Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

La Lorraine ne doit pas devenir un champ d’éoliennes

Première province éolienne française il y a quelques années, la Lorraine est aujourd’hui cinquième, une position plus conforme à sa superficie et à sa capacité en la matière. 62 parcs éoliens sont installés sur notre territoire, principalement sur les Côtes de Meuse et sur le Plateau Lorrain en Moselle. Ils représentent une puissance de 732,7 MW. 68,3 MW sont en projet.

La Lorraine est désormais devancée par la Champagne-Ardenne (1 189 mégawatts installés, 596,1 MW en projet), la Picardie (1 093 MW installés, 597 MW en projet) et la Bretagne (761 MW installés, 195 MW en projet). On observe chez nous depuis plus de trois ans une baisse croissante du nombre de constructions de parcs éoliens. Ce qui n’est pas plus mal tant le développement de ces moulins à vent du XXIème siècle avait été rapide et anarchique en Lorraine vers la fin des années deux mille avant que ne soient définies des règles d’implantation plus contraignantes, afin notamment de préserver les paysages. Par exemple, dans les environs de Boulay-Moselle, on recense 23 éoliennes dans un périmètre de 5 km² !

Depuis 2011, moins d’une dizaine de projets ont été instruits par la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement). Ils concernaient un peu plus d’une cinquantaine de nouvelles éoliennes en Lorraine. La présence de nombreuses zones militaires, radars et aéronautiques, mais également de forêts domaniales et de zones d’exclusion paysagère limiteraient la prolifération des éoliennes dans notre belle province. Le schéma régional éolien a quant à lui fixé un objectif de 1 500 MW d’ici 2020.

A noter enfin que la Lorraine s’est dotée d’un cluster, le Pôle éolien lorrain, qui regroupe 17 entreprises, dont GE Energy Power Conversion qui fabrique à Champigneulles les génératrices des turbines des éoliennes offshore d’Alstom de 6 MW, retenues par le premier appel d’offres en France il y a un. La filière emploie actuellement plus de 500 Lorrains, mais pourrait en faire travailler le double à l’horizon 2020 si de nouveaux projets venaient à voir le jour.

29 septembre, 2013 à 19:04


2 Commentaires pour “La Lorraine ne doit pas devenir un champ d’éoliennes”


  1. CrapaudVert57 écrit:

    L’impression est que le milieu des entreprises régionales n’a pas complètement vu à partir de 2004 l’importance qu’allait prendre le développement de ce secteur, et que la réaction coté production à partir des savoirs faire régionaux a été un peu longue à émerger. C’est une bien bonne nouvelle pour l’activité et pour l’emploi que le virage soit maintenant négocié, car ce domaine à encore un avenir considérable devant lui. Pour l’instant, les appels à projets de la CRE pour ce secteur, qui concernent en effet l’éolien en mer, ne font que se succéder et se rapprocher.

  2. sébastien écrit:

    Il n’y a pas un problème de déficit du vent dans notre région ? il me semble que l’on est une des régions les moins venteuses de France. Après je ne m’y connais pas du tout et ne sais pas si ça a vraiment de l’importance.


Laisser un commentaire