Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

La guillotine améliorée par un chirurgien messin

La guillotine fut pendant un temps surnommée la Louison ou encore la Louisette, du nom du célèbre chirurgien messin, Antoine Louis (1723-1792). En se basant sur des considérations anatomiques, ce dernier suggéra en mars 1792 de biseauter la lame pour rendre la décapitation immanquable et rapide. Fabriquée par le facteur de clavecin prussien Tobias Schmidt, la nouvelle machine servit pour la première fois le 25 avril 1792 pour décapiter un voleur nommé Nicolas Jacques Pelletier.

Chirurgien en chef à la Charité Salpêtrière, professeur de physiologie au Collège de Chirurgie de Paris, Antoine Louis est également l’auteur des articles traitant de chirurgie dans l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. Une partie importante de ses archives personnelles est conservée dans les collections patrimoniales de la Médiathèque Paul Verlaine de Metz au Pontiffroy.

(Source : RL du 19/10/2013)

15 novembre, 2013 à 21:23


Laisser un commentaire