy..J’ai honte d’etre français.

  5. Pierre-Yves

    8 août, 2014 à 10:44

    Et pendant ce temps , le diocèse licencie pour motif économique.

  6. Groupe BLE Lorraine

    23 mars, 2015 à 21:21

    Un peu plus d’un an après la destruction de l’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Mont-Saint-Martin, une Maison pastorale a été érigée en lieu et place. Elle a été baptisée Notre-Dame-de-Pentecôte. Un arbre, unique dans le Pays-Haut, a symboliquement été planté devant le bâtiment de 410 mètres carrés. Il s’agit d’un Heptacodium miconioides, spécimen originaire de Chine, dont les inflorescences sont des capitules à sept fleurs. Sept, comme le nombre de paroisses du Grand Longwy appelées à utiliser ce nouveau lieu. Ce dernier comprend plusieurs salles de réunion et d’activité, un espace pouvant accueillir 80 personnes et un oratoire.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Un nouvel équipement de pointe contre le cancer inauguré à Vandœuvre-lès-Nancy

L’Institut de Cancérologie de Lorraine (ICL) a dernièrement inauguré le premier poste de t…