Accueil Actualité Services à la personne en Lorraine

Services à la personne en Lorraine

3 min lues
2
0
6

Selon la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi), l’offre des services à la personne aurait créé près de 10 000 emplois en Lorraine depuis le Plan Borloo de 2005. Ce dernier a ouvert le secteur, qui était le plus souvent réservé à des structures associatives, aux entreprises. Le développement a été considérable en raison des évolutions de notre société. Les familles, dont le couple travaille, ainsi que le vieillissement de la population ont créé de nouveaux besoins. Des nouveaux métiers sont également apparus.

On différencie généralement les services à la personne à ceux destinés à des publics plus fragiles, comme les personnes âgées ou les handicapés, qui nécessitent dès lors un agrément et qui restent l’apanage, à plus de 80 %, des associations telles que l’AMAPA (Association Mosellane d’Aide aux Personnes Agées, voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2012/11/02/l%E2%80%99amapa-reprise-par-doctegestio/) ou l’ADMR en Meurthe-et-Moselle. Ces structures travaillent en étroite collaboration avec les collectivités locales, notamment les conseils généraux. L’initiative du GIHP (Groupement Insertion Handicapés Physiques) de Lorraine est l’une des plus innovantes. Celui-ci a en effet lancé une ronde de nuit dans l’agglomération nancéienne qui bénéficie à une dizaine de personnes tous les jours de l’année de 22h à 6h. Les activités de confort, comme par exemple le recours aux services domestiques des ménages, sont quant à elles assurées par des entreprises, souvent de petite taille, voire par des auto-entrepreneurs.

Ce secteur en pleine expansion, qui recèle un gisement important d’emplois, peine néanmoins à recruter. L’aide à domicile reste en effet un travail difficile qui demande de la qualification, de la confiance et du relationnel. Un très fort turnover est observé dans les entreprises de la filière. Le développement de ces activités requiert enfin une adaptation des besoins en formation et en compétences nouvelles.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

2 Commentaires

  1. guill

    21 mai, 2013 à 19:05

    Bonjour,

    Il est a noter également, et pouvant expliquer le manque de candidats pour les poste de service à la personne, que le permis de conduire et un véhicule sont nécessaires, et que les horaires ne sont pas réguliers, et c’est souvent du temps partiel. De plus, globalement, et de souvenir, seules les « heures » à côté de la personne sont comptées et donc payées.
    Il y a donc beaucoup de contraintes.

    Guillaume

    PS : l’ADMR existe aussi dans les Vosges.

  2. Groupe BLE Lorraine

    20 décembre, 2014 à 18:50

    En Lorraine, un ménage sur dix a recours aux services à la personne. Le secteur compte plus de 60 000 salariés, dont 30 000 équivalents temps plein. Près de 47 000 sont salariés de particuliers-employeurs. 15 000 sont employés par des entreprises, des associations ou sont auto-entrepreneurs.

    D’ici dix ans, 6 000 emplois devraient être créés en Lorraine dans le secteur, soit 600 par an.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La Lorraine continue de souffrir

Tous les indicateurs économiques, ou presque, sont négatifs en Loraine. L’essor des créati…