Accueil Actualité Pollution des rivières en Lorraine

Pollution des rivières en Lorraine

2 min lues
0
0
7

Le dernier grand esturgeon pêché dans la Moselle a été retiré à Sierck-les-Bains en 1938. Empaillé, ce spécimen historique de la famille des acipenséridés fait partie des réserves des Musées de la Cour d’Or, à Metz.

Pollution des rivières en Lorraine dans Actualité moselle-fleuve

Les salmonidés ont tous déserté les eaux de la Moselle (Crédits photo : DRAAF de Lorraine)

Cette évocation témoigne de l’ampleur de la dégradation du fleuve survenue en moins d’un siècle. Outre le grand esturgeon, l’alose, le saumon et la truite de mer ont également déserté les eaux de la Moselle. Mais plus encore que les grandes rivières, c’est la santé des petits cours d’eau qui préoccupe le plus les acteurs de l’environnement. Même si en vingt ans les industriels ont fait des efforts considérables, et si la capacité d’autoépuration des cours d’eau s’est améliorée, le problème des polychlorobiphényles (PCB) reste entier. Les pollutions diffuses générées par l’agriculture, véritable cocktail de pesticides, fongicides et phytocides, infestent les petits cours d’eau situés en tête de bassin. Les médicaments constituent par ailleurs une source de pollution chimique dangereuse pour la faune aquatique. Les antibiotiques et les antidépresseurs sont en effet des perturbateurs endocriniens qui peuvent changer le sexe des poissons.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Retour du TC Thionville dans l’élite du tennis féminin

Champion de France en 2003 et Vice-champion de France en 2004, le Tennis Club de Thionvill…