Accueil Actualité Création du Pôle de Recherche Interdisciplinaire Archéologique Mosellan à Metz

Création du Pôle de Recherche Interdisciplinaire Archéologique Mosellan à Metz

2 min lues
2
0
41

Le Pôle de Recherche Interdisciplinaire Archéologique Mosellan (PRIAM) devrait voir le jour courant 2016 aux confins de l’Actipôle de Metz-Borny. Il s’agit de l’un des plus importants projets portés actuellement en France par le ministère français de la culture et de la communication.

Le PRIAM sera l’addition de la Maison de l’Archéologie et du Patrimoine de Metz (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/09/18/une-maison-de-larcheologie-pour-lagglomeration-de-metz/), inaugurée en novembre 2012, et du nouveau Centre de Conservation et d’Etude (CCE) de 2 900 mètres carrés du ministère français de la culture et de la communication. Cette dernière structure aura pour mission de conserver dans des conditions appropriées le million d’objets archéologiques, fruit de trente années de recherche dans la région, actuellement rassemblé au CCE de Scy-Chazelles qui a atteint aujourd’hui ses limites. L’idée est de créer un pôle d’excellence archéologique. Les efforts communs au sein du PRIAM porteront sur les conditions de conservation, la documentation et la valorisation des objets.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

2 Commentaires

  1. bloggerslorrainsengages

    1 septembre, 2013 à 14:11

    L’Etat français, via son ministère de la culture, devrait investir 7 millions d’euros dans la construction du PRIAM (Pôle de Recherches Interdisciplinaires Archéologiques de Moselle), afin de faire de Metz l’un des centres archéologiques de référence en France. Cet équipement de premier ordre en matière de stockage et de traitement du produit des fouilles préventives aura pour but d’accueillir les collections et les archives départementales et régionales rassemblées au fil du temps par les archéologues et les historiens. Ces dernières sont actuellement conservées à Scy-Chazelles dans d’anciens chais militaires exigus et encombrés. La structure, qui sera confiée à la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), bénéficiera de 2 800 mètres carrés de locaux climatisés et reliés à la Maison de l’Archéologie et du Patrimoine (MAP) de Metz-Métropole (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/09/18/une-maison-de-larcheologie-pour-lagglomeration-de-metz/). Ce centre archéologique dernier cri inauguré en 2012, après un investissement de 7 millions d’euros également, mettrait à disposition de la DRAC ses laboratoires et sa technologie, afin de constituer une sorte de mini cluster archéologique où les compétences et les équipements seraient mutualisés.

  2. Groupe BLE Lorraine

    24 juin, 2015 à 22:58

    Logé dans d’anciens chais à Scy-Chazelles depuis 1989, le Centre de Conservation et d’Etudes de Lorraine (CCEL) a pour vocation de stocker et de protéger l’ensemble du matériel archéologique extrait du sol lorrain. Avec près de 12 000 caisses et 250 palettes en magasin, soit environ un million d’objets hétéroclites, le dépôt est arrivé à saturation. Des installations flambant neuves devraient donc voir le jour en 2017. 7,5 millions d’euros seront investis dans cette opération par l’Etat français. Les travaux devraient démarrer à l’automne et s’étaler sur deux ans. La nouvelle structure disposera d’une superficie de 4 450 mètres carrés et de 17 000 mètres de rayonnages contre 4 000 actuellement. Elle sera également dotée d’appareils de pointe et des dernières technologies de conservation avec notamment une salle sèche pour le fer, une salle borgne pour le verre et une autre pour les matériaux organiques comme le bois. Elle abritera par ailleurs des bureaux pour les scientifiques et les étudiants, ainsi que des espaces de traitement des vestiges des fouilles et un centre de documentation.

    Au rythme des apports actuels consécutifs à l’essor des fouilles préventives qui représentent près de 900 caisses de mobilier par an, le PRIAM devrait être à son tour plein dans une vingtaine d’années. Quant à l’ex-CCEL de Scy-Chazelles, des vignerons du coin pourraient lui redonner sa vocation première.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Innovation en Lorraine : la Digitsole, semelle connectée et chauffante

Déjà inventeur de la « Glagla », chaussure ventilée la plus légère de la planète vendue à …