Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Restructurations des collèges en Meurthe-et-Moselle

Sur les 72 établissements publics que compte la Meurthe-et-Moselle, un seul fermera définitivement ses portes à la rentrée 2013, celui de Herserange, dans le Pays-Haut. Les élèves iront au collège des Trois-Frontières à Longlaville, distant de seulement 400 mètres. Il faut dire que les deux établissements comptent chacun un peu plus de 200 élèves, un nombre largement en dessous de leurs capacités d’accueil respectives. Le collège de Longlaville sera entièrement reconstruit, afin d’accueillir 500 collégiens dans des conditions optimales. Les travaux, d’une durée de trois ans, devraient démarrer courant 2014.

Le projet s’inscrit dans le Plan Collèges Nouvelles Générations lancé par le Conseil Général en 2012. Celui-ci devrait s’achever en 2018. Il prévoit d’investir 270 millions d’euros pour reconstruire onze établissements, dont le collège Vauban de Longwy et le nouveau collège de la Vallée de l’Orne né de la fusion entre ceux de Joeuf et de Homécourt. Sept autres établissements seront également entièrement restructurés, notamment les collèges de Réhon, de Longuyon et Lebrun de Longwy. La restructuration partielle de 33 cités scolaires sera enfin engagée. D’autres sites devraient quant à eux disparaître, à l’image des collèges de Piennes et Anatole France de Mont-Saint-Martin d’ici 2017-2018.

16 juin, 2013 à 11:22


Un commentaire pour “Restructurations des collèges en Meurthe-et-Moselle”


  1. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Le Plan Collèges du Conseil Général de Meurthe-et-Moselle prévoit de reconstruire à neuf les établissements de Tucquegnieux et d’Audun-le-Roman et de fermer celui de Piennes. Cette perspective provoque un tollé chez les parents d’élèves. L’opération « collèges morts » qu’ils ont organisée a rencontré un écho sans précédent. Sur près de mille élèves attendus, seuls quinze étaient présents dans les établissements scolaires concernés.

    Pour les parents d’élèves, le collège de Piennes, fort de plus de 300 élèves, est appelé à voir ses effectifs s’étoffer l’an prochain. Il est donc hors de question d’envoyer les élèves à 15 km de là, à Tucquegnieux.


Laisser un commentaire