Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Un nouveau rucher-école à Metz ?

Le Syndicat des Apiculteurs de Metz et Environs exploite depuis 26 ans un rucher-école sur l’île du Saulcy. Un site sur lequel sont implantées huit ruches. Il sert de lieu de formation aux apprentis apiculteurs. Il permet également au syndicat de recevoir des scolaires. 784 élèves ont ainsi pu découvrir les abeilles au rucher-école en 2012. Mais le bâtiment préfabriqué tombe en ruine. En décembre dernier, des infiltrations d’eau ont encore accéléré sa dégradation. Le syndicat est dans l’incapacité de faire des travaux. Le rucher-école est installé sur un terrain appartenant à l’Etat français. Le bail actuel, qui s’achève en 2015, ne sera reconduit que pour une courte durée, les Domaines n’accordant pas de bail sur le long terme. Dans ces conditions, il est impossible de réaliser le moindre investissement. La seule solution consiste à trouver un autre terrain sur lequel un nouveau rucher-école de qualité pourrait s’installer durablement.

3 mars, 2013 à 23:43


2 Commentaires pour “Un nouveau rucher-école à Metz ?”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Il y a actuellement quatre ruchers à Metz : au Parc de la Seille, au Parc du Pas du Loup, à La Grange-aux-Bois et au Chemin sous les Vignes. La municipalité prévoit d’en installer deux autres à Magny et dans le secteur des Deux Fontaines. Les services municipaux n’utilisent plus aucun produit phytosanitaire dans les parcs et jardins de la ville. Avec de nombreuses variétés de fleurs, ces espaces verts constituent un environnement idéal pour les abeilles.

  2. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Le Pays Messin abrite plus de 1 500 ruches d’amateurs, réparties dans les quartiers de Metz et les villages environnants, à l’image de Pouilly, Lorry-Mardigny, Vantoux, Vigy, etc. Depuis quelques années, les communes, les entreprises, ainsi que les zones artisanales et commerciales installent des ruches. La prise de conscience écologique est certes indéniable, mais ces différentes initiatives sont aussi pour certaines un coup marketing. Les élèves des écoles de Moulins-lès-Metz sont par exemple amenés à récolter le miel des ruches installées à Waves. A Trémery, ce sont les membres d’une association de salariés de PSA Peugeot-Citröen qui s’occupent des huit riches implantées aux abords de l’usine. La Ville de Metz dispose quant à elle depuis cinq ans et l’arrêt de l’utilisation des produits phytosanitaires de quatre ruchers municipaux, gérés par des apiculteurs du syndicat apicole de Metz et environs. Les ruches se situent au Parc de la Seille, au Parc du Pas-du-Loup, à La Grange-aux-Bois et au Chemin Sous-les-Vignes. Le miel recueilli (45 kg par ruche) est partagé entre l’apiculteur et la Ville, qui en fait des cadeaux de relations publiques. C’est important pour la biodiversité qu’il y ait beaucoup de ruches disséminées sur le territoire, plutôt qu’une ou deux grandes concentrations. Cela permet en effet de tisser un réseau de veille sanitaire face aux fléaux qui menacent les ruchers.


Laisser un commentaire