Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Les Lorrains sont de plus en plus seuls

Selon la Fondation de France, 200 000 Lorrains souffriraient de la solitude en 2013, soit 50 000 de plus qu’il y a trois ans.

La Fondation estime que l’homme entretient cinq réseaux de sociabilité : le familial, le professionnel, l’amical, l’affinitaire et le voisinage. Aujourd’hui, près d’un tiers des Lorrains ne peuvent s’appuyer que sur un seul de ces réseaux. Si bien que le moindre changement, un divorce, un déménagement, un décès, un licenciement ou une maladie, peut compromettre toute leur vie sociale.

Les Lorrains sont de plus en plus seuls dans Actualité

39 % des Lorrains n’ont pas de lien soutenu avec leur famille. Le délitement des liens de voisinage se confirme également, particulièrement en zone urbaine. Il toucherait 37 % des Lorrains. C’est dans le logement social que les relations semblent les plus difficiles à développer. En effet, 50 % des personnes déclarent ne pas avoir d’échange au-delà du « bonjour-bonsoir » avec leurs voisins dans ce type d’habitat. Pire, 25 % des sondés confient ne pas avoir d’amis.

Les plus de 60 ans représentent 40 % des cas d’isolement. Mais aujourd’hui aucune classe d’âge n’est épargnée. Pour la première fois, le phénomène touche aussi les 18-29 ans. Les contacts sur internet et sur les réseaux sociaux se concrétisent rarement par des rencontres. A noter enfin que la pauvreté constitue un facteur aggravant de solitude. Or, elle ne fait que progresser en Lorraine (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2012/08/29/pauvrete-en-lorraine/).

3 juillet, 2013 à 16:20


Laisser un commentaire