Accueil Culture et patrimoine Histoire du Château de Pierre-Percée

Histoire du Château de Pierre-Percée

5 min lues
3
0
46

Les vestiges d’un château du XIIème siècle dominent encore le minuscule village de Pierre-Percée, dans le Pays des Lacs.

château Pierre-Percée

Le Château de Pierre-Percée (Crédits photo : Ji-Elle)

Le château fut le premier fief des Comtes de Salm en Lorraine. Au Xème siècle, une tour s’élevait déjà sur l’éperon rocheux. Elle était, selon certains écrits, le repaire de bandits. Au XIIème siècle, Agnès de Langstein, femme du Comte de Salm Herman, étendit la fortification sur toute l’étendue du monticule, soit sur près de 150 mètres. La muraille fut formée en blocs de grès massifs, grossièrement taillés. Une deuxième enceinte englobait des dépendances, constituées par les habitations des défenseurs. Le donjon carré, dont la ruine est encore visible, défendait l’entrée du château. Un puits très profond de quatre mètres de diamètre fut creusé près de la grande tour sur ordre d’Agnès de Langstein, afin d’alimenter la forteresse en eau. C’est celui-ci qui donna son nom à l’édifice qui devint ainsi Pierre-Percée. La configuration des lieux mettait le château à l’abri de toute attaque surprise, une centaine d’hommes suffisait pour défendre l’ensemble. Le Comte de Salm y établit sa résidence. Quelques maisons s’implantèrent en contre-bas du château et formèrent la base du village actuel. En 1132, l’Evêque de Metz Etienne de Bar, grand batailleur, décida d’assiéger la forteresse pour mettre un terme aux pillages que les soldats du château pratiquaient aux alentours. Puisqu’elle était considérée comme imprenable par la force, il décida de la réduire par la famine. Une partie de ses 10 000 hommes commencèrent alors un blocus des voies de communication. La Vallée de Celles était sous bonne garde. L’Evêque possédait en effet le château de Dame-Galle non loin des Roches de la Pierre à Cheval. Les bases de celui-ci sont encore visibles de nos jours. Par ailleurs, un groupe de soldats allemands campait près de la Roche des Corbeaux. Les hommes du Comte de Bar s’établirent quant à eux sur la Côte d’Ortomont. Le siège dura plus d’un an. Etienne de Bar finit par s’en emparer et fit passer la garnison au fil de l’épée.

Pendant les guerres du XVIIème siècle, les troupes qui ravagèrent le pays s’emparèrent de la forteresse après l’avoir incendiée. Celle-ci fut démantelée par la suite, comme beaucoup d’autres châteaux-forts lorrains, sur l’ordre de Richelieu. Le village, incendié également, fut déserté par sa population. En 1642, il ne comptait plus que deux habitants. Son église fut rebâtie en 1758. Il compte aujourd’hui 96 habitants.

Les ruines du Château de Pierre-Percée sont classées aux Monuments historiques depuis 1923.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Culture et patrimoine

3 Commentaires

  1. JF Michel

    21 mai, 2013 à 19:40

    Comment le château est il passé à la famille de Salm ?
    selon un vieux texte:
    Hermann de Salm a épousé la fille du seigneur de Pétria Perceia, Agnès de Langstein!
    ce seigneur avait un nom d’origine romaine et sa fille s’est retrouvée avec un nom germanique.
    Miracle ? NON !
    C’est un signe frappant de la mainmise des Francs sur une partie de la Lorraine qui jusque la leur échappait……

    Alors que les anciens seigneurs aient été considérés comme des brigands ? Quoi de plus normal !

  2. JF Michel

    21 mai, 2013 à 19:43

    Agnès de Langstein ..
    On a tendance à la passer à toutes les sauces …
    Il y a eut plusieurs Agnès épouses de Salm
    et les historiens en font u savant(?) mélange ….
    épisode à revoir !

  3. Groupe BLE Lorraine

    5 septembre, 2014 à 23:01

    Le Lac de Pierre Percée se situe sur les premiers contreforts des Vosges. Cette retenue d’eau artificielle de 61,6 millions de mètres cube créée par EDF, de 80 mètres de profondeur, abrite depuis 1989 un poisson rare, le corégone.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Programmes immobiliers au Golf de la Grange-aux-Ormes à Marly

Le Golf de la Grange-aux-Ormes à Marly poursuit son développement (voir : http://blogerslo…