Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Patrimoine, nature et projets à Saulny

En bordure septentrionale de l’agglomération messine, Saulny, paisible bourg de 1 540 habitants cultive son charme discret avec un atout maître : une nature omniprésente et remarquablement protégée.

Patrimoine, nature et projets à Saulny dans Culture et patrimoine saulny

L’église fortifiée veille sur le bourg et la campagne environnante (Crédits photo : commune de Saulny)

La forêt est partout. Elle se déploie autour de ce chapelet de maisons qui dévale le long d’une pente, qui mène des replis de Lorry-lès-Metz à la vaste table du Plateau lorrain. L’église fortifiée médiévale Saint-Brice, qui date du XVème siècle, les vestiges des remparts et les quatre lavoirs ajoutent du caractère au village. Mais ce qui fait avant tout la fierté de Saulny, c’est bien sa pelouse calcaire, pépite naturelle protégée par le Conservatoire d’Espaces Naturels de Lorraine. On y trouve des espèces de fleurs endémiques, aux syllabes poétiques ou intrigantes comme la marguerite de la Saint-Michel, la laîche de Haller, l’orchis grenouille ou encore l’orobanche élevée. Depuis quelques mois, des moutons y sont en pâture, afin de l’entretenir de manière écologique.

Une nouvelle espèce d’écrevisse menacée, l’écrevisse à pieds blancs, a également été récemment découverte dans le ruisseau de Saulny qui a été renaturé. C’est à partir du mois de mai qu’elle s’observe le mieux, la nuit, à la lueur d’une lampe de poche.

A noter enfin que Saulny ne se repose pas que sur son passé, puisqu’un lotissement de huit hectares, comprenant 46 pavillons, va bientôt se construire à l’orée de la commune. Il devrait apporter une centaine d’habitants supplémentaires. Le presbytère pourrait de même se transformer en appartement en plein cœur du bourg. La route départementale qui sert de rue principale est par ailleurs en cours de sécurisation. Les réseaux secs sont enfouis progressivement, afin d’améliorer encore le cadre de vie.

22 mars, 2013 à 20:05


Laisser un commentaire