Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Hayange : le destin du P3 s’achève dans le doute

L’effondrement des briquetages réfractaires des cowpers, fours à vent chaud qui tirent leur nom d’Edward-Alfred Cowper qui les inventa en 1857, a sonné le glas du haut-fourneau P3 (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/02/18/redemarrage-du-second-haut-fourneau-de-hayange-florange). Ils se seraient écroulés en raison du chauffage par du gaz de cokerie à titre conservatoire, en attendant un éventuel rallumage du haut-fourneau (voir : http://forumdeslorrains.forumactif.com/t1479p30-siderurgie-arcelormittal-sacrifie-la-filiere-liquide-lorraine-sur-lautel-des-profits#6358). Or, ces cowpers ont été chauffés pendant des décennies par du gaz de haut-fourneau. Très pauvre d’un point de vue calorifique, ce dernier était chargé en poussières. Par conséquent, chauffer à titre conservatoire ces cowpers par du gaz de cokerie, lequel autrefois alimentait aussi les foyers domestiques, ne devrait pas nuire à leur fonctionnement.

Les briques réfractaires sont alors peut-être tombées faute d’un entretien suffisant. Pis, le chauffage des fours a pu être coupé ou tellement réduit que le refroidissement consécutif à cette décision a provoqué la rétractation du briquetage, notamment au niveau des dômes des cowpers 31 et 32. D’où leur chute devant les brûleurs dans la chambre de combustion de l’appareil.

1 mars, 2013 à 22:27


2 Commentaires pour “Hayange : le destin du P3 s’achève dans le doute”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Le ruchage réfractaire est alternativement chauffé au gaz à 1 200°C pendant deux heures. Il participe ensuite pendant une heure au chauffage du vent venu des turbosoufflantes pour un soufflage calculé de 900-1 000°C dans le haut-fourneau par l’entremise des tuyères. Le ruchage est empilé verticalement sur un châssis ajouré en fonte, afin de permettre le passage du vent.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    Lors du dernier Comité de suivi de l’accord Mittal–Etat français sur l’avenir de Hayange-Florange (voir : http://forumdeslorrains.forumactif.com/t1479-siderurgie-arcelormittal-sacrifie-la-filiere-liquide-lorraine-sur-lautel-des-profits), le directeur d’ArcelorMittal Atlantique Lorraine a détaillé la répartition des 80 millions d’euros d’investissements en cours et à venir. 55 millions d’euros concerneront le train à chaud et la soudure laser, 15 millions d’euros le packaging et 15 millions d’euros supplémentaires seront affectés à la modernisation du refroidissement et à l’agrandissement de la gare d’Ebange. Cette dernière pourra ainsi accueillir à terme des convois de 44 wagons contre 22 aujourd’hui.


Laisser un commentaire